Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Jesus-accomplit-des-choses
          Jésus accomplit des choses admirables

Jésus accomplit des choses admirables

Jésus quitta la région de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction du lac de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole. On lui amène un sourd-muet, et on le prie de poser la main sur lui. Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, prenant de la salive, lui toucha la langue. Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! » Ses oreilles s’ouvrirent ; aussitôt sa langue se délia, et il parlait correctement. Alors Jésus leur recommanda de n’en rien dire à personne ; mais plus il le leur recommandait, plus ils le proclamaient. Très vivement frappés, ils disaient : « Tout ce qu’il fait est admirable : il fait entendre les sourds et parler les muets. » (Marc 7, 31-37)


La manière dont Jésus procède dans la guérison de ce sourd-muet nous révèle quelque chose du mystère du salut. Les différentes étapes ainsi manifestées viennent nous dire comment Jésus lui-même vient jusqu’à nous pour nous ouvrir au mystère de sa Parole, au témoignage de Foi. En quelque sorte, nous sommes, chacun d’entre nous, ce sourd-muet car nous n’arrivons pas toujours à entendre les merveilles de l’Amour de Dieu et nous n’osons pas dire notre Amour, notre Foi dans le Christ rédempteur de l’homme. Dans les versets de l’évangile de ce dimanche, c’est la patience de Dieu qui nous est manifestée.
Alors, que voyons-nous aujourd’hui ?

Tout d’abord, remarquons que Jésus n’est pas en territoire juif, mais il est chez les païens. Saint Marc nous donne de comprendre ainsi le cheminement que le Peuple élu est appelé à faire. Cheminement qui s’accomplira dans la mission des Apôtres. En effet, par quelques gestes et par quelques paroles, à Tyr comme en Décapole, Jésus introduit ce qu’il attend de la mission des apôtres : « Allez, enseignez toutes les nations. » La Bonne Nouvelle du salut est pour tous les hommes, nous dit Jésus. Et nous, sommes-nous prêts à dépasser nos frontières pour aller vers nos frères et les ouvrir à la Parole de Dieu afin qu’à leur tour ils puissent proclamer : « Tout ce qu’il fait est admirable : il fait entendre les sourds et parler les muets » ?

Dans un deuxième temps, voilà qu’ « on lui amène un sourd-muet, et on le prie de poser la main sur lui. » Aucun nom nous est donné ! C’est que tout homme est concerné par l’événement. Chacun est appelé à amener à Jésus son frère qui a besoin de recevoir une parole de salut. Chacun a besoin de s’approcher de Jésus afin d’être guéri et de pouvoir entendre la proclamation des mystères de l’Amour de Dieu. Chacun est appelé à vivre de cette intimité avec le Seigneur afin d’accueillir la Parole et d’en vivre. D’ailleurs, tout de suite Jésus emmène à l’écart le sourd-muet afin de le sauver, non pas avec éclat, mais dans l’intimité du cœur à cœur qui n’est possible que dans une relation de personne à personne qui soit vraie et sans esbroufe. Chers frères et sœurs, dans notre vie chrétienne demandons au Seigneur qu’il nous fasse la grâce de faire cette expérience personnelle de sa présence agissante dans notre vie. Ainsi, à notre tour, nous deviendrons des témoins de la Miséricorde.

Dans la guérison, Jésus fait deux gestes et, après avoir soupiré, il dit une parole : « "Effata !", c’est-à-dire : "Ouvre-toi !" » Nous retrouvons l’œuvre de la création de l’homme dans le récit se trouvant dans le deuxième chapitre de la Genèse. En effet, Dieu est un potier et modèle l’homme de la terre, puis il souffle sur lui pour lui donner une halène de vie et puis, quelques versets plus loin, Dieu parle. Le mystère de salut qui nous est révélé dans l’évangile de ce dimanche nous conduit à prendre conscience de l’importance de revenir à la grandeur de notre être créé à l’image de Dieu. A l’origine, dans l’œuvre de la création, Dieu établit l’homme dans une dignité d’être un véritable vis-à-vis, mais, hélas, la réalité du péché à rendu l’homme sourd et muet. Jésus vient le rétablir dans sa dignité : « "Effata !", c’est-à-dire : "Ouvre-toi !" »

La manifestation de la patience de Dieu s’exprime par le respect que Jésus a pour l’humanité qui est la nôtre. Il utilise des gestes familiers : mettre les doigts dans les oreilles pour les déboucher, prendre de la salive pour délier ce qui est retenu. Des gestes corporels qui nous associent à Dieu. L’Eglise a si bien perçu la dimension sacramentelle de l’événement qu’elle avait incorporé les gestes corporels de ce récit dans l’antique liturgie baptismale, parce qu’ils sont ceux de Jésus : imposition des mains, gestes des doigts, salive, accompagnés de sa parole, conservée dans sa langue originelle, l’araméen : « Effata. »

Chers frères et sœurs bien-aimés, au jour de notre baptême, par le ministère de l’Église, le Seigneur Jésus a accompli pour chacun d’entre nous ce geste qu’il pose lui-même pour cet homme sourd et muet. Au début de cette année, demandons à Jésus de nous faire la grâce de redécouvrir cette grâce baptismale qui a fait de nous des fils adoptifs. Ce chemin de grâce s’accomplit dans l’accueil de la Miséricorde. Alors, n’ayons pas peur de le prier inlassablement. « Dieu qui as envoyé ton Fils pour nous sauver et faire de nous tes enfants d’adoption, regarde avec bonté ceux que tu aimes comme un père. Puisque nous croyons au Christ, accorde-nous la vraie liberté et la vie éternelle, par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur. »

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr