Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Demain-se-souciera-de-lui-meme
        Demain se souciera de lui-même !

Demain se souciera de lui-même !

Homélie du 8ème Dimanche du Temps Ordinaire 2014 - 01 Mars 2014 - Mt 6, 24-34

« Aucun homme ne peut servir deux maîtres : ou bien il détestera l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent. »

  • royaume - (mp3 - 8.5 Mo) Télécharger

Ainsi commencent les versets de l’évangile que nous venons d’entendre. Puis vient la déclinaison de ce que nous pourrions appeler l’anxiété de nos différents désirs. Et, au cœur de cela, voilà que le Seigneur Jésus nous donne la clé pour toute notre vie : « Cherchez d’abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus le marché. »

Alors, prenons le temps de méditer sur ce verset. C’est une véritable porte d’entrée dans une confiance vécue dans l’espérance parce que nous savons et nous croyons que le Seigneur veille sur nous.

Ce qui est frappant, c’est le prima de la recherche du Royaume. Cela engage à vivre un discernement. Quelle est la priorité dans ma vie ? Avoir un travail, pouvoir subvenir aux besoins de ma famille, rendre service, aider les autres et tout particulièrement les pauvres, etc. Toutes ces réalités sont tout à fait louables et elles ont une place de choix dans la vie. Mais nous ne pouvons pas nous arrêter seulement à cela. En effet, s’il manque l’amour, cet amour que donne Jésus, s’il manque ce désir de vivre de cet amour unique qui nous est donné par la grâce de Dieu, alors nous ne sommes « qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante », pour reprendre les mots de saint Paul.

Chers frères et sœurs, que faire pour vivre de cet amour qui vient de Dieu, qui est Dieu lui-même ? Jésus nous dit très clairement qu’il faut chercher. En d’autres termes, tout au long de notre vie, nous devons être en mouvement car nous ne serons jamais arrivés. Plus nous avançons dans la contemplation du mystère de l’amour de Dieu, plus nous en découvrons l’infinie grandeur, plus nous désirons le connaître pour mieux en vivre chaque jour de notre vie. La vie chrétienne n’est pas une vie en rockingchair, c’est une vie qui est un véritable chemin d’Emmaüs. Nous avançons, sans toujours comprendre les événements mais Jésus marche avec nous et nous explique par l’Écriture Sainte le vrai sens de notre vie. Et lorsque le moment est venu, il se donne à reconnaître dans l’Eucharistie, dans les sacrements que nous célébrons et recevons. C’est alors qu’avec les disciples nous pouvons dire : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? »

Mais, en fait, pourquoi attendre de reconnaître que le Seigneur marche avec nous pour prendre conscience qu’il est là et qu’il agit en nous. Le cœur de chacun est tout brulant parce que Jésus est là ! N’ayez pas peur de faire cet acte de foi ! Contemplez dans la foi cette présence de Jésus et ne soyez jamais satisfait de là où vous en êtes. Dans la confiance, donnez-vous les moyens pour aller toujours plus en avant en cherchant le Royaume de Dieu.

Oui, il nous faut contempler le visage du Christ qui est toujours avec nous tout au long de notre vie afin de repartir du Christ dans la confiance et l’espérance. Ainsi qu’a pu le dire le bienheureux Jean-Paul II au début de ce millénaire : « Nous nous interrogeons avec un optimisme confiant, sans pour autant sous-estimer les problèmes. Nous ne sommes certes pas séduits par la perspective naïve qu’il pourrait exister pour nous, face aux grands défis de notre temps, une formule magique. Non, ce n’est pas une formule qui nous sauvera, mais une Personne, et la certitude qu’elle nous inspire : Je suis avec vous ! »

Parce que le Seigneur est avec nous, parce que nous croyons en son amour infini pour nous, nous savons qu’il nous donnera toujours ce dont nous avons besoin. Vivons en plénitude l’aujourd’hui de notre vie, tout en regardant en arrière afin de connaître nos racines qui sont en Dieu, et tournés vers l’avenir.

Chers frères et sœurs bien-aimés, faisons tout de même attention à l’écueil dans lequel nous pouvons tomber. Ne soyons ni des cigales qui ne font que chanter d’une manière insouciante, ni des fourmis qui ne font qu’engranger par peur de l’avenir. Mais soyons des hommes et femmes de foi, confiant dans le Père riche en miséricorde qui, providentiellement, sait donner de bonnes choses à ses enfants que nous sommes. C’est pourquoi Jésus affirme : « Ne vous faites pas tant de souci pour demain : demain se souciera de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine ».

Qu’accompagnés par la Vierge Marie, il en soit ainsi dans nos vies.

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr