Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Sur-la-route-l-Esperance-est-un
          Sur la route, l’Espérance est un trésor !

Sur la route, l’Espérance est un trésor !

Homélie du 13ème Dimanche du Temps Ordinaire 2013 - 30 juin 2013 - Lc 9, 51-62

L’évangile de ce dimanche nous engage à nous mettre en route avec et à la suite de Jésus qui avance courageusement vers Jérusalem en sachant que « le temps approchait où Jésus allait être enlevé de ce monde ».

  • homeliebc - (mp3 - 9.7 Mo) Télécharger
  • homeliebc - (mp3 - 9.7 Mo) Télécharger

Cet appel du Seigneur est tout à fait radical, ce qui peut éventuellement faire peur ou simplement nous dérouter : « Celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n’est pas fait pour le royaume de Dieu ». Mais essayons de percevoir ce que le Seigneur veut nous dire aujourd’hui.

La chose importante à prendre en considération se situe dans le fait que notre vie est un chemin, une route qui a un but. Certes, ce chemin peut être parsemé d’embuches mais nous ne sommes pas seuls et c’est ensemble que nous avançons chacun personnellement sur cette route de la vie. Ce qui est rassurant c’est que Jésus lui-même marche sur cette route et il le fait avec courage. Aussi, sachons avancer sous le regard du Seigneur, en présence du Seigneur, grâce à la Lumière du Seigneur.

Marcher sous le regard du Seigneur, ce n’est pas le voir comme un surveillant qui serait attentif à la moindre incartade pour punir. Non, il s’agit de prendre conscience d’une manière toujours plus profonde que Dieu est là avec nous, qu’il pose un regard de tendresse et de miséricorde sur la route qui est la nôtre. C’est le regard d’un père heureux de voir son enfant avancer et toujours prêt et disponible pour l’aider à ne pas tomber, pour répondre à son appel, pour l’encourager sur le chemin. N’est-ce pas ce que fait Dieu avec nous ? Alors, sur le chemin de la vie, n’ayons pas peur de lever les yeux vers le Seigneur qui pose son regard sur nous. Car ce regard nous apprend à recevoir le temps de Dieu et à inscrire notre action dans ce que l’Esprit est déjà en train d’accomplir au cœur du monde.

Marcher en présence du Seigneur, c’est faire l’expérience que Dieu ne nous abandonne pas ! Bien souvent, nous avons envie de nous arrêter parce que nous pouvons avoir la sensation que le seigneur n’est pas avec nous. Combien de fois n’avons-nous pas entendu : « Si Dieu était là, cela n’arriverait pas ! » Mais Dieu est toujours avec nous, et l’homme n’en fait pas de cas. Dieu marche avec l’humanité pour la libérer de l’esclavage du péché, mais l’homme n’est pas attentif. Oui, nous sommes appelés à faire un acte de foi en la présence agissante de Dieu qui est le bon pasteur et nous conduit sur la route de notre vie. N’est-ce pas cet acte de foi qui nous est rapporté par le psaume de ce dimanche ? « Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge. J’ai dit au Seigneur : ‘Tu es mon Dieu ! Seigneur, mon partage et ma coupe : de toi dépend mon sort’. » Dans la foi au Christ Rédempteur, nous marcherons en présence du Seigneur sans nous arrêter pas même si parfois nous ne comprenons pas. Oui, Dieu n’est pas à comprendre, il est à adorer !

Marcher à la Lumière du Seigneur nous engage à laisser Jésus éclairer notre route. C’est-à-dire que nous devons prendre conscience que c’est lui qui nous montre le chemin à suivre. D’ailleurs ne nous a-t-il pas dit qu’il était lui-même ce chemin ! En même temps cette lumière qu’il nous donne nous permet de discerner l’itinéraire qui nous conduit vers la vie nouvelle et éternelle. Notre monde perd les pédales parce qu’il prétend abolir les frontières : entre les peuples, par la mondialisation ; entre les sexes, par le gender ; entre le profane et le sacré, en revendiquant une laïcité d’exclusion. Le fidèle du Christ qui est envoyé dans le monde sans être du monde a alors le devoir de laisser la lumière de la vérité qu’est le Christ lui-même éclairer la route de sa vie. Il nous faut également avoir le courage de laisser cette lumière de vérité du Seigneur non seulement envahir notre vie mais également la laisser illuminer ceux qui nous entourent. Comment ? En vivant la cohérence entre l’Évangile que nous proclamons et ce que nous vivons dans le quotidien de notre vie ! En d’autres termes, cette cohérence relève d’une unification de soi à partir de l’Évangile et à la suite du Christ portant sa Croix. C’est en raison de ce que Dieu a fait en nous, c’est à cause de ce que Dieu a fait de nous, que nous tenons la preuve de son existence et de sa miséricorde, que se rend palpable la puissance transformante de son amour.

Chers frères et sœurs bien-aimés, le Seigneur nous engage à aller de l’avant dans notre vie. Il nous invite à l’avenir. Jésus nous dit : « Reprends courage, l’espérance est un trésor même le plus noir nuage a toujours sa frange d’or ». N’est-ce pas ce que chantent de nombreux jeunes et moins jeunes alors qu’ils veillent pour réveiller les consciences endormies de nos contemporains ? Qu’à notre tour, en marchant sous le regard du Seigneur, en présence du Seigneur, grâce à la Lumière du Seigneur, nous soyons des veilleurs d’Espérance tout au long de la route de notre vie !

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr