Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Dimanche-7-Novembre-2010
      Dimanche 7 Novembre 2010

Dimanche 7 Novembre 2010

32ème Dimanche du Temps Ordinaire

Le Seigneur Jésus est le premier né d’entre les morts. Il nous invite à l’Espérance car dans la Foi nous sommes sauvé. "Je crois à la résurrection de la chair, à la vie éternelle" proclamons-nous dans le Credo.


Lecture de l’évangile

- Avant de lire l’évangile, il est bon de prendre de temps de se mettre en présence du Seigneur et d’invoquer l’Esprit Saint :

« Oui, Seigneur, je crois que tu es là présent. Envoie-moi l’Esprit Saint afin que je puisse entendre ta Parole et la laisser pénétrer dans mon cœur. »

- Texte de l’évangile (Lc 20, 27-38) :

Des sadducéens - ceux qui prétendent qu’il n’y a pas de résurrection - vinrent trouver Jésus,
et ils l’interrogèrent : « Maître, Moïse nous a donné cette loi : Si un homme a un frère marié mais qui meurt sans enfant, qu’il épouse la veuve pour donner une descendance à son frère.
Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ;
le deuxième,
puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d’enfants.
Finalement la femme mourut aussi.
Eh bien, à la résurrection, cette femme, de qui sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour femme ? »
Jésus répond : « Les enfants de ce monde se marient.
Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne se marient pas,
car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont fils de Dieu, en étant héritiers de la résurrection.
Quant à dire que les morts doivent ressusciter, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur : ’le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob’.
Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants ; tous vivent en effet pour lui. »

Traduction AELF

- Quelques questions pour aider à la réflexion soit personnelle, soit en groupe, soit en famille :

  • Qu’est-ce que je vois dans cette évangile ?
  • Qu’est-ce que me dit Jésus ?
  • Comment ce texte résonne-t-il dans ma vie ?

Pour aller plus loin

- Commentaire des textes du dimanche

- Quelques réflexions

  • Y a-t-il une vie après la mort ?Nos contemporains ne sont pas moins nombreux à y croire aussi difficilement que les Saduccéens du temps de Jésus, eux qui étaient des prêtres du Temple et des Grands prêtres. Comme de nos jours, ils cherchaient tout un tas d’arguments possibles contre la résurrection des morts. d’où celui que nous avons dans l’évangile de ce dimanche.
  • Pour y répondre Jésus invite à la foi. En effet, le domaine de notre savoir scientifique, aussi merveilleux et important soit-il, n’enferme pas tout ce que nous pouvons dire sur l’homme et, de plus, il se limite à la vie d’ici-bas. En effet, ici nous sommes dans le temps et dans l’au-delà nous sommes dans l’éternité. C’est pourquoi, ici-bas, il y a tout ce qui est nécessaire pour vivre dans le temps. Dans l’au-delà, il nous faut considérer que nous vivrons dans l’éternité et donc certaines choses ne sont plus nécessaires.
  • Bien des questions subsistent. Nous ne pouvons que croire à la résurrection des morts, il est impossible de la prouver. Mais Jésus nous le dit avec force : « Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants ». Face à la mort nous sommes désemparés et sans défense. Pas Dieu : Il est la Vie, « tous vivent pour Lui », nos morts aussi ! [1]

Point d’attention missionnaire dans la semaine

« Prenons le temps d’approfondir notre foi afin de rendre compte de l’Espérance qui nous anime. »

Le cardinal François-Xavier Nguyen Van Thuan

nous parle du Chemin de l’Espérance

149. Il faut beaucoup d’esprit de sacrifice pour vivre avec des personnes qui te sont étrangères par leurs opinions, leurs situations ou leurs idéaux. Imite le Christ : toute une existence au milieu des pécheurs, trente-trois ans de sacrifices incessants !

151. Le monde dit : "Cet homme, quelle calamité !" Tu diras : "Voici l’instrument du Seigneur destiné à ma conversion". [2]

Notes

[1D’après Christoph Schönborn, Pensées sur l’évangile de Luc, Parole et Silence, p. 137-139)

[2in Sur le chemin de l’espérance, Sarment, 2002, p. 33.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr