Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Par-la-confiance-et-par-l-Amour
          Par la confiance et par l’Amour

Par la confiance et par l’Amour

" Oui je le sens, quand même j’aurais sur la conscience tous les péchés qui se peuvent commettre, j’irais, le cœur brisé de repentir, me jeter dans les bras de Jésus, car je sais combien Il chérit l’enfant prodigue qui revient à Lui Lc 15,20-24 Ce n’est pas parce que le bon Dieu, dans sa prévenante miséricorde, a préservé mon âme du péché mortel que je m’élève à Lui par la confiance et l’amour. " (Ste Thérèse de l’Enfant Jésus, Dernières paroles du Manuscrit C)


L’évangile de ce dimanche nous invite à une vie de foi vraiment pleine de confiance. En effet, que voyons-nous ? Une femme qui demande justice et qui harcèle véritablement un juge « qui ne respectait pas Dieu et se moquait des hommes ». C’est à force de persévérance qu’elle arrive à ce que ce juge vienne lui rendre justice. Si Jésus nous donne cette parabole, c’est parce qu’il engage ses disciples, et donc chacun d’entre nous, à prier « sans se décourager ». Mais, et la remarque du Seigneur tombe comme une interrogation vraiment profonde, : « le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? »

Tout cela ne peut que nous interroger au plus intime de nous-même. Et moi, est-ce que je prie avec confiance ? Est-ce que j’ose me tourner vers Dieu ? En d’autres termes, on pourrait se poser la question en disant : quel sens a la prière dans notre vie ?

Écoutons sainte Thérèse de l’Enfant Jésus nous parler de la prière. « Pour moi, la prière c’est un élan du cœur, c’est un simple regard jeté vers le ciel, c’est un cri de reconnaissance et d’amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie » (Manuscrit C). Cette citation nous montre que finalement la prière ce n’est pas compliqué : il suffit de prendre le temps de penser à Dieu quelques soient les circonstances de notre vie.

En d’autres termes, la prière c’est un don que Dieu nous fait. Mais en avons-nous conscience ? En effet, saint Paul le dit très clairement dans la lettre aux Romains : « Nous ne savons pas prier comme il faut, l’Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse ». Donc invoquons l’Esprit Saint lorsque nous prenons le temps de prier. De plus, lorsque les disciples voient Jésus prier, ils lui demandent : « Apprends-nous à prier ». Et que fait Jésus ? Il leur donne la prière du Notre Père. Alors nous aussi, après avoir invoqué l’Esprit Saint, n’ayons pas peur de dire humblement au Seigneur : « Apprends-moi à prier pendant ce temps que je te donne gratuitement ! »

Chers frères et sœurs, la phrase de sainte Thérèse nous engage à aller un peu plus loin. En effet, la prière est suscitée par la foi qui nous ouvre à un dialogue faisant ainsi vivre l’alliance que le Seigneur a scellée avec nous. En effet, Thérèse dit que la prière est « un simple regard jeté vers le ciel ». Pour que nous puissions jeter un regard vers le ciel, il nous faut croire que le ciel est là et donc que Dieu est là. Mais plus encore, Thérèse affirme que la prière est « un cri de reconnaissance et d’amour ». Il est sous-jacent à cette remarque que nous pouvons parler à Dieu. La prière est une véritable conversation avec Dieu que j’aime et qui m’aime. Elle est la mise en œuvre de cette alliance que l’amour miséricordieux du Père a scellée avec chacun d’entre nous.

La prière est véritablement une relation vivante d’un enfant avec le Père. Cette relation est vécue par la médiation du Fils dans l’Esprit Saint. Cette relation conduit à une communion, un cœur à cœur, avec Dieu. Oui, prendre le temps de prier, c’est véritablement accueillir l’appel de Dieu qui nous dit : « Mais où es-tu ? Viens vivre avec moi ! Je veux ton bonheur ! » Alors n’ayons pas peur de répondre à cet appel de l’Amour du Père afin de dilater notre cœur à la dimension du Cœur du Christ par le don de l’Esprit Saint.

Chers frères et sœurs bien-aimés, Jésus nous invite à prier sans cesse. La première lecture nous a montré combien le soutien mutuel était essentiel pour entrer dans une prière constante. Nous avons la chance d’avoir cette grande famille qu’est l’Église alors osons nous tourner ensemble vers le Dieu d’amour en le priant avec confiance.

Au début, nous avons appelé sainte Thérèse de l’Enfant Jésus pour nous parler de la prière, laissons-la encore nous parler dans sa grande poésie Vivre d’Amour :

« Vivre d’Amour, c’est vivre de ta vie,

Roi glorieux, délice des élus.

Tu vis pour moi, caché dans une hostie

Je veux pour toi me cacher, ô Jésus !

A des amants, il faut la solitude

Un cœur à cœur qui dure nuit et jour

Ton seul regard fait ma béatitude

Je vis d’Amour !... »

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr