Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Dimanche-19-Decembre-2010
      Dimanche 19 Décembre 2010

Dimanche 19 Décembre 2010

4ème Dimanche de l’Avent

Ce 4ème dimanche de l’Avent met sous nos yeux la figure du juste : saint Joseph. Son cheminement de foi nous interpelle et nous appelle. Mettons Dieu au cœur de notre vie.


Lecture de l’évangile

- Avant de lire l’évangile, il est bon de prendre de temps de se mettre en présence du Seigneur et d’invoquer l’Esprit Saint :

« Oui, Seigneur, je crois que tu es là présent. Envoie-moi l’Esprit Saint afin que je puisse entendre ta Parole et la laisser pénétrer dans mon cœur. »

- Texte de l’évangile (Mt 1, 18-24) :

Voici quelle fut l’origine de Jésus Christ.
Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement ; il décida de la répudier en secret.
Il avait formé ce projet, lorsque l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

Tout cela arriva pour que s’accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».

Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse.

Traduction AELF

- Quelques questions pour aider à la réflexion soit personnelle, soit en groupe, soit en famille :

  • Qu’est-ce que je vois dans cette évangile ?
  • Qu’est-ce que me dit Jésus ?
  • Comment ce texte résonne-t-il dans ma vie ?

Pour aller plus loin

- Commentaire des textes du dimanche

- Quelques réflexions

  • En nous approchant de la fête de Noël, la liturgie nous introduit peu à peu dans les événements qui vont se dérouler sous nos yeux et dont nous allons être les contemporains dans la solennité de la nativité. Ce dimanche, c’est la figure de Joseph qui nous conduit au mystère de Noël. Il nous engage nous aussi à vivre cette préparation avec les yeux du juste, c’est-à-dire de celui qui est droit, sans rancune, sans fausseté, sans vengeance.
  • On imagine tout à fait le combat du cœur de Joseph. Comment est-ce possible que sa fiancée ait pu ainsi le tromper ? Que faire ? Que dire ? Et voilà que sobrement, l’évangile nous rapporte le songe de Joseph. Un ange vient lui dire que l’enfant de Marie est de l’Esprit Saint et non d’une autre homme. Joseph fait un acte de foi tout à fait magnifique. Il fait confiance à Marie !
  • Nous sommes dans la même attitude que Joseph. Pendant ce temps de l’Avent, nous sommes nous aussi appelés à faire un acte de foi : l’enfant que porte la Vierge Marie et que nous allons accueillir dans la nuit de Noël, c’est vraiment le Verbe de Dieu qui prend chair de notre chair.
  • A notre tour, entrons dans la même attitude que celle de Joseph. C’est insaisissable pour la raison humaine, mais Dieu se fait petit enfant : "Jésus", c’est-à-dire "Dieu sauve".

Point d’attention missionnaire dans la semaine

« En nous préparant personnellement à la Nativité, osons aller vers une personne seule, isolée ou malade, afin de l’accompagner gratuitement dans l’amour. »

Le cardinal François-Xavier Nguyen Van Thuan

nous parle du Chemin de l’Espérance

173. Le Credo devrait te bouleverser, lorsque te sont ainsi énumérés les sacrifices du Christ : "Il a pris chair... et s’est fait homme. Crucifié, il souffrit sa passion et fut mis au tombeau..." Sacrifice de toute une vie offerte en holocauste.

175. Ne crois pas que tu sois le seul à te sacrifier. Regarde autour de toi : même les petits enfants se sacrifient... ; des personnes âgées se dépouillent de tout pour élever enfants et petits-enfants. Tu devrais rougir devant elles. Il y a des pauvres qui, sous des habits en lambeaux, ont des cœurs héroïques. [1]

Notes

[1in Sur le chemin de l’espérance, Sarment, 2002, p. 35 et 36.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr