Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Obeissance-de-la-Foi
        Obéissance de la Foi !

Obéissance de la Foi !

Homélie du jour de Pâques 2012 - 8 avril 2012

Tout au long de ces jours saints, nous avons suivi Jésus dans l’obéissance à la volonté du Père. Éventuellement, nous n’avons pas tout compris devant cet échec apparent de la croix où Jésus reste seul ! Certainement, nous avons été touché car c’est pour vous, pour moi, que le Seigneur, Dieu fait homme, a accepté l’inimaginable.

  • paques - (mp3 - 8.5 Mo) Télécharger

Mais Jésus est entré dans la volonté du Père pour réveiller l’homme à la vraie volonté du Père, à sa parole toujours valable. « La vraie obéissance lui tenait justement à cœur, contre l’arbitraire de l’homme. Et n’oublions pas : il était le Fils, avec l’autorité et la responsabilité singulières de révéler l’authentique volonté de Dieu, pour ouvrir ainsi la route de la parole de Dieu vers le monde des gentils. Et enfin : il a concrétisé son envoi par sa propre obéissance et son humilité jusqu’à la Croix, rendant ainsi sa mission crédible. Non pas la mienne, mais ta volonté : c’est la parole qui révèle le Fils, son humilité et en même temps sa divinité, et qui nous indique la route », a dit le Saint Père jeudi dernier lors de la Messe Chrismale.

En entrant dans la volonté du Père, Jésus nous révèle que d’un échec apparent vécu dans l’abandon et la confiance, la Croix, Dieu ouvre le chemin de la victoire de la résurrection.

Il en va de même dans notre vie. Lors de la Vigile Pascal, nous avons renouvelé les promesses de notre baptême. Par ce geste, nous avons manifesté notre désir d’entrer par l’obéissance de la foi dans la volonté du Père qui veut faire de nous des saints. Ainsi que le dit saint Paul : « Frères, vous êtes ressuscités avec le Christ. Recherchez donc les réalités d’en haut : c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu. Tendez vers les réalités d’en haut, et non pas vers celles de la terre ». Parfois le chemin est difficile, il est rude et on peut alors avoir le désir de se dire : « Ce n’est pas pour moi ! ». Le Seigneur le sait bien. C’est pourquoi il met sur notre route des témoins de la foi qui ont cheminé avant nous et nous montre comment nous pouvons vivre un renouvellement intérieur pour pouvoir en vivre pleinement et dire avec tout notre cœur que le Seigneur est ressuscité, qu’il est vivant pour toujours et qu’il nous appelle à vivre de sa vie.

Chers frères et sœurs, laissons-nous être interrogés : est-ce que cela a été plus facile pour les disciples au jour de Pâques ? Il semble que non. En effet, regardons ce que nous dit l’évangile de ce jour, deux disciples partent en courant vers le tombeau que Marie Madeleine avait découvert vide. Face à cela, il y a un constat puis ensuite un acte de foi. Et l’évangéliste de conclure : « Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas vu que, d’après l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts ». Et Jésus viendra affermir leur acte de foi. Et leur vie en fut transformée, pleinement réformée. Et ils purent aller annoncer cette Bonne Nouvelle aux autres. Et, dans cette grande lignée de témoins, nous sommes là aujourd’hui pour célébrer et annoncer la résurrection du Seigneur.

En nous portant les uns les autres, en nous laissant aider par le force de l’Esprit Saint, avançons nous aussi sur ce chemin tracé par les apôtres qui s’enracine dans la route ouverte par le Seigneur Jésus lui-même. C’est le chemin de l’obéissance de la foi qui nous conduit à la sainteté.

Comment ? En nous donnant les moyens de vivre une rencontre personnelle avec le Seigneur ressuscité. En nous laissant enseigner par l’Église notre mère car notre intelligence et notre cœur doivent être touchés par le Parole de Dieu. Il en découlera alors que nous vivrons toujours plus du Christ et de sa Parole, et nous pourrons en témoigner en vérité parce que nous le vivrons. Ainsi qu’a pu le dire le Pape Paul VI : « L’homme contemporain écoute plus volontiers les témoins que les maîtres ou s’il écoute les maîtres, c’est parce qu’ils sont des témoins », et il continue en affirmant : « C’est donc par sa conduite, par sa vie, que l’Église évangélisera tout d’abord le monde, c’est-à-dire par son témoignage vécu de fidélité au Seigneur Jésus, de pauvreté et détachement, de liberté face aux pouvoirs de ce monde, en un mot, de sainteté ». (EN n° 41)

Chers frères et sœurs bien-aimés, en ce jour de Pâques où nous célébrons la résurrection du Christ Jésus, faisons nôtre ces mots de Paul VI. Puisons dans la grâce de notre baptême afin que cette expérience de foi que nous faisons aujourd’hui vienne illuminer de la joie la route de l’Église et par elle, par chacun d’entre nous, que le Christ ressuscité illumine le monde. Oui, pour faire jaillir des fleuves frais de vie, pour « une nouvelle fécondité il est nécessaire d’être remplis de la joie de la foi ; sont aussi nécessaires la radicalité de l’obéissance, la dynamique de l’espérance et la force de l’amour » (Benoît XVI). Que la Vierge Marie, Mère du Christ et notre Mère nous accompagne sur cette route de la foi.

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr