Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Venez-Montons-a-la-montagne-du
        Venez ! Montons à la montagne du Seigneur !

Venez ! Montons à la montagne du Seigneur !

Homélie du 1er Dimanche du Temps de l’Avent 2013 - 01 décembre 2013 - Mt 24, 37-44

Voilà que nous entrons dans le temps de l’Avent. Ce temps est un temps d’attente, un temps pendant lequel nous sommes appelés à veiller afin d’être disponible pour accueillir le Seigneur qui vient.

  • aventa - (mp3 - 8.1 Mo) Télécharger

« Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra », nous dit Jésus. En fait, le temps de l’Avent est véritablement un temps privilégié pendant lequel nous pouvons nourrir notre espérance. Une espérance qui s’enracine dans la foi car le Seigneur vient ! « Venez, montons à la montagne du Seigneur, au temple du Dieu de Jacob. Il nous enseignera ses chemins et nous suivrons ses sentiers. Car c’est de Sion que vient la Loi, de Jérusalem la parole du Seigneur », annonce le prophète Isaïe.

Méditons quelques instants sur cet appel du prophète.

Tout d’abord, en ce début d’Avent, nous sommes face à une invitation. C’est un appel à la fois doux et fort qui nous est lancé : « Venez ». Mais qu’est-ce que cela veut nous en vérité ? Le temps de l’Avent est rempli de préparatifs importants : la crèche, la fête de Noël, la dimension familiale. Nous pouvons être accaparés par cela et oublier le cœur, l’essentiel : ce temps de l’Avent nous est donné pour nous préparer à accueillir le Messie. Aussi, le prophète vient nous dire : « Venez ». C’est-à-dire qu’il nous met face à notre propre responsabilité, à notre disposition du cœur. Alors, n’ayons pas peur, ouvrons tout grand notre cœur pour nous préparer à accueillir la Lumière qui vient, le Seigneur Jésus.

D’ailleurs, chers frères et sœurs, Isaïe continue en nous montrant la route à suivre. En effet, il nous engage à monter sur la montagne du Seigneur, à aller vers le temple de Jacob. Oui, le chemin qui est le nôtre et qui s’ouvre devant nous aujourd’hui est la route qui nous conduit à Bethléem où le temple sera une étable, une crèche où nous nous prosternerons devant le Roi des cieux. Mais remarquez, il s’agit de monter. Il y a donc un élan du cœur qui doit nous élever pendant ce temps de l’Avent et cette élévation ne se fera pas toute seule. Certes, il nous faut le désirer, « Venez », mais en même temps, il nous faire un effort, « montons ».

Une autre chose est à remarquer l’appel qui est lancé n’est pas réservé à certains, mais il est ouvert à tous. En d’autres termes, la réponse, qu’il faut donner à la voix douce et puissante du prophète, doit être à la fois personnelle mais aussi communautaire. Chacun nous entrons personnellement sur la route de l’Avent, mais c’est tous ensemble que nous avançons. Il y a une répercussion immédiate dans cette démarche : c’est que nous ne sommes jamais seuls mais nous sommes ensemble sur la même route qui nous conduit ensemble vers la crèche de Bethléem. Quoique personnelle, la foi n’est pas une démarche solitaire mais communautaire.

Enfin, dans une troisième réflexion, le prophète vient nous dire pourquoi nous pouvons et nous devons faire confiance dans le but de cette route qui nous conduit vers Bethléem. Que dit-il : « Il (Dieu) nous enseignera ses chemins et nous suivrons ses sentiers ». En fait accepter de nous mettre en marche, c’est accepter d’accueillir la Parole de Dieu qui vient éclairer le chemin de notre vie. Nous entrerons ainsi dans une authentique démarche de conversion personnelle.

Alors, pendant ce temps de l’Avent, avançons avec courage, avec confiance vers le Seigneur en gravissant la montagne du Seigneur. Et rappelons-nous toujours, surtout dans les moments de découragement ce qu’a pu le dire le Pape François Dieu, « Lui qui nous attend toujours, lui qui nous aime tant et lui qui nous pardonne quand nous, repentis de quelques petits pas dans cet esprit de mondanité, nous allons vers Lui le Dieu fidèle face à son peuple qui, lui, n’est pas fidèle ».

Chers frères et sœurs bien-aimés, cette route de l’Avent est un chemin de conversion qui nous est donné par l’Église notre Mère. Cette conversion à laquelle nous sommes appelés par le Seigneur qui parle par son prophète, « Venez », nous permettra d’accueillir pleinement Jésus et d’adorer Dieu en vérité au jour de Noël ! Alors, que nous venons d’allumer cette première bougie, engageons-nous sur le chemin de la montagne du Seigneur en avançant avec confiance et sous le regard de Marie, vers la grotte de Bethléem.

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr