Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Le-Christ-Serviteur-de-l-homme
        Le Christ Serviteur de l’homme dans la liturgie

Le Christ Serviteur de l’homme dans la liturgie

Homélie de la Vigile Pascale

" Revenues du tombeau, elles rapportèrent tout cela aux Onze et à tous les autres. C’étaient Marie Madeleine, Jeanne, et Marie mère de Jacques ; les autres femmes qui les accompagnaient disaient la même chose aux Apôtres. " (Luc 24, 1-12)


La célébration de la Vigile Pascale nous donne d’entrer dans une liturgie très déployée. Différentes étapes jalonnent cette célébration depuis le feu nouveau jusqu’à l’envoi. Nous sommes plongés au cœur du mystère de notre foi, car la liturgie de l’Église nous donne d’entrer dans l’acte de la Révélation et de la Rédemption afin de nous permettre d’accueillir la nouvelle création dans le Christ. En célébrant la mort et la résurrection de Jésus, nous sommes plongés dans la vie baptismale et donc dans la réalité de notre vie chrétienne. Enfin, il y a dans cette liturgie une ouverture vers la fin des temps, où Dieu sera tout en tous.

En d’autres termes, la liturgie nous donne d’entrer dans la réalité du Peuple Sacerdotal qui, avec confiance, se tourne vers son Seigneur afin de célébrer le mystère de son Amour pour l’humanité. Comme l’a plusieurs fois rappelé le saint Père, la liturgie est appelée à manifester l’unité de notre foi, son orthodoxie, sa catholicité.

Dans la liturgie, l’Église célèbre le Christ serviteur et rédempteur de l’homme. Dans la liturgie, le Christ se fait, par le ministère de l’Église, le serviteur de l’homme car il s’y révèle et il s’y donne. Vivre la réalité de la liturgie, non comme une auto-célébration de la communauté, mais comme étant la célébration de l’Amour de Dieu qui se donne, nous renvoie à une question profonde, non dans l’extériorité mais dans l’intériorité de notre vie chrétienne : comment nous attachons-nous à la vérité profonde de notre foi au Christ Rédempteur et Sauveur, au Christ mort et ressuscité ?

Chers frères et sœurs, notre attachement à la vie liturgique de l’Église, nous plonge dans le mystère de la rédemption car la résurrection est véritablement le fondement de toute la liturgie chrétienne. Pourquoi ? Je relève trois raisons fondamentales :

- Parce que la résurrection est à la fois dans le temps et hors du temps. En effet, la résurrection est un événement historique qui nous est rapporté par l’Écriture et le témoignage des Apôtres. De plus, la résurrection est une réalité que nous vivons dans l’aujourd’hui de notre foi chrétienne. Il en va de même pour la liturgie. En effet, nous vivons la célébration liturgique dans l’histoire mais en même temps la liturgie nous plonge dans la réalité éternelle, dans le mystère de Dieu. Le plus bel exemple de cette double dimension liturgique, n’est-il pas le sanctus que allons chanter avec tous les saints et tous les anges ?

- Parce que la résurrection est un événement définitif de l’Alliance. L’alliance scellée dans le sang du Christ est nouvelle et éternelle. Or dans la célébration liturgique nous entrons dans cette célébration de l’alliance par laquelle Dieu entre d’une manière plénière dans l’histoire. La liturgie nous donne de célébrer et donc d’annoncer la plénitude de l’Amour Miséricordieux de Dieu pour nous.

- Parce que la résurrection s’est accomplie le premier jour de la semaine. Cela n’est pas anecdotique mais il y a une dimension théologique très importante. La résurrection du Seigneur est l’ouverture d’une nouvelle création. En effet, l’œuvre de la création blessée par le péché de l’homme est maintenant sauvée dans et par le Seigneur Jésus. Or, dans la liturgie, par les symboles et les signes, par les gestes et les paroles, il y a une reprise de toute la création. Dans la liturgie, comme dans la création, la matière est véritablement en jeu.

Chers frères et sœurs bien-aimés, qu’est-ce que cela veut dire pour nous ? Tout d’abord soyons vraiment participant à la célébration liturgie, non d’une manière occasionnelle ou superficielle, mais d’une manière résolue et profonde.
Participer à la liturgie, ce n’est pas lié à une raison d’Église, mais à une raison d’être et d’exister. Nous sommes chrétiens, disciples de Jésus-Christ, membres de son corps qui est l’Église. En participant à la célébration liturgique nous réalisons et grandissons dans cette réalité de ce que nous sommes. En effet, c’est par la célébration liturgique que nous entrons dans une vie avec le Christ, que nous vivons de la présence du Christ, que nous allons vers le Christ. Oui, dans la liturgie, toute notre vie est récapitulée dans le Christ ressuscité.
Alors, en ce jour où nous célébrons la résurrection du Sauveur, approfondissons la raison de notre participation à la liturgie que nous recevons de l’Église, comme nous recevons la vie qui nous est donnée dans la résurrection du Seigneur Jésus.

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr