Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Les-jeunes-communiquent
      Les jeunes communiquent....!!!

Les jeunes communiquent....!!!

Lors de leur dernière rencontre, les jeunes de l’aumônerie ont réfléchi sur un passage d’évangile. Ils nous communiquent leurs réflexions.


Passage de l’évangile selon St Matthieu 22,15 à 22

Alors les pharisiens se concertèrent pour voir comment prendre en faute Jésus en le faisant parler. Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d’Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le vrai chemin de Dieu ; tu ne te laisses influencer par personne, car tu ne fais pas de différence entre les gens. Donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à l’empereur ? » Mais Jésus, connaissant leur perversité, riposta : « Hypocrites ! pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Montrez-moi la monnaie de l’impôt. » Ils lui présentèrent une pièce d’argent. Il leur dit : « Cette effigie et cette légende, de qui sont-elles ? — De l’empereur César », répondirent-ils. Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » A ces mots, ils furent tout étonnés. Ils le laissèrent donc et s’en allèrent.

Traduction AELF

Bref commentaire

Les pharisiens et les partisans d’Hérode (roi juif) veulent piéger le Christ pour lui montrer que ce qu’il fait est mal. Ils veulent le prendre en faute pour avoir des preuves, des témoignages lorsqu’ils iront le dénoncer.

Les pharisiens sont des hommes qui respectent la loi pour la loi et non pour l’amour de Dieu. La première phrase qu’ils prononcent : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le vrai chemin de Dieu ; tu ne te laisses influencer par personne, car tu ne fais pas de différence entre les gens. » est entièrement ironique. Cependant St Matthieu a décidé de l’écrire car c’est une phrase vraie et qu’elle montre à quel point les pharisiens n’aiment pas le Christ.

Lorsque l’on observe la question : « Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à l’empereur ? », on a l’impression que c’est une question très simple à laquelle il faut répondre par oui ou par non ; mais en réalité, c’est une question piège car si le Christ répond oui, il sera aux yeux des pharisiens et des partisans d’Hérode considéré comme un collaborateur, un traître. De plus il s’est nommé le messie (le libérateur) et si il dit oui alors il ne sera plus messie alors que s’il répond non, il sera dénoncé et subira la peine de mort.

Le Christ dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »

- La première partie  : « Rendez donc à César ce qui est à César », pourrait être traduite de la façon suivante : payer ce qu’il faut payer. Dieu dit aux parisiens et aux partisans d’Hérode de payer les impôts.

Il faudrait comprendre à travers cette phrase : Ne rendez à César QUE ce qui est à César. N’adorez pas de « faux » Dieu. A cette époque, l’empereur (qui s’appelait Tibère) demandait à être adoré car il se considérait comme un Dieu mais beaucoup de martyres ne voulaient pas l’idolâtrer et étaient donc arrêtés voire mis à mort.

- La deuxième partie : « rendez à Dieu ce qui est à Dieu » signifie qu’il faut faire la séparation entres les choses spirituelles et temporelles ; la différence entre les choses nécessaires (César) et les choses essentielles (Dieu). A travers cette phrase, le Christ pose une question aux pharisiens, aux partisans d’Hérode et même à nous : est-ce que vous rendez vraiment à Dieu ce qu’il lui appartient ?

Pour terminer, on peut faire le lien entre ces deux parties de phrases en faisant venir le royaume de Dieu dans le monde qui nous entoure, grâce entre autres à deux passages de l’évangile : « aimez-vous les uns, les autres » et « que ton règne vienne ».

Mathilde

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr