Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Abbe-Gabriel-Gay-Dans-les-oeuvres
        Abbé Gabriel Gay - Dans les oeuvres

Abbé Gabriel Gay - Dans les oeuvres

La paroisse de Nantua n’est pas constituée d’un milieu social très homogène. C’est pourquoi, il est difficile d’y organiser des œuvres adaptées à tous. L’abbé Gay en lancera pourtant plusieurs afin de répondre au besoin de la jeunesse dont il avait particulièrement la charge.


Les enfants

Pour eux, l’abbé Gay organise le mouvement des « Cœurs Vaillants » et des « Âmes Vaillantes ». Les difficultés ne lui manqueront pas mais sa persévérance lui permettra de continuer.

Son désir était de donner une formation profonde. Aussi, il constitue la Croisade Eucharistique et met sur pied un groupe d’enfants de chœur qu’il initie à la beauté de la liturgie.

Les jeunes gens

Ils se réunissaient en un cercle d’études. De plus, ils trouvaient le temps d’organiser des concerts bien appréciés de la population de Nantua. Mais l’abbé Gay essaya aussi de « susciter une section jociste plus ouverte sur les problèmes de vie des travailleurs. Il faut reconnaître que cette tentative ne connut pas un grand succès. »

L’abbé essaie alors de faire démarrer le scoutisme. Cela marche bien. D’ailleurs, leur aumônier paye de sa personne pour rester fidèle à la parole donnée.

Une anecdote nous le conte d’une manière particulière. « Un dimanche, la troupe est allé camper sur les bords de l’Ain. L’Abbé, qu ne peut les accompagner le matin, promet du moins de les rejoindre dans a soirée. Survient un orage accompagné d’une pluie diluvienne. N’importe : l’Abbé a promis ; il part en moto, arrive au camp tout trempé, alors que les scouts, qui ne l’attendaient plus, viennent de s’endormir sous la tente. Il les réveille ; les jeunes gens n’en peuvent croire leurs yeux : "Comment ?... Vous, l’Abbé, à cette heure et dans cet état : mais vous avez traversé l’Ain à la nage ?..." »

C’est avec les scouts qu’il organisera un Chemin de Croix sur la rude pente de la montagne d’Apremont jusqu’au sommet de la "Roche Merveilleuse". Le souvenir de cette célébration restera longtemps dans les mémoires et elle sera "une étrange préfiguration de la passion réservée à quelques-uns de ses participants".

Aumônier au collège

L’abbé Gay est également aumônier du collège de Nantua. C’est un ministère délicat auquel il apporte toutes les ressources de son jugement et son esprit apostolique. Sa timidité et sa myopie le déservent parfois auprès des collégiens.

« Les cours d’instruction religieuse qu’il y donne chaque semaine lui coûtent beaucoup d’effort, sans résultat appréciable, lui semble-t-il. Un moment, il sollicite de son curé d’en être déchargé. Mais Monsieur le Chanoine Poncet lui représente qu’il est plus parfait de ne rien demander ni de ne rien refuser : alors, docilement, en toute humilité, l’Abbé continue son ministère ingrat, ne mettant que plus d’application à préparer ses cours. »

Avec des collégiens, une section jéciste s’ouvre. Pour y arriver, il se forme en allant à des réunions confronter ses expériences avec d’autres aumôniers. Ainsi, il cherche à s’inscrire dans la lignée véritable de l’Action Catholique.

Action Catholique

Il pose aussi les bases d’une section de la JICF. Au travers du mouvement, il forme de quelques militantes et les aide à prendre leur responsabilité chrétiennes. Ainsi, grâce à leur dévouement, plusieurs services sont mis en place comme l’éducation physique, le secourisme, la diffusion de la bonne presse, etc.

Pour les jeunes bonnes, il organise des réunions spéciales suivant la méthode jociste. « Plus d’une fois, il n’hésite pas à prendre l’initiative de démarche délicates, pour obtenir certaines améliorations à leur situation de travail. »

Au moment de la guerre, comme la plupart des aumôniers étaient mobilisés, l’Abbé Gay se voit confier la charge d’aumônier de la JACF pour toute la région de Nantua. Il avait une prédilection pour cet apostolat rural se souvenant de sa vie à Marboz il comprenait la vie rurale. « Quelle chance vous avez, écrivait-il un jour à une militante jaciste, d’être en contact continuel avec la nature. La beauté de la création élève si facilement l’âme vers le Créateur. pour ma part, je ne puis descendre la vallée de Meyriat sans chanter à pleine voix le "Gloria" et le "Cantique des Créatures", de Laudes. »

Enfin, l’année 1943, il reçoit également la responsabilité d’être aumônier de secteur jociste. Cela lui donne, en autres, de s’occuper des section de JOCF établit dans les sanas d’Hauteville. Il y monte régulièrement tous les mois pour suivre les activités de cinq ou six sections de malades. Ce ministère est difficile car d’un mois à l’autre il y a des changements : telle dirigeante est repartie guérie, telle autre a fait une rechute, une autre est complètement découragée, etc. Au milieu de toutes ces difficultés, l’Abbé réussit à susciter des militantes. Afin d’être fidèles à la spiritualité profonde du mouvement, l’Abbé Gay leur montre la responsabilité qui est la leur en les invitant à se former sérieusement pour se mettre au service des autres dans les sanas. Ainsi, il Eglise d'Hauteville aujourd'huimet sur pied des visites en faveur des alitées, il insiste sur l’importance de travailler en équipe. Plus d’une fois aussi, il s’impose de prêcher une petite récollection.« Enfin, il s’occupe personnellement du parrainage des malades et, entre les jeunes filles de Nantua et celles des sanas, il réussit à établir des relations d’entr’aide et d’amitié aussi profitable aux premières qu’aux secondes.

C’est ainsi que, toujours sur la brèche, l’Abbé Gay se dépense sans compter, malgré es insuccès passagers, inattentif aux difficultés suscitées par la guerre. Mais cet apostolat, qui fut spirituellement fécond, il est nécessaire de montrer comment il prends sa source dans une profonde vie intérieure. »

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr