Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Bapteme

Baptême

Homélie du Baptême du Seigneur - Année A - 12 Janvier 2014 - Matthieu 3, 13-17

Le baptême du Seigneur n’est pas un événement anodin. C’est par ce mystère du baptême que commence la vie publique de Jésus.

  • bapt - (mp3 - 9.6 Mo) Télécharger

C’est dans ce mystère que nous avons la première manifestation de Jésus comme étant le Serviteur souffrant acceptant d’être compté parmi les pécheurs. C’est grâce à ce mystère que nous avons une première révélation de la Trinité Sainte. Oui, vraiment ce mystère du baptême du Seigneur n’est pas anodin.

Essayons d’entrer un peu plus avant dans ce que le Seigneur veut nous dire aujourd’hui.

Tout d’abord, Jésus s’approche au milieu des foules qui viennent se faire baptiser par Jean. Ce baptême de Jean Baptiste est un baptême de conversion, un baptême par lequel les hommes choisissent de se convertir et de changer de vie. On comprend alors la réticence du Baptiste : « C’est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi, et c’est toi qui viens à moi ! » Mais Jésus invite à aller plus loin que ce simple geste d’humilité. Il engage Jean Baptiste, et à travers lui tout le Peuple de la première alliance qui a été choisi pour marcher avec Dieu, oui, il engage Jean Baptiste à aller dans la profondeur de ce qui est juste aux yeux de Dieu : « Pour le moment, laisse-moi faire ; c’est de cette façon que nous devons accomplir parfaitement ce qui est juste ».

En fait, Jésus désire que la volonté du Père s’accomplisse. Et cette volonté est l’expression de l’amour du Père pour le monde. Oui, le Seigneur vienne à la rencontre de l’homme pécheur pour le sauver. Il vient faire miséricorde aux pécheurs. Jean-Baptiste est appelé à être le premier à l’accueillir.

Après le baptême, nous avons la manifestation de la Trinité Sainte. Chers frères et sœurs, cette révélation nous montre véritablement que Dieu nous ouvre les Cieux. Rappelez-vous, une des conséquences du péché d’Adam et Eve a été que l’homme a été chassé du paradis, et aujourd’hui les Cieux s’ouvrent. Au moment de son baptême, le Seigneur nous révèle déjà que la finalité de toute vie humaine se trouve dans la Gloire du Ciel, dans la contemplation de Dieu tel qu’il est. Afin de répondre à cette vocation, il nous faut recevoir de Dieu ce qu’il veut nous donner : sa miséricorde.

Mais, cette fête du Baptême du Seigneur nous renvoie non seulement à ce que Jésus accomplit dans sa vie en obéissant à la volonté du Père, mais également à notre propre baptême.

« Le baptême est le sacrement sur lequel se fonde notre foi elle-même et qui nous greffe comme des membres vivants dans le Christ et dans son Église », a pu dire le Pape François lors de l’audience générale de mercredi dernier. Puis il a continué en ajoutant : le baptême « C’est un acte qui touche notre existence en profondeur. Un enfant baptisé ou un enfant non baptisé, ce n’est pas la même chose. Une personne baptisée ou une personne non baptisée, ce n’est pas la même chose. Avec le baptême, nous sommes plongés dans cette source intarissable de vie qui est la mort de Jésus, le plus grand acte d’amour de toute l’histoire ; et grâce à cet amour, nous pouvons vivre une vie nouvelle, n’étant plus en proie au mal, au péché et à la mort, mais dans la communion avec Dieu et avec nos frères ».

Alors, en ce jour revenons à la grâce de notre baptême. Redécouvrons la force de ce don que Dieu nous a fait par le ministère de l’Église qui, comme une mère, nous a engendrés comme enfants de Dieu, dans le Christ, par la puissance sanctificatrice de l’Esprit Saint. Oui, la réalité de notre baptême n’est pas une formalité qui nous donne le tampon nécessaire. Le baptême est une nouvelle naissance. C’est la vie de Dieu qui vient nous transformer en faisant de nous ses enfants. Alors, il nous faut réveiller la mémoire de notre baptême afin d’être de vrais enfants de Dieu !

Chers frères et sœurs bien-aimés, en cette fête du baptême du Seigneur demandons à Jésus de nous aider à approfondir la grâce de notre baptême en accueillant toujours plus en profondeur l’œuvre de miséricorde qu’il accomplit aujourd’hui en descendant dans les eaux du Jourdain. Et, ainsi que nous y invite le Saint Père : « Demandons alors de tout cœur au Seigneur de pouvoir toujours faire davantage l’expérience, dans la vie de chaque jour, de cette grâce que nous avons reçue avec le baptême. En nous rencontrant, nos frères peuvent rencontrer de véritable fils de Dieu, de véritables frères et sœurs de Jésus Christ, de véritables membres de l’Église. Et n’oubliez pas le devoir d’aujourd’hui : chercher, demander la date de votre baptême. Comme je connais la date de ma naissance, je dois aussi connaître la date de mon baptême, car c’est un jour de fête ».

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr