Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/L-Esprit-Saint-et-Jesus
      L’Esprit Saint et Jésus !

L’Esprit Saint et Jésus !

« Reste avec nous, Seigneur, car le soir tombe et le jour déjà touche à son terme ; et il entra pour demeurer avec eux » (Lc 24, 29).


Ces quelques mots des disciples d’Emmaüs viennent à notre cœur lorsque nous méditons les mystères de la vie de Jésus. Oui, nous désirons que le Christ demeure avec nous. Et pourtant, le jour de l’Ascension, le Seigneur est monté vers le Père en ayant promis auparavant à ses disciples : « Et voici, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps » (Mt 28, 20).

La venue de Jésus en ce monde a marqué le tournant de l’histoire universelle. À tel point que, désormais, nous comptons les années selon qu’elles se situent avant ou après Jésus-Christ. L’événement de l’Incarnation signifie l’entrée définitive de Dieu, en personne, dans la vie des hommes. Or c’est par l’action de l’Esprit Saint que le Fils de Dieu est devenu homme dans le sein de la Vierge Marie. Le récit de l’Annonciation en l’évangile de saint Luc nous dit bien cela (cf Lc 1, 35). L’Église a d’ailleurs condensé cette foi dans le Credo que nous proclamons avec toute l’Église lors de la Messe dominicale :
« Par l’Esprit-Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme. »

Ainsi, regarder la personne de Jésus-Christ, célébrer la personne de Jésus-Christ, c’est aussi nous tourner vers la Personne divine qui a réalisé l’Incarnation, à savoir l’Esprit-Saint. Il est d’ailleurs frappant que saint Paul, aussitôt après avoir affirmé notre adoption filiale grâce à l’envoi du Fils en ce monde, poursuit en évoquant l’envoi de l’Esprit Saint répandu en nos cœurs afin que nous vivions vraiment comme des fils adoptifs.

« Quand vint la plénitude du temps, Dieu envoya son Fils, né d’une femme, (…) afin qu’il nous soit donné d’être fils adoptifs. Et la preuve que vous êtes des fils, c’est que Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils qui crie : “Abba, Père !” Aussi n’es-tu plus esclave mais fils ; fils, et donc héritier de par Dieu » (Ga 4, 4-7).

On ne peut donc vivre en fidèle du Christ autrement que dans l’Esprit Saint . On ne peut témoigner de la personne de Jésus-Christ au cœur du monde autrement que dans l’Esprit Saint. D’ailleurs, ceux que nous désirons évangéliser ne pourront reconnaître le Christ que dans l’Esprit Saint, d’où l’importance de l’invoquer pour eux.

Jésus est présent au milieu de nous. Mais comment peut-il être présent durant ce temps de l’Église que nous vivons ? Comment est-il avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde alors que, apparemment, nous ne le voyons pas ? Comment n’appartient-il pas au passé, mais à notre « aujourd’hui » le plus actuel ? La réponse tient en quelques mots : grâce à l’Esprit Saint a l’œuvre dans l’Église et dans le monde.

Une analogie nous aidera à comprendre plus intuitivement ce rôle de l’Esprit Saint : l’analogie de la mémoire. Comment, dans notre vie quotidienne, la réalité vécue dans le passé demeure-t-elle active dans notre présent ? Grâce à notre mémoire. Par cette précieuse faculté, le passé continue à agir aujourd’hui et demeure ainsi en quelque sorte présent. C’est pourquoi, à l’inverse, une personne est si démunie dans sa vie présente quand elle perd la mémoire du passé. Eh bien, l’Esprit est, en quelque sorte, la mémoire vivante du Christ dans l’aujourd’hui de l’Église. Sans l’Esprit Saint, Jésus appartiendrait simplement au « passé » de l’humanité et risquerait d’être « dépassé » par le cours ultérieur de l’histoire. L’Esprit Saint, par contre, en est la mémoire personnelle permanente. Mais, alors que notre mémoire est seulement une faculté impersonnelle de notre esprit, l’Esprit Saint est une Personne divine qui est, dans le monde, la mémoire vive de Jésus, son actualité toujours jeune. Aussi Jésus déclare-t-il : « L’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom vous enseignera toute chose et vous rappellera tout ce que je vous ai dit » (Jn 14, 26).

Si nous pouvons vivre de Jésus et intérioriser en nos vies sa mort et sa résurrection, c’est grâce à l’action de l’Esprit Saint au cœur de toutes les réalités qui nous le rendent actuellement présent.

En effet, c’est l’Esprit Saint, envoyé après Jésus mais de même dignité que lui, qui nous fait vivre aujourd’hui de la réalité du Christ. Mais cela se passe à travers une multitude d’intermédiaires suscités par l’Esprit Saint et habités de sa présence. Réfléchissons-y un instant : comment notre intelligence a-t-elle été mise en contact avec la vérité du Christ, sinon à travers des témoignages de membres de l’Église (parents, prêtres, catéchistes, enseignants, religieux et religieuses ou autres témoins) qui, d’une manière ou d’une autre, nous ont branché sur l’Écriture Sainte, la Tradition des Apôtres, le Magistère de l’Église, c’est-à-dire autant de réalités dont la foi nous dit qu’elles sont soit inspirées, soit guidées, soit assistées de l’Esprit Saint ? Et comment notre volonté a-t-elle été stimulée à se mettre pratiquement à l’école du bien que nous propose le Christ, sinon à travers la prière du cœur et la pratique des sacrements dont on nous dit, pour la première, qu’elle est le fruit de l’Esprit Saint et, pour les seconds, qu’ils sont habités par sa puissance divine ?

Le Catéchisme de l’Église Catholique résume très bien cela en son paragraphe 688 :

« L’Église, communion vivante dans la foi des apôtres qu’elle transmet, est le lieu de notre connaissance de l’Esprit Saint :

  1. dans les Écritures qu’Il a inspirées ;
  2. dans la Tradition, dont les Pères de l’Église sont les témoins toujours actuels ;
  3. dans le Magistère de l’Église qu’Il assiste ;
  4. dans la liturgie sacramentelle (…), où l’Esprit nous met en communion avec le Christ ;
  5. dans la prière dans laquelle Il intercède pour nous ;
  6. dans les charismes et les ministères par lesquels l’Église est édifiée ;
  7. dans les signes de vie apostolique et missionnaire ;
  8. dans le témoignage des saints où Il manifeste sa sainteté et continue l’œuvre de salut »

P. Pierre Le Bourgeois

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr