Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Dimanche-22-Mai-2011
      Dimanche 22 Mai 2011

Dimanche 22 Mai 2011

5ème Dimanche de Pâques

"Criez de joie pour le Seigneur, hommes justes !
Hommes droits, à vous la louange !
Jouez pour lui sur la harpe à dix cordes.
Chantez-lui le cantique nouveau." (Psaume 32)

Après votre méditation, vous pouvez faire part de vos questionnements et commentaires en cliquant en bas de cette page sur "Réagir à cet article".


Évangile de Dimanche

« Personne ne va vers le Père sans passer par moi »

- Texte de l’évangile (Jn 14, 1-12) :

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Ne soyez donc pas bouleversés : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.
Dans la maison de mon Père, beaucoup peuvent trouver leur demeure ; sinon, est-ce que je vous aurais dit : Je pars vous préparer une place ?
Quand je serai allé vous la préparer, je reviendrai vous prendre avec moi ; et là où je suis, vous y serez aussi.
Pour aller où je m’en vais, vous savez le chemin. »
Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas ; comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi.
Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. »
Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. »
Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père.
Comment peux-tu dire : ’Montre-nous le Père’ ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; mais c’est le Père qui demeure en moi, et qui accomplit ses propres oeuvres.
Croyez ce que je vous dis : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne croyez pas ma parole, croyez au moins à cause des oeuvres.
Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi accomplira les mêmes oeuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes, puisque je pars vers le Père. »

Traduction AELF

- Après avoir prié l’Esprit Saint, on peut réfléchir personnellement, en famille ou en groupe à partir des questions suivantes :

  • Qu’est-ce que je vois dans cette évangile ?
  • Qu’est-ce que me dit Jésus ?
  • Comment ce texte résonne-t-il dans ma vie ?

Éléments pour une homélie

- Commentaire des textes du dimanche

- Quelques réflexions

  • Nous sommes sur un Chemin. En effet, bien souvent on parle de la vie comme étant un chemin su lequel nous sommes appelés à progresser avec confiance un pas après l’autre. Tout autour de ce chemin, il y a les paysages qui risquent de nous distraire et de nous détourner de la route à prendre. Alors n’oublions pas, Jésus est le Chemin qui nous mène vers le Père. Gardons les yeux fixés sur Lui tout au long de la route.
  • Tout au long de notre vie, nous cherchons la vérité. La vérité dans notre manière d’organiser notre vie. La vérité dans notre travail. La vérité dans ce qui fait notre lien les uns avec les autres. La vérité dans une connaissance et un compréhension toujours plus grande de la vie. Cette recherche est légitime. Elle est le signe d’une recherche consciente ou inconsciente de Dieu. Jésus est la Vérité.
  • Nous avançons dans la vie. Mais si nous recherchons légitimement à avoir plus, cherchons-nous aussi à être plus ? N’est-ce pas ce qui donne le vrai sens à notre vie ? Cela conduit à un authentique respect de l’homme. Jésus est la Vie.

Quand l’Évangile entre dans notre vie

Choisir une personne de notre voisinage. Priez pour elle. Essayer de mieux la connaître pour lui annoncer la Bonne Nouvelle du Christ ressuscité.

Le cardinal François-Xavier Nguyen Van Thuan

nous parle du Chemin de l’Espérance

228. Le sérieux et l’assurance : ton comportement extérieur doit être le reflet de ton âme, de sa paix et de sa maîtrise et non pas des caprices d’un enfant.

229. Le père de sainte Bernadette, lorsqu’il la conduisit au couvent, posa une question : "Ne forcez pas ma fille à manger du fromage, elle en mourrait !" Et durant sept ans, au réfectoire, Bernadette lutta : "Vais-je ou non toucher au fromage ?" Puis, elle en mangea. Elle est devenue sainte. [1]

En savoir plus

- Homélies

Notes

[1in Sur le chemin de l’Espérance, Sarment, 2002, p. 44.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr