Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Dimanche-08-Mai-2011
      Dimanche 08 Mai 2011

Dimanche 08 Mai 2011

3ème Dimanche de Pâques

Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.
J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort. »


Évangile de Dimanche

Apparition aux disciples d’Emmaüs

- Texte de l’évangile (Lc 24, 13-35) :

Le troisième jour après la mort de Jésus, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient ensemble de tout ce qui s’était passé.

Or, tandis qu’ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux.
Mais leurs yeux étaient aveuglés, et ils ne le reconnaissaient pas.
Jésus leur dit : « De quoi causiez-vous donc, tout en marchant ? » Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes.
L’un des deux, nommé Cléophas, répondit : « Tu es bien le seul de tous ceux qui étaient à Jérusalem à ignorer les événements de ces jours-ci. »
Il leur dit : « Quels événements ? » Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth : cet homme était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple. Les chefs des prêtres et nos dirigeants l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié.
Et nous qui espérions qu’il serait le libérateur d’Israël ! Avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé.
A vrai dire, nous avons été bouleversés par quelques femmes de notre groupe. Elles sont allées au tombeau de très bonne heure, et elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont même venues nous dire qu’elles avaient eu une apparition : des anges, qui disaient qu’il est vivant.
Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. »
Il leur dit alors : « Vous n’avez donc pas compris ! Comme votre coeur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes !
Ne fallait-il pas que le Messie souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire ? »
Et, en partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur expliqua, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait.
Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin.
Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous : le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux.

Quand il fut à table avec eux, il prit le pain, dit la bénédiction, le rompit et le leur donna.
Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards.
Alors ils se dirent l’un à l’autre : « Notre coeur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route, et qu’il nous faisait comprendre les Écritures ? »
A l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent :
« C’est vrai ! le Seigneur est ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. »
A leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment ils l’avaient reconnu quand il avait rompu le pain.

Traduction AELF

- Après avoir prié l’Esprit Saint, on peut réfléchir personnellement, en famille ou en groupe à partir des questions suivantes :

  • Qu’est-ce que je vois dans cette évangile ?
  • Qu’est-ce que me dit Jésus ?
  • Comment ce texte résonne-t-il dans ma vie ?

Éléments pour une homélie

- Commentaire des textes du dimanche

- Quelques réflexions

  • Nous sommes trois jours après la mort de Jésus, les disciples ont bien entendu quelque chose, le tombeau a été retrouvé vide mais peut être ce ne sont que des racontars. Il faut reprendre la vie de tous les jours et les disciples rentrent chez eux.
  • C’est dans cette démarche de découragement que Jésus les rejoint. Il les prend là où ils en sont pour les aider à avancer. Cette route d’Emmaüs n’est-elle pas en quelque sorte la notre ? C’est dans nos doutes, nos découragements, nos épreuves que nous voyons Jésus marcher discrètement à nos côtés. Il veut nous aider à le reconnaître sans s’imposer.
  • Il y a une magnifique pédagogie de la nouvelle évangélisation. Rejoignons nos frères les hommes là où ils vivent, avec leurs difficultés, leurs épreuves, leur quotidien tout simplement. Osons leur montrer que Jésus marche avec eux en leur parlant de la Parole de Dieu qui vient toucher les cœurs. C’est alors que nos frères pourront faire l’expérience de la présence réelle mais mystérieuse du Seigneur et qu’ils deviendront à leur tour missionnaire.

Quand l’Évangile entre dans notre vie

Choisir une personne de notre voisinage. Priez pour elle. Essayer de mieux la connaître pour lui annoncer la Bonne Nouvelle du Christ ressuscité.

Le cardinal François-Xavier Nguyen Van Thuan

nous parle du Chemin de l’Espérance

226. Que la foi et la charité illumine ta vie !... Le feu que le Seigneur allumera en toi embrasera le monde.

227. Que tes pensées, tes paroles, tes actes provoquent le monde qui dira : "Cet homme n’a qu’une passion : L’ÉVANGILE, un idéal : LA VIE DE JÉSUS". [1]

Notes

[1in Sur le chemin de l’Espérance, Sarment, 2002, p. 44.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr