Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Au-milieu-des-loups
          Au milieu des loups !

Au milieu des loups !

14ème Dimanche du Temps Ordinaire

" De même qu’une mère console son enfant, moi-même je vous consolerai, dans Jérusalem vous serez consolés. Vous le verrez, et votre cœur se réjouira ; vos membres, comme l’herbe nouvelle, seront rajeunis. Et le Seigneur fera connaître sa puissance à ses serviteurs. " (Isaïe 66, 10-14)


En entendant avec vous les versets de cet évangile, me viennent à l’esprit deux textes du Pape Benoît XVI. Ces textes nous renvoient quelques années en arrière car il les a prononcé lors de son élection comme successeur de Pierre. Il y a tout d’abord les mots spontanés et emprunt d’émotion qu’il a prononcé à la logia de la Basilique Saint Pierre au moment de la bénédiction urbi et orbi au jour de son élection le 19 avril 2005. Je cite le Saint Père :

« Chers frères et chères soeurs, après le grand Pape Jean Paul II, Messieurs les Cardinaux m’ont élu moi, un simple et humble travailleur dans la vigne du Seigneur. Le fait que le Seigneur sache travailler et agir également avec des instruments insuffisants me console et surtout, je me remets à vos prières, dans la joie du Christ ressuscité, confiant en Son aide constante. Nous allons de l’avant, le Seigneur nous aidera et Marie, Sa Très Sainte Mère, est de notre côté. Merci. »

Puis, quelques jours après, le 24 avril 2005, dans l’homélie de la messe inaugurale de son pontificat, le Pape a demandé :

« Chers amis – en ce moment je peux seulement dire : priez pour moi, pour que j’apprenne toujours plus à aimer le Seigneur. Priez pour moi, pour que j’apprenne à aimer toujours plus son troupeau – vous tous, la Sainte Église, chacun de vous personnellement et vous tous ensemble. Priez pour moi, afin que je ne me dérobe pas, par peur, devant les loups. Priez les uns pour les autres, pour que le Seigneur nous porte et que nous apprenions à nous porter les uns les autres. »

Oui, chers frères et sœurs, ces mots du Pape résonne dans mon cœur alors que nous entendons Jésus nous dire aujourd’hui : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups ». Jésus est réaliste. La situation actuelle nous le montre assez. En effet, la moisson est abondante car nous voyons l’étendu de ceux qui ne connaissent pas Dieu et son message de miséricorde. Il suffit d’ouvrir les yeux et de regarder. Nous voyons également ceux qui attaquent ou malmènent l’Église. Les médias se chargent bien de nous le montrer. Mais pensons aussi à tous ceux qui vivent en des pays où les chrétiens sont persécutés et souffrent en témoignant avec courage et confiance de leur attachement au Seigneur Jésus. Pensons à ceux qui dans leur travail cherchent à rester fidèle à l’enseignement sociale de l’Église, au respect de la vie de l’homme depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle, et qui se trouvent mis sur des voies de garage !

Comment vivre en vérité face à cette réalité quotidienne ? Et bien Jésus nous donne la réponse : la confiance en la Providence et l’accueil de l’autre tel qu’il est mais sans compromission et dans la vérité. Cela est exigeant. Oui, c’est vrai ! Mais cela conduit à la joie de la mission. Ce qui est bouleversant c’est d’entendre les soixante douze revenir auprès de Jésus. « Les soixante-douze disciples revinrent tout joyeux. Ils racontaient : "Seigneur, même les esprits mauvais nous sont soumis en ton nom". » Il y a de quoi être heureux et rendre grâce.

Oui, merci Seigneur pour toutes les merveilles que tu nous donnes de découvrir et de vivre. Merci pour tous ceux qui accueille ton Nom. Merci de nous envoyer en mission et de marcher avec nous.

La liste des remerciements pourrait être longue. Jésus engage ses disciples à une authentique action de grâce. Il les invite à la suite de Marie à chanter un véritable magnificat : « réjouissez-vous parce que vos noms sont inscrits dans les cieux ». Notre plus grand bonheur est d’annoncer que Jésus nous attend auprès du Père.

Chers frères et sœurs bien-aimés, nous voilà envoyés par le Seigneur. Cette mission n’est pas la notre mais elle est celle que Jésus confie à l’Église. Cette mission ne peut s’accomplir sans nous. Alors, dans la foi, prions les uns pour les autres, œuvrons les uns avec les autres, agissons chacun suivant notre charisme, afin que nous n’ayons pas peur d’aller au milieu des loups pour annoncer la Vérité de l’Amour de Dieu.

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr