Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Dimanche-02-Janvier-2011
      Dimanche 02 Janvier 2011

Dimanche 02 Janvier 2011

Epiphanie du Seigneur

En ce premier dimanche de l’année, nous sommes appelés par la liturgie à contempler cette manifestation de Jésus au monde. Accueillons-le afin de laisser ce réaliser en nous la merveille de ce qu’il veut nous dire pour à notre tour le manifester aux hommes de notre temps.


Lecture de l’évangile

- Avant de lire l’évangile, il est bon de prendre de temps de se mettre en présence du Seigneur et d’invoquer l’Esprit Saint :

« Oui, Seigneur, je crois que tu es là présent. Envoie-moi l’Esprit Saint afin que je puisse entendre ta Parole et la laisser pénétrer dans mon cœur. »

- Texte de l’évangile (Mt 2, 1-12) :

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »
En apprenant cela, le roi Hérode fut pris d’inquiétude, et tout Jérusalem avec lui.
Il réunit tous les chefs des prêtres et tous les scribes d’Israël, pour leur demander en quel lieu devait naître le Messie. Ils lui répondirent :
« A Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :
Et toi, Bethléem en Judée, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Judée ; car de toi sortira un chef, qui sera le berger d’Israël mon peuple. »
Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, avertissez-moi pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »
Sur ces paroles du roi, ils partirent. Et voilà que l’étoile qu’ils avaient vue se lever les précédait ; elle vint s’arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l’enfant.
Quand ils virent l’étoile, ils éprouvèrent une très grande joie.
En entrant dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Traduction AELF

- Quelques questions pour aider à la réflexion soit personnelle, soit en groupe, soit en famille :

  • Qu’est-ce que je vois dans cette évangile ?
  • Qu’est-ce que me dit Jésus ?
  • Comment ce texte résonne-t-il dans ma vie ?

Pour aller plus loin

- Commentaire des textes du dimanche

- Quelques réflexions

  • Nous voyons des mages venir et adorer Jésus. Ils viennent d’Orient, ce sont des païens mais ce sont des chercheurs. Ils nous invitent ainsi à nous interroger sur notre manière et notre désir de chercher Dieu.
  • Dans sa lettre apostolique post-synodale, Verbum Domini, le Pape Benoît XVI rappelle au numéro 7 : "Si au centre de la Révélation divine se situe l’événement du Christ, on doit aussi reconnaître que la création elle-même, le liber naturae, fait aussi essentiellement partie de cette symphonie à plusieurs voix dans laquelle le Verbe unique s’exprime." C’est ce que nous voyons dans l’attitude des mages qui ont vu l’étoile du Seigneur et sont venus l’adorer. Par le démarche, les mages nous montrent qu’une authentique recherche de la vérité nous conduit à une recherche de Dieu pleinement révélé en Jésus-Christ
  • Il est bon aussi de voir que cette rencontre personnelle avec Jésus donne aux mages d’être disponible à la Parole de Dieu qui les invite à rentre chez eux par un autre chemin. En fait, nous voyons que cette rencontre transforme en profondeur les mages et ne les laisse pas indifférents.
  • Les trois cadeaux nous révèlent la vérité de qui est le Seigneur qui vient de naître. 1. Il est Roi (Or) / 2. Il est Dieu (Encens) / 3. Il est le Rédempteur (Myrrhe)

Point d’attention missionnaire dans la semaine

« Dans la semaine, prendre le temps d’aller visiter une famille connue et une famille inconnue en ayant à cœur de porter la joie de la Nativité. »

Le cardinal François-Xavier Nguyen Van Thuan

nous parle du Chemin de l’Espérance

176. Si tu as offert ton cœur au Seigneur, ne va pas chercher celui d’un autre pour le remplacer. Le Seigneur ne s’accommodera pas de cette "transplantation du cœur".

177. La vieillesse des saints s’accompagne du rajeunissement de leur cœur. [1]

Notes

[1in Sur le chemin de l’espérance, Sarment, 2002, p. 37.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr