Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Toujours-prets
          Toujours prêts !

Toujours prêts !

Homélie du 19ème Dimanche du Temps Ordinaire 2013 - 10 août 2013 - Lc 12, 32-48

« Vous aussi, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra », nous dit Jésus ce dimanche. Arrêtons-nous quelques instants sur ces versets que la liturgie de l’Église nous donne aujourd’hui.

  • toujourspret - (mp3 - 9.8 Mo) Télécharger

Nous pouvons relever trois éléments importants. Tout d’abord, Jésus nous engage à une attitude du cœur : être prêts ! Dans un deuxième temps, il nous parle d’un moment qui nous est inconnu : l’heure ! Enfin, il nous annonce une réalité de foi essentielle : le Fils de l’homme viendra !

Chers frères et sœurs, si vous le voulez bien reprenons ces trois éléments.

1. Être prêts. Cette devise bien connue du scoutisme est également une réalité de la vie de toute personne humaine en général et de tout fidèle du Christ en particulier. Être prêts, cela engage à une disponibilité pour accueillir la vie qui est la nôtre et ce qui nous est demandé. Être prêts, cela demande d’être à l’écoute de l’autre qui peut avoir besoin de notre aide, de notre soutien, de notre accompagnement. Être prêts, cela nous demande d’être actif pour approfondir le sens de notre vie, la profondeur de notre foi afin de pouvoir rendre compte de l’Espérance qui est en nous. En d’autres termes, pour être prêt nous ne pouvons rester dans l’immobilisme ou l’inaction, mais devons être ouvert en reconnaissant nos charismes pour les approfondir, les faire fructifier et les mettre au service de tous.

Oui, le chrétien est appelé à sortir d’un assistanat de consommateur pour devenir un acteur de sa propre vie, en se mettant au service du bien commun, en œuvrant dans l’Église pour l’annonce de la Bonne Nouvelle. Aux jeunes volontaires qui ont travaillé pour la belle réussite des Journées Mondiales de la Jeunesse, le pape a dit : « Le service que vous avez accompli ces jours-ci m’a rappelé la mission de saint Jean-Baptiste, qui a préparé le chemin à Jésus. Chacun, à sa manière, a été un instrument afin que des milliers de jeunes aient ‘le chemin préparé’ pour rencontrer Jésus. Et c’est le service le plus beau que nous puissions accomplir comme disciples missionnaires. Préparer le chemin afin que tous puissent connaître, rencontrer et aimer le Seigneur ». Alors soyons prêts pour cette belle mission !

2. Dans un deuxième temps, le Seigneur nous annonce l’heure de sa venue, ou plutôt, il nous dit que nous ne connaissons pas cette heure. De quoi s’agit-il ? C’est l’évangile de saint Jean qui nous donne la densité du sens de l’heure de Jésus. Cette heure est celle de la Glorification, c’est-à-dire de la manifestation plénière de l’Amour miséricordieux du Père. Or cette Gloire de Dieu est pour tout homme. En tant que disciple du Seigneur nous avons cette certitude de foi : tout homme est fait pour participer à la Gloire de Dieu. Même si nous n’en connaissons pas l’heure, soyons des témoins !

Dans un monde où tout doit être programmé, organisé, assuré, nous entendons Jésus nous dire : « c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra ». En d’autres termes, il nous engage à laisser le mystère de Dieu faire irruption dans notre vie, mais surtout à être disponible pour cela. Notre cœur est appelé à être une bonne terre dans laquelle la semence est lancée par le Christ et est appelée à y entrer. Et ainsi que nous engage le saint Père, prions : « Regarde, Jésus, les pierres qu’il y a, regarde les épines, regarde les mauvaises herbes, mais regarde cette petite portion de terre que je t’offre pour que la semence y entre. En silence, laissons entrer la semence de Jésus ».

3. Enfin, l’évangile nous annonce que Jésus va venir. C’est une certitude de foi qui nous permet de dépasser les apparences de la vie pour aller à l’essentiel, dans une grande profondeur, inaccessible aux yeux des hommes mais ouvert au mystère de Dieu. Ainsi que nous le dit la lettre aux Hébreux : « La foi est le moyen de posséder déjà ce qu’on espère, et de connaître des réalités qu’on ne voit pas ». Oui, Jésus doit venir, il doit revenir. Telle est notre espérance qui réjouit toute notre vie. Il en résulte qu’un chrétien ne peut être triste du fait de cet acte de foi en la venue du Seigneur qui nourrit son espérance. Notre vie chrétienne n’est pas un feu d’artifice qui est fait de fusées aux couleurs variés aboutissant sur un bouquet final. Non, notre vie est un long cheminement avec le Seigneur jusqu’à sa venue dans la Gloire. Un cheminement de foi qui nous donne l’espérance de participer à la Gloire de Dieu.

Chers frères et sœurs bien-aimés, osons marcher à contre-courant d’un monde qui vit dans l’immédiateté et le virtuel pour incarner notre lien avec le Seigneur ainsi nous serons prêts pour l’accueillir lui qui est là déjà présent au milieu de nous et qui viendra. Que la Vierge Marie nous aide à être disponible, à être prêts car « c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra ».

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr