Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/La-Croix-demeure-tandis-que-le
        « La Croix demeure tandis que le monde tourne »

« La Croix demeure tandis que le monde tourne »

Vendredi Saint - 22 Avril 2011

Après avoir entendu avec vous ce récit bouleversant de la Passion du Seigneur, me vient à l’esprit la devise des Chartreux : « Stat Crux, dum volvitur Orbis », « La Croix demeure tandis que le monde tourne ».


Il y a dans la foi chrétienne une réalité qui est stable, inébranlable. C’est le fait historique de l’Incarnation qui va de l’Annonciation, la naissance de Jésus jusqu’à la Passion du Seigneur, sa mort sur la Croix, sa mise au tombeau. Mais restons dans l’Espérance car ce fait historique nous conduit à un autre : la résurrection de Jésus son Ascension où il part nous préparer une place.

Notre adhésion au Christ passe par l’accueil de faits historiques stables, qui demeurent et dont nous faisons mémoire, ainsi que nous avons pu le voir hier dans la célébration de la Cène du Seigneur. C’est une des spécificités de la foi chrétienne due à l’Incarnation, c’est-à-dire au fait que Dieu entre dans l’histoire de l’humanité. Notre identité chrétienne s’appuie sur le roc de faits historiques fondateurs de notre humanité et du salut apporté par Dieu lui-même qui se fait l’un de nous. Certes, notre fidélité n’entraine pas le fait que nous allons nous figer dans le passé, mais nous ouvre à une réalité qui demeure et qui s’exprime par le nom de Dieu dans l’Exode : « JE SUIS ». D’ailleurs, ce nom, Jésus le reprendra plusieurs fois dans l’évangile. Citons simplement ce que le Seigneur a dit dans la chambre haute à ses disciples : « Je suis le chemin, la vérité, la vie ! »

« Lorsque j’aurai été élevé de Terre, j’attirerai à moi tous les hommes ! » En levant les yeux vers la Croix du Seigneur, nous pouvons contempler le drame de l’Amour de Dieu qui se révèle à nos yeux aujourd’hui. Cet Amour de Dieu demeure quoiqu’il arrive, quoique nous ayons fait car « rien ne nous séparera de l’Amour de Dieu qui est en Jésus-Christ notre Seigneur » nous dit saint Paul.

Dans un monde où tout bouge tout le temps, dans un monde où on n’arrive pas à durer ou à s’appuyer sur des valeurs vraiment humaines puisque tout semble évoluer dans la vérité éthique, il est bon de lever les yeux vers la Croix du Seigneur. Si elle nous révèle la plénitude de l’Amour de Dieu, elle vient aussi nous dire combien l’homme est précieux et cela pour tous les temps et tous les lieux. Il en découle que la Foi vient nous donner la valeur inoxydable de la force d’aimer mais aussi de la dignité de l’homme. En regardant la Croix, l’homme ne peut plus être considérer comme une boite à outil ou un matériau de laboratoire, et cela depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle. Car le Christ sur le bois de la Croix vient nous rappeler la haute dignité du corps humain qui est le temple de l’Esprit Saint et qui est le lieu de l’expression sublime de l’Amour.

Chers frères et sœurs, cette vérité que vient nous révéler la Croix du Seigneur demeure alors que le temps avance. Cette vérité que vient nous révéler la Croix du Seigneur est un roc inébranlable sur lequel nous pouvons bâtir notre vie. Oui, c’est sur cette vérité que vient nous révéler la Croix du Seigneur est notre appuis afin de permettre à l’homme contemporain de sortir d’un conformisme dans la pensée et dans son mode de vie.

Oui, accueillir la Croix du Christ dans notre vie, c’est accueillir le roc de notre identité chrétienne qui vient donner à l’homme toute la profondeur de sa dignité. Notre monde n’hésite pas à caricaturer et à ridiculiser dans un pseudo art ce qui demeure et donc ce qui permet à l’homme de savoir qui il est dans l’aujourd’hui de sa vie. Osons regarder l’histoire de l’humanité et notre histoire personnelle en contemplant le Christ crucifié, en nourrissant notre vie à l’eau et au sang qui jaillissent de son côté transpercé, en nous appuyant sur ce qui est sûr et qui demeure.

Chers frères et sœurs bien-aimés, notre identité chrétienne nous donne de faire mémoire d’un événement qui est un roc inébranlable afin d’éclairer notre personne et notre agir aujourd’hui. Oui, si nous pouvons dire avec saint Paul : « Le Christ m’aimé et s’est livré pour moi » qu’allons-nous répondre à cet amour infini ?

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr