Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/L-envie-d-aimer
          L’envie d’aimer !

L’envie d’aimer !

Homélie du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire - Année B - 4 Novembre 2012 - Marc 12, 28-34

Afin de mieux comprendre, nous avons souvent besoin de faire des catégories, ou faire des classements. Face à la multitude de commandements se trouvant dans la première alliance, le scribe s’interroge en demandant s’ils ont tous la même place, la même valeur.

  • homelieaf - (mp3 - 8.2 Mo) Télécharger

Certes, tout commandement venant de Dieu est important et est un moyen pour avancer sur le chemin de l’Alliance. Mais le scribe veut en savoir plus et sa question pourrait être : quel est le commandement source dont découle tous les autres ? « Quel est le premier de tous les commandements ? »

Afin de répondre à cette question, Jésus va puiser, non dans les dix paroles données sur le mont Sinaï au moment de l’Alliance avec Moïse, mais il va plus profondément dans ce qui fait l’essentiel de la vie de l’homme : aimer Dieu. Écoutons Jésus : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force ». C’est par notre accueil et notre amour de Dieu que nous pouvons accomplir tous les autres commandements. On retrouve ainsi la devise de Jeanne d’Arc : « Messire Dieu, premier servi ! » C’est si simple que nous n’y pensons pas toujours ! Hélas !

Mais regardons quelques instants. Si Dieu est Dieu, il est à l’origine et le but de toute chose dans notre vie. Il est l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin de tout ce qui fait la vie de l’homme. Ainsi que l’écrit le Catéchisme de l’Église Catholique, brossant en quelques phrases tout le dessein de Dieu : « Dieu, infiniment Parfait et Bienheureux en Lui-même, dans un dessein de pure bonté, a librement créé l’homme pour le faire participer à sa vie bienheureuse. C’est pourquoi, de tout temps et en tout lieu, Il se fait proche de l’homme. Il l’appelle, l’aide à Le chercher, à Le connaître et à L’aimer de toutes ses forces. Il convoque tous les hommes que le péché a dispersés dans l’unité de sa famille, l’Église. Pour ce faire, Il a envoyé son Fils comme Rédempteur et Sauveur lorsque les temps furent accomplis. En Lui et par Lui, Il appelle les hommes à devenir, dans l’Esprit Saint, ses enfants d’adoption, et donc les héritiers de sa vie bienheureuse. »

Alors, chers frères et sœurs, en considérant à un tel dessein de Dieu pour tout homme en particulier, comment ne pas recevoir ce premier commandement comme une réponse absolument légitime et essentiel à toute notre vie dans le Christ ! Pourquoi Dieu est-il si souvent mis à la dernière place ? Pourquoi est-ce que bien souvent on se tourne vers lui quand tout va mal ? Dieu n’est pas un moteur de secours pour nous donner d’avancer, Il est celui qui embrasse toute notre vie. Il est celui qui nous donne la vie, la croissance et l’être. Malheureusement, nous sommes bien loin de ce but que nous voulons atteindre dans notre vie de fidèle du Christ : « Aimer Dieu de tout nous-même ! »

Jésus le sais cela ! Il sait le désir de notre cœur de L’aimer pleinement. C’est pourquoi, dans sa réponse, il va au-delà de la question posée par le scribe. En effet, il fait œuvre de Miséricorde en donnant un deuxième commandement. « Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Oui, la route de l’Amour de Dieu passe par l’Amour du prochain ! Chaque jour, d’une manière inlassable, nous sommes appelés à entrer toujours plus avant dans l’Amour de Dieu par le service de nos frères qui sont pour nous, en quelque sorte, une Icône de la présence de Dieu au milieu de nous.

Mais attention à ne pas séparer ces deux commandements, nous devons toujours garder présent à notre cœur cette double dimension à la fois verticale, Amour de Dieu, et horizontale, Amour du prochain, inhérente à toute vie humaine. Chercher à unifier ces deux dimensions de l’homme, est la route la plus sûre vers le Royaume. « Fort bien, Maître, tu as raison de dire que Dieu est l’Unique et qu’il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toutes les offrandes et tous les sacrifices. » « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. »

Chers frères et sœurs bien-aimés, d’une manière renouvelée faisons nôtre ces deux commandements donnés par Jésus lui-même. Et accueillons le Christ dans nos vies, il est celui qui accomplit et donne d’accomplir les deux commandements de l’Amour.

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr