Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Faites-cela-en-memoire-de-moi
        " Faites cela en mémoire de moi "

" Faites cela en mémoire de moi "

Homélie Jeudi Saint 2011 - 21 avril 2011

Le Triduum Pascal, qui s’ouvre devant nous, nous plonge au cœur de ce qui fait de nous des disciples du Christ. Il nous donne de goûter, de vivre pleinement l’identité chrétienne qui est la nôtre. En ce sens, il est comme la clé de voute, l’aboutissement de tout notre cheminement catéchuménal de ce Carême. Alors entrons de tout notre cœur dans ces célébrations qui nous ouvrent à la plénitude de l’amour de Dieu pour nous, aujourd’hui.


En la célébration mémorial de la Sainte Cène du Seigneur, il nous est donné de prendre conscience que notre identité chrétienne s’enracine dans une mémoire. Oui, en tant que disciple du Christ, nous savons où se trouvent plantées nos racines : dans un événement qui a eu lieu il y a un peu plus de deux milles ans à Jérusalem. Et Jésus nous l’a dit, non seulement lors du lavement des pieds, mais également au moment de la célébration de l’Eucharistie : « Faites cela en mémoire de moi ».

Dieu nous engage à la mémoire. Il nous engage ainsi à prendre toujours plus conscience que nous ne nous recevons pas de nous-même mais que notre existence dépend d’autrui. Il y a une lignée, une filiation. De nos jours, il est un paradoxe frappant : de plus en plus de monde désire faire une généalogie afin de découvrir où son leurs racines familiales et en même temps il y a un déni de la mémoire chrétienne de notre pays. Ne plus savoir où sont nos racines conduit inéluctablement à ne plus savoir qui on est et donc vers où aller ! Et alors, on désespère et la société se délite peu à peu !

Aujourd’hui, en ce Jeudi Saint, le Seigneur Jésus vient nous redonner l’Espérance en disant : « Faites cela en mémoire de moi ! » Il vient nous dire que notre vie prend ses racines en Dieu. Mais plus encore, il vient nous dire que nous avons du prix aux yeux de Dieu qui se fait serviteur de l’homme en se mettant à genoux devant lui, en lui donnant la nourriture et la boisson nécessaire pour le chemin de la vie, le chemin qui conduit à la Vie Nouvelle et Éternelle. Non seulement nos racines sont en Dieu mais en plus notre vie se joue dans une Alliance avec Dieu. « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle » (Jn 3, 16).

Chers frères et sœurs, l’homme, tout homme, ne peut vivre qu’en approfondissant ses propres racines et en approfondissant une relation vraie avec autrui, dans une altérité pleinement assumée en vue d’une alliance.

En ce Jeudi Saint, alors que nous sommes montés avec Jésus dans la chambre haute, accueillons cette mémoire qu’il nous laisse, qu’il nous donne et que nous célébrons lors de chaque Eucharistie. Mais nous ne sommes pas des nostalgiques qui jetons un regard en arrière tristes d’un passé révolu, ou de ne pas avoir vécu un événement lointain. La mémoire n’est pas une photographie ou une pierre morte qui nous permettent seulement de nous souvenir. Lorsque Jésus nous dit « Faites cela en mémoire de moi », il nous conduit à vivre pleinement sa présence dans le présent. Jésus est là présent au milieu de nous ! « Ceci est mon Corps livré pour vous ! » « Ceci est mon Sang versé pour vous et pour la multitude ! »

La Foi chrétienne ne nous fait pas évader du présent, mais elle nous renvoie à ce présent habité par l’Amour de Dieu. La Foi chrétienne nous conduit à lever les yeux vers la création en découvrant la présence de Dieu qui donne à l’homme ce dont il a besoin et qui lui fait confiance. La Foi chrétienne nous conduit à accueillir Dieu qui se fait l’un de nous et qui se révèle pleinement dans le visage du Christ, « Qui m’a vu a vu le Père ». Oui, Jésus est là présent et vient révéler à l’homme la plénitude de son mystère. Regarder le Christ, c’est découvrir le mystère du Père et entrer dans le mystère de l’homme dans ce qui fait le quotidien de nos vies. Oubliez la présence actuelle du Christ c’est inévitablement entrer dans une perte de sens qui conduira au non respect du créé, de la nature, de l’homme.

Alors, chers frères et sœurs bien-aimés, aujourd’hui et chaque jour de nos vies, n’ayons pas peur de faire mémoire de la présence du Christ agissant dans le quotidien de nos vies ; n’ayons pas peur de célébrer d’une manière toujours plus profonde et plus vrai, dans le mémorial de l’Eucharistie, cette présence du Seigneur Rédempteur de l’homme ; n’ayons pas peur d’être des serviteurs de la présence du Seigneur en allant vers nos frères pour leur dire : « Lève-toi ! Le Seigneur a besoin de toi pour témoigner de la grandeur de l’Amour Miséricordieux de Dieu pour l’humanité ! » Ainsi nous redécouvrirons la beauté de notre identité chrétienne.

Oui, Jésus nous dit aujourd’hui : « Faites cela en mémoire de moi ! »

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr