Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Tous-unique
        Tous uniques !

Tous uniques !

Homélie du Jeudi Saint 2014 - Jn 13, 1-15

En entrant dans ce Triduum Pascal, j’aimerais vous raconter une petite anecdote. Cela s’est passé il y a une dizaine de jours sur a place saint Pierre lors de l’audience générale du mercredi.

  • unique - (mp3 - 8.5 Mo) Télécharger

Alors que le Pape François passait au milieu de la foule, il se fait interpeler : « Pape François, tu es unique ! » Et le Saint Père de répondre instantanément, avec un grand sourire : « Toi aussi tu es unique, il n’y en a pas deux comme toi ! »

Merveilleuse réponse du Saint Père dans un monde ou l’unicité de la personne n’est pratiquement plus reconnue au point que nous devons tous être pareils, comme des numéros d’un drôle de genre ! Merveilleuse réponse du Saint Père alors que la personne peut être éliminée si elle n’est plus efficace ou bien si elle devient encombrante et contrarie nos projets. Merveilleuse réponse du Saint Père qui vient nous rappeler que nous sommes tous uniques et irremplaçables aux yeux de Dieu et aux yeux des hommes.

Mais, chers frères et sœurs, essayons de percevoir ce que cela veut nous dire à chacun d’entre nous aujourd’hui.

Une première question, sommes-nous vraiment conscient que nous sommes tous uniques aux yeux de Dieu ? En d’autres termes, cela ne sert à rien de se comparer les uns aux autres ! Simplement en regardant Jésus s’abaisser devant chacun, accueillons ce que nous sommes pour marcher à la suite de Jésus. D’ailleurs n’est-ce pas ce qu’ont vécu les disciples au soir du Jeudi Saint lorsque Jésus s’est levé de table pour leur laver les pieds. Considérons quelques instants cette scène en nous mettant à la place des disciples du Seigneur.

Ils sont à table dans le cadre d’un repas liturgique puisqu’il s’agit de la Pâques. Et voilà que Jésus se lève, qu’il quitte ses vêtements pour prendre un linge et commencer à laver les pieds de ses disciples. On peut sans difficulté imaginer leur étonnement et leur questionnement. Que se passe-t-il ? Que fait-il ? D’ailleurs, l’évangile nous rapporte la réaction de Pierre suivie de la réponse cinglante de Jésus : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » « Si je ne te lave pas, tu n’auras point de part avec moi. » C’est fort ! Et le pauvre Pierre, qui ne comprend toujours pas ce qui se passe fait cette demande pleine d’amour à Jésus : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Dialogue délicieux !

Ce que l’évangile ne nous dit pas, c’est le regard que le Seigneur a du échanger avec chacun de ses disciples. Un regard fondateur, un regard qui leur donne de découvrir la place unique que chacun a dans le cœur de Jésus. Alors, ce soir, laissons Jésus nous regarder chacun afin que nous puissions nous aussi découvrir, ou approfondir cette place unique que nous avons dans le cœur du Seigneur.

Si nous sommes appelés à avoir un peu plus conscience du fait que sommes tous uniques aux yeux de Dieu et aux yeux des hommes, une deuxième question peut monter dans notre cœur : comment vivre cette unicité de la personne au cœur de la dimension communautaire qui est inhérente à toute vie humaine ?

Afin de répondre à cette question, reprenons les mots de saint Paul qui nous a transmis ce qu’il a reçu. « La nuit même où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : ‘Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi.’ Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : ‘Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi’. » Par deux fois il y a l’expression « faites cela en mémoire de moi ». C’est qu’elle est importante.

Le disciple du Christ est celui qui fait mémoire de l’événement de l’offrande que Jésus fait de lui-même pour chacun d’entre nous. Si nous faisons tous mémoire de cet événement unique, alors chacun, avec ce que nous sommes, nous pourrons en vivre dans une démarche personnelle qui deviendra peu à peu communautaire. Oui, le Seigneur Jésus en se donnant lui-même à chacun d’entre nous non seulement nous donne de découvrir que nous sommes unique mais en plus il fait de nous des frères.

Alors, chers frères et sœurs bien-aimés, laissons-nous toucher par Jésus qui s’abaisse jusqu’à nous en nous lavant les pieds, qui se donne à nous en nous donnant son corps livré et son sang versé, qui nous montre combien nous sommes uniques et appelés à vivre dans une communion d’amour, dans l’Église.

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr