Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Dimanche-27-Fevrier-2011
      Dimanche 27 Février 2011

Dimanche 27 Février 2011

8ème Dimanche du Temps Ordinaire

C’est à la confiance à laquelle nous sommes appelés car personne ne prend aussi soin de nous.


Lecture de l’évangile

- Avant de lire l’évangile, il est bon de prendre de temps de se mettre en présence du Seigneur et d’invoquer l’Esprit Saint :

« Seigneur, je crois que tu es là présent et que tu viens me parler. Envoie-moi l’Esprit Saint qui me donnera de goûter la saveur de Ta Parole. »

- Texte de l’évangile (Mt 6, 24-34) :

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait :
« Aucun homme ne peut servir deux maîtres : ou bien il détestera l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent.
C’est pourquoi je vous dis : Ne vous faites pas tant de souci pour votre vie, au sujet de la nourriture, ni pour votre corps, au sujet des vêtements. La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ?
Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils ne font pas de réserves dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ?
D’ailleurs, qui d’entre vous, à force de souci, peut prolonger tant soit peu son existence ?
Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ? Observez comment poussent les lis des champs : ils ne travaillent pas, ils ne filent pas.
Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’était pas habillé comme l’un d’eux.
Si Dieu habille ainsi l’herbe des champs, qui est là aujourd’hui, et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ?
Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas : ’Qu’allons-nous manger ?’ ou bien : ’Qu’allons-nous boire ?’ ou encore : ’Avec quoi nous habiller ?’
Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
Cherchez d’abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus le marché.
Ne vous faites pas tant de souci pour demain : demain se souciera de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. »

Traduction AELF

- Quelques questions pour aider à la réflexion soit personnelle, soit en groupe, soit en famille :

  • Qu’est-ce que je vois dans cette évangile ?
  • Qu’est-ce que me dit Jésus ?
  • Comment ce texte résonne-t-il dans ma vie ?

Pour aller plus loin

- Commentaire des textes du dimanche

- Quelques réflexions

  • Dans la fable "la Cigale et la Fourmi", Lafontaine invite à travailler en prévoyant le lendemain. Mais alors que veut nous dire Jésus aujourd’hui ? Veut-il que nous soyons Cigale ou Fourmi. Il est bon pour comprendre de regarder, de considérer la vie cachée du Seigneur. Il devait certainement prévoir le lendemain dans son travail à l’atelier ! En fait, Jésus nous engage à travailler libérés de la peur qui peut nous animer, en étant remplis de confiance. Il est le Dieu Provident !
  • Une question se pose : d’où vient notre peur ? notre manque de confiance ? Peut être du fait que nous ne savons pas que choisir entre Dieu et l’argent. Rappelons-nous les mots de saint Augustin : "Deux amours ont fait deux cités : l’amour de soi jusqu’au mépris de Dieu, l’amour de Dieu jusqu’au mépris de soi". Quel amour allons-nous choisir ? Certes nous faisons confiance à Dieu, mais pas totalement ou pas d’une manière juste. Faire confiance ne veut pas dire se laisser vivre, mais vivre d’une manière responsable en laissant Dieu agir en nous et par nous. Paradoxe de la vie chrétienne, du mystère de la grâce.
  • "Cherchez d’abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus le marché." Voilà un verset qui nous engage à orienter dans la bonne direction notre travail et toute notre vie que la Doctrine Sociale de l’Église vient éclairer.

Point d’attention missionnaire dans la semaine

« Prendre le temps de pratiquer une œuvre de charité auprès de mon voisin. »

Le cardinal François-Xavier Nguyen Van Thuan

nous parle du Chemin de l’Espérance

207. Ne laisse jamais tes échecs, tes épreuves et tes souffrances aigrir tes propos et t’entraîner à la critique des autres.

208. "Laisse tomber !" Voilà une expression qui appartient au vocabulaire des lâches, des inaptes au combat, des "vaincus d’avance".. [1]

Notes

[1in Sur le chemin de l’Espérance, Sarment, 2002, p. 41-42.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr