Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Abbe-Gabriel-Gay-Les-Ordinations
        Abbé Gabriel Gay - Les Ordinations

Abbé Gabriel Gay - Les Ordinations

L’heure approche où tant de désir d’apostolat, tant d’efforts de perfectionnement vont trouver leur couronnement.

Le 22 décembre 1934, Gaby reçoit le sous-diaconat. Le 7 juillet 1935, il reçoit le diaconat. 21 décembre 1935, il reçoit l’ordination sacerdotale.

Cette nouvelle étape nous invite à prier pour ceux qui viennent d’être ordonnés diacre ou prêtre.


LE SOUS-DIACONAT

En quelques mots, au cours de sa retraite préparatoire au sous-diaconat, Gaby résume toutes les dispositions qui l’animent :

A QUI VAIS-JE ME DONNER ?

A Dieu, mon Créateur, mon Maître, mon Père. Au Christ, mon Sauveur, mon Frère, mon Ami. A l’Église, ma Mère, l’Épouse du Christ.

Les trois m’appellent et viendront me chercher samedi : Dieu, pour faire d emoi son serviteur ; le Christ, pour faire de moi son second, son ami ; l’Église, pour faire de moi son porte-parole et son ministre.

QUE VAIS-JE DONNER ?

Moi tout entier. Mon cœur, qui ne devra plus aimer que Dieu et les autres par Dieu seulement. Ma volonté, qui ne devra rechercher que Dieu, ne vouloir que ce que Dieu veut. Mon intelligence, qui devra se consacrer à découvrir les choses de Dieu, de la foi. Mon corps, que je consacre par la chasteté, et toutes mes énergies, qui ne devront plus servir qu’à la gloire de Dieu.

COMMENT VAIS-JE DONNER ?

Avec enthousiasme : enthousiasme résidant non pas tant dans les sentiments que dans la volonté ; enthousiasme de confiance ; les obligations de ma vocation sont dures, mais Dieu ne me laissera pas sans secours ; enthousiasme de charité : la complète donation du sous-diacre ne constitue-t-elle pas un nouveau baptême, effaçant toute trace de péché et tout reste de peine ?

Le soir même de son ordination, l’abbé Gay reprend la plume : « Tout à l’heure, j’ai ouvert mon bréviaire de sous-diacre pour la première fois. Moment solennel et impressionnant, ô Jésus. Je m’apprêtais à prier au nom de votre Église, en votre nom, avec Vous. Jusqu’alors, ma prière était plus personnelle ; c’était "ma" prière ; désormais, vous serez toujours avec moi pour prier, vous vivifierez ma prière. Que je vous remercie de m’avoir fait le bonheur et l’honneur de m choisir, pour remplir un tel rôle. »

Le lendemain, au retour de la Messe, où il rempli pour la première fois ses fonctions de sous-diacre, il jette encore ses impressions sur le papier : « Ce qui m’a le plus impressionné, c’est de verser la goutte d’eau dans le calice, cette goutte qui est devenue le sang du Christ. Cette goutte représentait l’offrande des fidèles, et en particulier la mienne, la pauvre mienne. O mon Dieu, que ma goutte d’eau soit de plus en plus limpide. plus je ferai mienne la goutte d’eau du calice, plus je serai changé en Vous, ô Jésus, mon Maître »

LE DIACONAT

Le 7 juillet 1935, il reçoit le diaconat dans les mêmes dispositions d’entière immolation. Il écrit : « Me voici devenu distributeur du Christ par la prédication et par l’Eucharistie et introducteur de la Trinité dans les âmes, par le Saint Baptême. »

Extrait du Registre des Ordinations

LE SACERDOCE

Arrive enfin sa dernière veillée au séminaire, le 20 décembre 1935 ; c’est avec le Christ du Cénacle qu’il passe ces ultimes instants de préparation.

Au matin du 21 décembre, il écrit encore : « Dans une demi-heure commencera l’ordination... Je vais être associé au sacerdoce de Jésus ; un peu de son âme va passer dans mon âme ; sa puissance aussi. Comme il faudrait que j’aie déjà fait passer en moi ses vertus ! »

Puis, il se tourne vers ses chers disparus : « ... Maman et Papa, et toi aussi Marguerite, soyez avec moi, pendant que Jésus viendra. Priez-le pour moi, vous qui le voyez. pendant les litanies, nous allons vous invoquer ; intercédez pour votre Gaby qui va être prêtre. Aidez-le de vos prières aujourd’hui et puis tous les jours de son sacerdoce. La pensée que vous êtes au ciel me donne confiance pour l’avenir... Sainte Vierge, bonne Mère, Reine des prêtres, je me jette dans vos bras, au moment de descendre à l’ordination. »

Intention de prière

Prions pour tous ceux qui viennent de recevoir la grâce du sacrement de l’ordre.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr