Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Bon-Pasteur
        Bon Pasteur...!!!

Bon Pasteur...!!!

Homélie du 4ème Dimanche de Pâques - 09 mai 2014 - Jn 10, 1-10

Ce quatrième dimanche de Pâques est appelé le dimanche du Bon Pasteur.

  • vocation - (mp3 - 12.1 Mo) Télécharger

En effet, il nous est donné chaque année de découvrir une dimension particulière du fait que Jésus soit lui-même le Bon Pasteur qui conduit le Troupeau que lui donne le Père vers la Terre Promise.

Aujourd’hui trois rayons de lumière jaillissent de la lecture de l’évangile qui nous est donné.

Tout d’abord, Jésus est le Bon Pasteur parce qu’il est la porte de la bergerie. « Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra aller et venir, et il trouvera un pâturage », affirme-t-il. Cette réalité est explicitée par ce qu’il nous dit un peu plus loin dans l’évangile de saint Jean « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi » (Jn 14,6). En d’autres termes, il vient nous révéler que le véritable pâturage vers lequel il nous conduit, c’est le Père.

Deuxièmement, Jésus est véritablement le Bon Pasteur parce qu’il est le berger dont les brebis reconnaissent la voix quand il les appelle chacune par leur nom et elles suivent ses traces. Il est beau de voir que Jésus nous connaît chacun et qu’il se donne à connaître à tous. D’ailleurs, dans sa prière à Gethsémani, il dira : « Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi » (Jn 17,20). En d’autres termes, Jésus prie pour chacun d’entre nous. Et demande-t-il pour nous ? Une seule chose : l’unité. Et nous serons vraiment UN si nous suivons l’unique pasteur qu’est le Seigneur Jésus. Nous serons vraiment UN si nous le laissons éclairer notre vie par la Parole qu’il nous donne, c’est-à-dire par l’Évangile reçu et annoncé. Nous serons vraiment UN si nous accueillons le mystère de l’amour de Dieu qui vient nous faire miséricorde.

Enfin, dans un troisième temps n’oublions pas que Jésus est pleinement le Bon Pasteur qu’il nous faut suivre car il connaît les bons pâturages, les prés d’herbe fraîche où nous pouvons nous reposer tout au long de notre vie. C’est pourquoi chacun peut dire avec le psalmiste : « Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ». En d’autres termes, Jésus est Bon Pasteur parce qu’il est source de vie ! « Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance » (Jn 10,10).

Chers frères et sœurs, si nous mettons ensemble ces trois rayons de lumière, nous découvrons alors que Jésus est vraiment le Bon Pasteur parce qu’il nous donne de vivre une authentique communion de vie et d’amour au cœur de l’Église. Ainsi, il nous donne d’avancer d’une manière sûre dans notre vie en allant vers le Père. Comment ? En écoutant sa voix, c’est-à-dire la Bonne Nouvelle de l’Évangile, qui nous conduit vers la joie de la vie nouvelle et éternelle. « C’est pourquoi nous sommes tous appelés à adorer le Christ dans nos cœurs (cf 1P 3,15), pour nous laisser rejoindre par l’impulsion de la grâce contenue dans la semence de la Parole, qui doit croître en nous et se transformer en service concret de notre prochain », nous dit le Pape dans son message pour cette 51ème journée de prière pour les vocations.

« Aujourd’hui aussi, Jésus vit et chemine dans les réalités de la vie ordinaire pour s’approcher de tous, à commencer par les derniers, et nous guérir de nos infirmités et de nos maladies », nous dit encore le Pape. Puis il affirme : « Cela vous fera du bien de participer avec confiance à un chemin communautaire qui sache libérer en vous et autour de vous les meilleures énergies. La vocation est un fruit qui mûrit dans le champ bien cultivé de l’amour réciproque qui se fait service mutuel, dans le contexte d’une authentique vie ecclésiale. Aucune vocation ne naît toute seule ou ne vit pour elle-même. La vocation jaillit du cœur de Dieu et germe dans la bonne terre du peuple fidèle, dans l’expérience de l’amour fraternel ».

Alors, en ce jour prions pour les vocations. Demandons avec confiance au Seigneur les prêtres, les diacres, les consacrés dont l’Église, dont notre diocèse a besoin. Mais de plus, accompagnons les jeunes sur des chemins qui non seulement leur donneront d’entendre l’appel mais surtout les aideront à répondre avec docilité et joie à la voix douce et puissante de Jésus Bon Pasteur qui leur dit : « Viens et suis moi ! »

Chers frères et sœurs bien-aimés, ainsi que nous y invite le Saint Père : « Disposons donc notre cœur à être une ‘bonne terre’ pour écouter, accueillir et vivre la Parole et porter ainsi du fruit. Plus nous saurons nous unir à Jésus par la prière, la Sainte Écriture, l’Eucharistie, les Sacrements célébrés et vécus dans l’Église, par la fraternité vécue, plus grandira en nous la joie de collaborer avec Dieu au service du Royaume de miséricorde et de vérité, de justice et de paix. Et la récolte sera abondante, proportionnée à la grâce qu’avec docilité nous aurons su accueillir en nous ».

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr