Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Dimanche-03-Avril-2011
      Dimanche 03 Avril 2011

Dimanche 03 Avril 2011

4ème Dimanche de Carême

C’est le dimanche de Laetarae, le dimanche de la joie.

"Lumière du monde, Jésus Christ, celui qui marche à ta suite aura la lumière de la vie."


L’évangile de ce dimanche : L’aveugle-né

- Texte de l’évangile (Jn 9, 1-41 ) :

« En sortant du Temple, Jésus vit sur son passage un homme qui était aveugle de naissance. (…) Il cracha sur le sol et avec la salive il fit de la boue qu’il appliqua sur les yeux de l’aveugle, et lui dit : “Va te laver à la piscine de Siloé” (ce nom signifie “Envoyé”). L’aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait.

Ses voisins, et ceux qui étaient habitués à le rencontrer – car il était mendiant – dirent alors : “N’est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ?” Les uns disaient : “C’est lui”. Les autres disaient : “Pas du tout, c’est quelqu’un qui lui ressemble”. Mais lui affirmait : “C’est bien moi”.

(…) On amène aux pharisiens cet homme qui avait été aveugle. Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait de la boue et lui avait ouvert les yeux. À leur tour, les pharisiens lui demandèrent : “Comment se fait-il que tu voies ?” Il leur répondit : “Il m’a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et maintenant je vois”. Certains pharisiens disaient : “Celui-là ne vient pas de Dieu, puisqu’il n’observe pas le repos du sabbat”. D’autres répliquaient : “Comment un homme pécheur pourrait-il accomplir des signes pareils ?”

Ainsi donc ils étaient divisés. Alors ils s’adressent de nous veau à l’aveugle : “Et toi, que dis-tu de lui puisqu’il t’a ouvert les yeux ?” Il dit : “C’est un prophète”.

(…) Ils répliquèrent : “Tu es tout entier plongé dans le péché depuis ta naissance, et tu nous fais la leçon ?” Et ils le jetèrent dehors.
Jésus apprit qu’ils l’avaient expulsé. Alors il vint le trouver et lui dit : “Crois-tu au Fils de l’homme ?” Il répondit : “Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ?” Jésus lui dit : “Tu le vois, et c’est lui qui te parle”. Il dit : “Je crois, Seigneur”, et il se prosterna devant lui. »

Traduction AELF

- Après avoir prié l’Esprit Saint, on peut réfléchir personnellement, en famille ou en groupe à partir des questions suivantes :

  • Qu’est-ce que je vois dans cette évangile ?
  • Qu’est-ce que me dit Jésus ?
  • Comment ce texte résonne-t-il dans ma vie ?

Éléments pour une homélie

- Commentaire des textes du dimanche

- Quelques réflexions

  • Cet évangile nous montre tout une démarche de foi de l’aveugle. Tout ce cheminement conduit à la proclamation de la Foi : « Je crois, Seigneur » et à un geste qui témoigne de la reconnaissance de la divinité du Christ : « Il se prosterna devant lui ». L’acte de foi est un engagement de tout nous-même comme une réponse à la Parole de Dieu qui se révèle et nous guérit de notre cécité. Par la Foi, nous reconnaissons Jésus et nous lui disons : « Vraiment tu es le Fils de Dieu, le Rédempteur ».
  • « Un élément important de ce cheminement est assurément l’opposition qu’il rencontre. Les "Pharisiens" ne veulent pas le croire, ils l’insultent et finissent par le jeter dehors. Ils considèrent Jésus comme quelqu’un qui enfreint la loi et qui ne peut donc venir de Dieu. L’aveugle guéri cependant ne peut pas et ne veut pas nier ce qui lui a été donné. Ce refus hostile le fait mûrir, il devient toujours plus ferme dans sa conviction que Jésus est un prophète, et même plus, le Fils de Dieu. Il accède complètement à la foi en Lui et L’adore. » [1]
  • La foi s’affermit dans le témoignage que j’en donne. En effet, dans la mesure où je reste ferme dans la vérité de mon témoignage, malgré les oppositions, les épreuves, la foi s’enracine et s’approfondit. C’est le grand enseignement de ces versets qui nous engagent à être vraiment missionnaire.

Quand l’Évangile entre dans notre vie

Nous pouvons exprimer notre Amour du Christ par le témoignage de notre foi. Sommes-nous vraiment prêts à être missionnaire dans nos familles, notre travail, nos lieux de vie ?

Le cardinal François-Xavier Nguyen Van Thuan

nous parle du Chemin de l’Espérance

216. Ce qu’il est nécessaire de dire, dis-le ! Mais "sur un autre ton !" La douceur de la charité rendra ton propos sympathique et attirant. Il n’y a qu’une chose à dire, mais il y a deux façons de s’exprimer qui procèdent de deux dispositions d’esprit différentes. Les résultats, eux aussi, seront différents.

217. Lorsque l’autre est dans son tort, évite les reproches véhéments. Attends et patiente. Des propos conciliants et toute ta bonne volonté atteindront de meilleurs résultats que des disputes continuelles. Et pour toi, ce sera une victoire sur toi-même ; tu auras maîtrisé ton humeur. [2]

Notes

[1Christoph Schönborn, Pensées sur l’évangile, Parole et Silence, 2003, p. 134.

[2in Sur le chemin de l’Espérance, Sarment, 2002, p. 42-43.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr