Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/L-Esprit-Saint-dans-l-Eglise
      L’Esprit Saint dans l’Église naissante

L’Esprit Saint dans l’Église naissante

Comme nous le retrouvons dans le livre des Actes des Apôtres, l’Esprit Saint est partout présent dans l’Église naissante. En effet, c’est Lui qui dirige et inspire le témoignage des Apôtres et l’élan de toute l’Église missionnaire. C’est Lui qui inspire aux Apôtres ou à leurs collaborateurs ce qu’ils doivent faire, entreprendre ou ne pas entreprendre.


Dans le livre des Actes des Apôtres, le Saint Esprit est conjointement l’âme de la communauté qu’Il comble de croissance et de joie (cf Ac 9, 31) et le feu qui, s’étant divisé à la Pentecôte en flammes individuelles, embrase des personnes singulières, comme c’est le cas éminemment pour Étienne (cf Ac 6, 5-10 ; 7, 55-60).

Mais il est important de noter que cette présence de l’Esprit Saint est celle d’une Personne vivante et non d’un principe impersonnel. Il s’agit d’une Personne infiniment discrète qui, en dépit de sa puissance divine, ne se met pas elle-même en évidence. Constamment, l’Esprit Saint agit avec force, non pas en attirant le regard sur ses propres traits, mais en s’effaçant au profit de l’Église et de Jésus. Il ne s’exprime pas lui-même autrement que dans l’élan de feu qu’il insuffle à l’Église et dans le témoignage qu’il rend à Jésus.

En d’autres termes, l’Esprit Saint est l’Esprit de Jésus : il fait répéter les gestes de Jésus, annoncer la parole de Jésus (cf Ac 4, 30 ; 5, 42), redire la prière de Jésus (cf Ac 7, 59-60), perpétuer par la fraction du pain l’action de grâce de Jésus. De plus, Il maintient entre les frères l’union (cf Ac 2, 42) qui groupait les disciples autour de Jésus. Impossible de songer à la persistance d’habitudes prises à son contact, à une volonté délibérée de reproduire son existence. Vivant avec eux, il lui avait fallu toute la force de sa personnalité pour les garder autour de lui. Maintenant que les disciples ne voient plus Jésus, et bien qu’ils sachent par son exemple à quoi ils s’exposent, les disciples du Seigneur suivent les traces de leur Maître spontanément car, au jour de la Pentecôte, ils ont reçu l’Esprit Saint.

Il est donc clair que c’est à partir de l’expérience spirituelle consignée dans les Actes des Apôtres que les Apôtres eux-mêmes ont déchiffré rétrospectivement le sens profond de tout ce qu’ils avaient vécu avec Jésus. Comme le Seigneur le leur avait promis :

« Je vous ai dit cela tandis que je demeurais près de vous. Mais le Paraclet, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » (Jn 14, 25-26).

Ainsi, de proche en proche, les Apôtres ont enfin compris le sens de l’Ascension de Jésus, la portée des apparitions qui l’avaient précédée, la signification de sa Résurrection glorieuse après le scandale de la mort en croix et finalement, ils ont saisi l’enjeu de toute la vie terrestre de Jésus. Ils ont notamment perçu comment l’Esprit reçu à la Pentecôte était celui qui, dès le début, avait habité Jésus et qu’il leur avait promis au terme de sa vie en ce monde. Oui, Jésus est véritablement la Demeure et la Source de l’Esprit Saint. Ce qu’il est lui-même, nous sommes appelés à le devenir nous aussi par grâce de Dieu :

« Le dernier jour de la fête, le grand jour, Jésus, debout, s’écria : “Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive, celui qui croit en moi !” selon le mot de l’Écriture : De son sein couleront des fleuves d’eau vive. Il parlait de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui avaient cru en lui ; car il n’y avait pas encore d’Esprit, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. » (Jn 7, 37-39).

C’est certain, la référence première et ultime de notre vie chrétienne, c’est le Christ. C’est Lui qui nous justifie. C’est Lui qui nous sauve. C’est Lui qui nous donne de participer à sa vie. Mais rappelons-nous que c’est par le baptême que nous avons été incorporés au Christ. Or, au jour de notre baptême, nous avons été plongés dans l’eau et l’Esprit Saint. En d’autres termes, disciples de Jésus nous sommes devenus Temple de l’Esprit Saint.

C’est pourquoi, nous pouvons dire en toute vérité que le rôle de l’Esprit Saint dans la primitive Église, Il le joue encore de nos jours dans l’Église. Il est véritablement l’Esprit de Jésus qui vient nous donner d’accomplir ce que Jésus a fait lui-même. Il nous permet de rester communion les uns aux autres. Il nous permet d’être toujours plus dans une union profonde avec le Seigneur Jésus. Ainsi l’Esprit Saint nous donne de construire l’Église.

Mais, de plus, l’Esprit Saint agit au cœur de notre vie pour qu’à notre tour nous puissions le donner à nos frères. C’est l’Esprit qui nous donne de proclamer que Jésus est Seigneur. C’est l’Esprit Saint qui nous permet d’aller vers nos frères pour leur annoncer la Bonne Nouvelle et l’Espérance qui nous animent. C’est l’Esprit Saint qui nous permet de vivre en disciple du Christ et d’ainsi vivre un authentique témoignage de vie. C’est l’Esprit Saint qui prépare les cœurs des hommes, afin qu’à leur tour il puisse recevoir la Parole et lui donner de germer dans leur vie. Rappelons-nous ce que Jésus a dit :

« Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements ; et je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet, pour qu’il soit avec vous à jamais, l’Esprit de Vérité, que le monde ne peut pas recevoir, parce qu’il ne le voit pas ni ne le reconnaît. Vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure auprès de vous. Je ne vous laisserai pas orphelins. Je viendrai vers vous. » (Jn 14, 15-18).

Rappelons-nous les Apôtres. Malgré leur amour et leur générosité, ils se montrent incapables de comprendre les paroles de Jésus et réticents à le suivre. Mais, par le don de l’Esprit Saint, ils deviennent des témoins courageux du Christ et annonciateurs éclairés de sa Parole. C’est l’Esprit qui les conduira sur les chemins ardus et nouveaux de l’évangélisation. Ainsi que le dit saint Paul : « Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi » (Ga 2, 20).

Nous le savons que trop, la mission est difficile mais merveilleuse. La mission requiert le courage et la lumière de l’Esprit Saint. Alors invoquons l’Esprit Saint pour que Dieu nous donne l’audace de proclamer l’Évangile en nous laissant conduire par Lui à toute la Vérité (cf Jn 16, 13).

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr