Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/La-Sainte-Trinite
      La Sainte Trinité

La Sainte Trinité

Dimanche 26 mai 2013, nous fêterons la Sainte Trinité. Il est bon de continuer inlassablement notre en méditation de ce grand mystère de Dieu Père-Fils-Saint Esprit, un seul Dieu en trois personnes.


Ce mystère de la Sainte Trinité nous est connu parce que le Seigneur Jésus nous l’a révélé. En effet, nous le voyons parler du Père et nous introduire dans une intimité avec lui. Il nous annonce la venue de l’Esprit Saint qui agit dans le ministère du Christ et qui vient en nous. Oui, ayons bien conscience que ce grand mystère de Dieu nous est pleinement révélé en Jésus-Christ.

Ce mystère de la Sainte Trinité nous précède totalement. Par la grâce de notre baptême, nous avons été plongés en Dieu. Baptisés « au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit », non seulement la Trinité Sainte est venue habiter en nous mais également nous avons été plongés en Elle.

Aussi, accueillir la réalité de la Trinité Sainte dans notre vie est véritablement une démarche de FOI. Fidèles du Christ, nous croyons qu’il y a un seul Dieu en trois Personnes. Ce n’est pas le lieu de méditer sur le mystère de la Sainte Trinité.

Écoutons ce qu’en dit monseigneur André Léonard, évêque de Namur en Belgique, dans un livre, intitulé Trinité d’Amour, qu’il a écrit à l’occasion du Jubilé de l’an 2000 :

« Toute la Révélation chrétienne est enclose dans la manifestation du mystère, c’est-à-dire de la réalité insondable de la Sainte Trinité. Évoqué à la première page de la Bible : "Faisons l’homme à notre image, comme notre ressemblance" (Gn 1, 26), c’est elle que nous retrouvons à sa dernière page (Ap 22, 1-5), quand le Voyant de l’Apocalypse contemple dans le ciel le trône où siègent ensemble Dieu (le Père) et l’Agneau (le Fils humilié et glorifié) et d’où s’écoule le fleuve de Vie (l’Esprit) semant partout gloire sur son passage et renouant avec le fleuve antique qui parcourait le Jardon d’Éden, c’est-à-dire la création dans son harmonie originelle avant la chute (cf Gn 2, 8-17) :

« Puis l’Ange me montra le fleuve de Vie, limpide comme du cristal, qui jaillissait du trône de Dieu et de l’Agneau. Au milieu de la place, de part et d’autre du fleuve, il y a des arbres de Vie qui fructifient douze fois, une fois chaque mois ; et leurs feuilles peuvent guérir les païens. De malédiction, il n’y en aura plus ; le trône de Dieu et de l’Agneau sera dressé dans la ville, et les serviteurs de Dieu l’adoreront ; ils verront sa face, et son nom sera sur leurs fronts. De nuit, il n’y en aura plus ; ils se passeront de lampe ou de soleil pour s’éclairer, car le Seigneur Dieu répandra sur eux sa lumière, et ils règneront pour les siècles des siècles ».

Nous pouvons aussi méditer ces quelques mots du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon. Il a tenu ces propos lors du congrès mondial de la Miséricorde à Rome entre les 2 et 6 avril 2008.

« Si nous disons que nous croyons "en un seul Dieu", c’est que telle est bien notre foi, et nous souhaitons être respectés dans notre Credo : il n’y a qu’un seul Dieu. Mais la puissance de ce Père "tout puissant, créateur du ciel et de la terre" n’est pas celle de Jupiter, ni celle d’un bloc de béton. Le message essentiel de la Bible est que "Dieu est Amour" (1 Jean 4, 8). Or le propre de l’amour, c’est de se donner et d’être fécond. Nous contemplons l’éternel échange de cet amour en Dieu. Et nous appelons "Père", Dieu qui se donne ; il est la "source de toute divinité". Le Fils est Dieu qui se reçoit tout entier du Père, et l’Esprit Saint est la circulation de cet amour entre le Père et le Fils, leur "communion d’amour". Pauvres mots, pour dire le trésor de la foi chrétienne ! »

Pour aller plus loin, le Catéchisme de l’Eglise Catholique nous parle de la Sainte Trinité aux numéros 232 à 260

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr