Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Une-Lumiere-dans-les-tenebres
        Une Lumière dans les ténèbres - Vigile Pascale

Une Lumière dans les ténèbres - Vigile Pascale

Homélie de la Vigile Pascale 2012

Au milieu de la nuit, un feu illumine. Dans notre église qui était dans le noir, des petits cierges ont éclairé l’ensemble de l’abbatial alors que nous marchions à la suite du Cierge Pascal.

  • samedisaint - (mp3 - 7.6 Mo) Télécharger

Par trois fois, nous nous sommes arrêtés : « Lumière du Christ » « Nous rendons grâce à Dieu ». Une fois arrivé dans le chœur nous avons alors entendu l’annonce joyeuse de la résurrection du Sauveur avant de faire mémoire de l’histoire de l’Alliance. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Au milieu des ténèbres de la violence et du péché, se lève la flamme de l’Amour qui nous libère, nous transfigure et remplit notre vie. Alors nous pouvons entendre que le Seigneur est vraiment ressuscité que la vie est plus forte que la mort. Nous sommes ouverts à l’Espérance qui s’enracine dans l’accomplissement du dessein de Dieu. Oui, par Amour, Dieu veut faire alliance avec l’humanité afin de l’introduire dans son intimité. Et malgré les errements du Peuple, Dieu accomplit son dessein d’amour : réordonner la création à l’homme et réordonner l’homme à Dieu. Ce dessein de Dieu, l’Église en est dépositaire et nous célébrons en ces jours son accomplissement. Laissons-nous saisir, nous ne serons pas déçus.

D’ailleurs, lorsque nous sommes entrés, nous avons marché à la suite du Cierge Pascal lumière du Christ ressuscité. En d’autres termes, nous avons manifesté notre désir de mettre vraiment le Seigneur dans notre vie. Et il se trouve que dans quelques instants nous allons renouveler les promesses de notre baptême au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Et « Professer la foi dans la Trinité – Père, Fils et Saint-Esprit – équivaut à croire en un seul Dieu qui est Amour (cf. 1 Jn 4, 8) : le Père, qui dans la plénitude des temps a envoyé son Fils pour notre salut ; Jésus-Christ, qui dans le mystère de sa mort et de sa résurrection a racheté le monde ; le Saint-Esprit, qui conduit l’Église à travers les siècles dans l’attente du retour glorieux du Seigneur », écrit le Pape Benoît XVI. En cette nuit très sainte, n’ayez pas peur de redécouvrir le chemin de la foi afin de mettre toujours plus en lumière dans votre vie la joie de croire, la joie de la rencontre personnelle et communautaire avec le Seigneur ressuscité.

Chers frères et sœurs, Jésus vient faire toute chose nouvelle. Par trois fois, en entrant dans notre église, nous l’avons acclamé car il est la lumière qui vient éclairer les nations. Au seuil de l’église nous avons reconnu que son incarnation nous donnait d’entrer dans une connaissance du mystère d’Amour du Père. Oui, « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle » (Jn 3, 16). Dans la deuxième acclamation, au cœur de l’église, nous avons pris conscience que dans sa résurrection, Jésus nous ouvre les portes de la vie éternelle. En effet, « De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie éternelle » (Jn 3, 14-15). Enfin, dans une troisième acclamation à l’entrée du sanctuaire de l’église, nous avons reconnu que cette lumière de Jésus ressuscité nous donne l’Espérance d’entrer dans la Gloire auprès du Père puisqu’il est venu nous sauver. « Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé » (Jn 3, 17).

Mais remarquons aussi que ce cheminement à la lumière du cierge pascal est le signe du pèlerinage de Jésus avec nous tout au long de notre vie. Comme avec les disciples d’Emmaüs, Jésus marche avec nous et nous ouvre peu à peu l’esprit à l’intelligence des Écritures. La première acclamation nous rappelle la lumière de Jésus qui vient nous illuminer au moment de notre baptême. La deuxième nous montre que la lumière de Jésus est là présente au milieu de notre vie, particulièrement par sa Parole et son Corps. La troisième est celle de l’Espérance, car la lumière de Jésus ressuscité vient éclairer notre ultime passage vers la Gloire du Père.

Alors, chères frères et sœurs bien-aimés, accueillons l’appel du Seigneur et vivons sa Pâques de tout notre cœur afin d’en être les témoins dans le monde d’aujourd’hui. « Par son amour, Jésus-Christ attire à lui les hommes de toutes générations : en tous temps il convoque l’Église lui confiant l’annonce de l’Évangile, avec un mandat qui est toujours nouveau », écrit encore le Saint Père.

Que la Vierge Marie, elle qui est bienheureuse parce qu’elle a cru, nous accompagne dans cette expérience de foi du Christ ressuscité.

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr