Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Sur-la-route-du-Bonheur-Les
        Sur la route du Bonheur : Les Rameaux

Sur la route du Bonheur : Les Rameaux

Homélie du Dimanche des Rameaux et de la Passion 2014 - 13 avril 2014 - Mt 21, 1-11

Par ce dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur, nous entrons dans cette grande semaine qu’est la Semaine Sainte.

  • rameaux - (mp3 - 9 Mo) Télécharger

Nous sommes appelés à vivre la Pâques avec Jésus et comme Jésus. Alors, avançons de tout notre cœur afin que nous puissions vivre cette merveilleuse expérience d’avancer avec Jésus sur la route du vrai bonheur, la route des Béatitudes.

Dans son message pour la Journée mondiale de la jeunesse, que nous célébrons comme chaque année en ce dimanche des Rameaux, le Pape François écrit : « Dans la Bible, la montagne est perçue comme le lieu où Dieu se révèle, et Jésus en prêchant sur la colline se présente comme le maître divin, comme le nouveau Moïse. Et que révèle-t-il ? Jésus révèle le chemin de la vie, ce chemin qu’il parcourt lui-même, plus encore, qu’il est lui-même, et il le propose comme le chemin du vrai bonheur. Pendant toute sa vie, de sa naissance dans la grotte de Bethléem jusqu’à sa mort sur la croix et sa résurrection, Jésus a incarné les Béatitudes. Toutes les promesses du Royaume de Dieu se sont accomplies en lui ».

En avançant avec Jésus, en chantant notre joie dans le « Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! », rappelons-nous que nous entrons dans cet accomplissement des promesses ainsi que nous l’avons entendu tout à l’heure : « Voici ton roi qui vient vers toi, humble, monté sur une ânesse et un petit âne, le petit d’une bête de somme ».

Pour accueillir Jésus, pour acclamer le Seigneur, la foule s’est dépouillée en étendant sur le sol leur manteau ou en prenant des branches aux arbres. C’était leur manière de dire leu hommage à celui qui vient, au « prophète Jésus, de Nazareth en Galilée ».

Chers frères et sœurs, et nous ? Pour accueillir Jésus qui vient jusqu’à nous comment allons-nous dépouiller ? Ou plutôt de quoi avons-nous besoin de nous dépouiller ?

Aujourd’hui, dans l’évangile de cette entrée solennelle à Jérusalem, « Jésus nous interpelle, (…), pour que nous répondions à son offre de vie, pour que nous décidions quelle voie nous voulons parcourir pour arriver à la vraie joie. Il s’agit d’un grand défi pour la foi. Jésus n’a pas eu peur de demander à ses disciples s’ils voulaient vraiment le suivre ou s’ils préféraient s’en aller par d’autres chemins (cf. Jn 6, 67). Et Simon surnommé Pierre a eu le courage de répondre : ‘Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle’ (Jn 6, 68). » Si, à la suite de l’apôtre Pierre, nous savons dire « oui » à Jésus, alors notre vie sera pleine de sens, alors nous serons vraiment heureux, alors nous vivrons d’un authentique bonheur qui vient de Dieu seul.

Au seuil de cette grande semaine sainte, nous savons que dire oui à Jésus, c’est accepter d’entrer avec lui dans la passion afin de vivre avec lui de la résurrection. C’est cela la route du vrai bonheur ! Mais aurons-nous le courage de la suivre ? Ou bien chercherons-nous seulement des petits bonheurs éphémères qui nous satisferont sur le moment mais pas pleinement ?

Pour avancer sur la route du Seigneur Jésus, il nous faut accepter de nous dépouiller, d’être pauvre de cœur. Il est alors légitime de se demander : mais comment faire pour vivre une réelle pauvreté de cœur et ainsi changer de vie ? Une fois encore mettons à l’école du saint Père qui, dans le message pour cette Journée Mondiale de la Jeunesse, nous donne trois points.

  1. Tout d’abord, il nous faut essayez d’être libres en face des choses. « Le Seigneur nous appelle à un style de vie évangélique caractérisé par la sobriété, à ne pas céder à la culture de la consommation. Il faut rechercher ce qui est essentiel, apprendre à se dépouiller des mille choses superflues et inutiles qui nous étouffent. »
  2. Deuxièmement, « nous avons tous besoin d’une conversion en ce qui concerne les pauvres. Nous devons prendre soin d’eux, être sensibles envers leurs nécessités spirituelles et matérielles ».
  3. Enfin, ainsi que nous le dit le Pape : « les pauvres ne sont pas seulement des personnes à qui nous pouvons donner quelque chose. Eux aussi ont beaucoup à nous offrir et à nous apprendre. Nous avons tant à apprendre de la sagesse des pauvres ! »

Que la Vierge Marie nous accompagne tout au long de cette grande semaine. Qu’en nous mettant sous son voile de tendresse, elle nous aide à vivre cette semaine sainte avec un cœur de pauvre.

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr