Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Reconnaitre-Jesus
        Reconnaître Jésus...!!

Reconnaître Jésus...!!

Homélie du 5ème Dimanche de Pâques - 18 mai 2014 - Jn 14,1-12

Au cœur de l’évangile de saint Jean, nous sommes dans un moment solennel de la vie de Jésus. En effet, ce dialogue avec ses disciples se passe au Cénacle au soir du Jeudi Saint.


C’est en quelque sorte le testament de Jésus qui nous est donné dans un climat d’intimité et de confiance. Il nous faut nous aussi nous retrouver dans cette attitude des disciples afin de mieux entrer dans une connaissance intérieure du mystère de Jésus.

Il y a dans ces versets, quelque chose de troublant et de très beau en même temps. Que voyons-nous ?

Jésus vient de faire une annonce extraordinaire. Écoutons-le encore une fois car cette annonce est pour chacun d’entre nous : « Dans la maison de mon Père, beaucoup peuvent trouver leur demeure ; sinon, est-ce que je vous aurais dit : Je pars vous préparer une place ? Quand je serai allé vous la préparer, je reviendrai vous prendre avec moi ; et là où je suis, vous y serez aussi. » Jésus vient de dire à ses disciples qu’il les invite dans la maison du Père et donc à demeurer avec lui dans la Gloire.
Mais voilà, que ceux-ci restent très pragmatiques. Et Thomas se fait en quelque sorte l’interprète de l’ensemble : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas ; comment pourrions-nous savoir le chemin ? » Il y a dans cette question deux choses : l’audace de l’interrogation et en même temps se trouve sous-jacent un acte de foi. Cela peut nous faire penser à l’attitude de Marie au jour de l’Annonciation qui interroge sur la manière dont l’événement de la conception du Sauveur.

Chers frères et sœurs, et nous ? Avons-nous l’audace de nous tourner vers Jésus pour l’interroger sur ce que nous ne comprenons pas bien dans ce qu’il veut nous dire tant dans les Écritures que par l’Église ou dans les événements de notre vie ? Bien souvent, on se détourne du Seigneur ou bien on plie l’échine. Mais osons-nous le regarder droit dans les yeux ? Osons-nous le laisser nous regarder ? Osons-nous entrer dans un authentique dialogue où nous pouvons poser nos questions, simplement et dans la confiance ? « Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître » (Jn 15,15), nous dit le Seigneur.

Continuons notre contemplation.

Jésus répond bien volontiers à la question de Thomas. Il le fait d’une manière énigmatique et en donnant une nouvelle révélation. « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu ». Cela semble suffire à Thomas, mais Philippe va emboîter le pas à son condisciple. Il veut aller plus loin en exprimant le désir profond de son cœur, désir qui est inscrit dans le cœur de tout homme, même si celui-ci ne s’en rend pas compte. « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. »

Là encore, Jésus répond mais on sent comme une lassitude. « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ». Philippe ne sait pas reconnaître qui est Jésus. Il veut voir pour croire. Il ne sait pas encore accueillir la profondeur de son être. Jésus est l’Icône parfaite du Père ! C’est par lui que nous entrons dans une authentique connaissance du Père.

Et nous aujourd’hui ? Est-ce que nous savons reconnaître Jésus dans le quotidien de nos vies ? Lorsque nous venons prier au pied du tabernacle, lorsque nous sommes rassembler en Église, lorsque nous voyons des pauvres et des malades, savons reconnaître Jésus qui nous révèle le vrai visage du Père ?

Chers frères et sœurs bien-aimés, entendons ces paroles de Jésus à ses disciples et laissons-nous conduire par l’attitude si significative des disciples. N’ayons pas peur d’interroger Jésus non seulement pour nourrir notre intelligence mais aussi notre cœur. Alors, demandons à l’Esprit Saint de nous permettre d’avancer toujours plus en profondeur dans la foi afin que nous sachions reconnaître Jésus qui nous mène au Père, afin que nous osions le suivre sur ce chemin en accueillant, comme lui, la croix pour entrer, comme lui, dans la Gloire du Père.

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr