Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Dimension-liturgique
        Dimension liturgique...!!!

Dimension liturgique...!!!

Homélie du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire 2013 - 13 octobre 2013 - Lc 17, 11-19

Il y a dans cet évangile quelque chose très liturgique. C’est à la fois très humain et pleinement divin.

  • liturgie - (mp3 - 10.1 Mo) Télécharger

Certes, cette réalité liturgique s’exprime par le fait que Jésus demande aux lépreux d’aller se montrer aux prêtres, respectant ainsi la loi liturgique du Peuple juif. En effet, la lèpre, cette maladie qui détruit l’être même, apparaît comme le symbole par excellence du péché. Aussi, la guérison est entourée de tout un rituel de réintroduction dans le peuple saint, réintroduction confiée aux prêtres.

Mais cette dimension liturgique s’exprime également par les cris des lépreux qui s’approchent de Jésus, tout en restant à distance. « Jésus, maître, prends pitié de nous ». Cet appel nous renvoie bien évidemment au Kyrie eleison que nous avons chanté au début de la Messe. De plus on retrouve la dimension liturgique dans l’attitude du Samaritain qui revient et se prosterne devant Jésus en glorifiant Dieu à pleine voix.

Enfin, dans un troisième regard, on retrouve cette dimension liturgique dans la souveraineté de Jésus qui, d’une simple parole, invite les lépreux à accomplir un geste les conduisant à aller jusqu’à Jérusalem pour se montrer au prêtre. Remarquons que c’est dans cette démarche que le Samaritain est purifié et qu’il se retourne pour aller vers Jésus. C’est non seulement une démarche de purification, mais également une démarche de conversion que vit ce Samaritain.

Chers frères et sœurs, qu’est-ce que cela veut nous dire à nous aujourd’hui ? Qu’est-ce que cette dimension liturgique vient nous rappeler pour notre vie de disciple du Christ ?

Tout d’abord, rappelons-nous simplement que la liturgie ne se réduit pas à des rites qu’il nous faut accueillir de l’Église et donc vivre en fils et filles de l’Église. En effet, la liturgie, au sens large du terme, est véritablement l’œuvre de Dieu qui agit pour son Peuple et l’œuvre du Peuple se tournant vers Dieu. Elle devient alors une démarche à la fois personnelle et communautaire pour célébrer l’alliance entre Dieu et l’humanité. Il en résulte que l’Eucharistie est le sommet de toute vie liturgique au cœur de l’Église. Mais il en résulte également que toute notre vie doit être liturgique, doit être une louange à la Gloire de Dieu le Père, comme nous le montre ce Samaritain qui revient vers Jésus purifié.

C’est d’ailleurs le deuxième point important. Notre vie peut être liturgique parce que nous sommes sauvés et que Jésus attend que nous accueillions par toute notre vie le salut qui nous est offert. Et pas besoin de faire des choses extraordinaires. Naaman le Syrien se baigne dans le Jourdain sept fois et il est guéri. Les lépreux ont juste à aller se montrer aux prêtres et ils sont purifiés. C’est dans le quotidien de notre vie que nous est offert le salut de Dieu. Ne cherchons pas à faire des choses extraordinaires, mais essayons de faire d’une manière extraordinaire les choses ordinaires de la vie. Dans tout ce que nous faisons, dans tout ce que nous vivons mettons de l’amour.

Mais pour y arriver, il nous faut oser le demander. Il nous faut oser nous approcher de Jésus pour lui dire avec confiance : « Jésus, maître, prends pitié de nous ». D’ailleurs, c’est ce qu’ont fait les lépreux mais un seul a pris conscience que dans sa prière il n’a pas reçu seulement une purification rituelle, mais il a reçu l’auteur de cette purification c’est-à-dire le Seigneur Jésus lui-même. Et c’est pourquoi, il est retourné vers lui et il reçoit de Jésus une parole de salut : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé ». Oui, ainsi qu’a pu le dire le Saint Père à Assise : « être chrétien c’est une relation vitale avec la Personne de Jésus, c’est se revêtir de Lui, c’est s’assimiler à Lui. » C’est ce que nous vivons lorsque nous participons avec foi aux célébrations liturgiques. Mais c’est aussi ce que doit être notre vie de fidèles du Christ : entrer et cheminer afin de vivre une relation vitale avec Jésus.

Chers frères et sœurs bien-aimés, prions avec confiance et gardons les yeux fixés sur Jésus. Mais aussi, laissons Jésus poser son regard sur nous car le regard de Jésus est un regard qui touche le cœur. Puis, écoutons Jésus nous engager à nous mettre en marche afin d’accueillir dans notre vie sa miséricorde qui vient nous purifier, nous pardonner, nous recréer dans son amour. Que la Vierge Marie soit avec nous sur cette route afin qu’avec elle nous puissions chanter les miséricordes du Seigneur.

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr