Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Tentations
        Tentations...!

Tentations...!

Le premier dimanche de carême, la liturgie de l’Église mets sous nos yeux et dans notre cœur cet épisode mystérieux des tentations de Jésus.


Nous sommes après le baptême de Jésus et celui-ci est conduit au désert où il y est tenté. Remarquons une chose. Jésus est conduit par l’Esprit. Cela veut nous dire que véritablement, Jésus n’est pas seul mais l’Esprit le guide, le mène, tout en le laissant dans la liberté du Fils bien-aimé du Père. Au début de ce Carême, ne sommes-nous pas dans la même situation que le Seigneur Jésus ? En effet, nous sommes après notre baptême et la liturgie de l’Église nous conduit au désert pendant ce temps de Carême. Alors ne soyons pas étonnés d’être nous aussi tenté comme le Seigneur. Le disciple n’est pas au-dessus du maître !

Cet épisode des tentations du Seigneur vient également nous montrer ce que nous sommes en vérité. Dans son message pour le Carême de cette année, le Pape Benoît XVI écrit : « Le combat victorieux de Jésus sur les tentations qui inaugure le temps de sa mission, est un appel à prendre conscience de notre fragilité pour accueillir la Grâce qui nous libère du péché et nous fortifie d’une façon nouvelle dans le Christ, chemin, vérité et vie ». Oui, nous le savons que trop, nous sommes faibles et fragiles. Nous avons besoin de fortifier l’homme intérieur afin d’avancer toujours plus en profondeur et d’une manière toujours plus réel sur le chemin de notre vie chrétienne. Mais ce chemin ne se fera pas sans lutte, sans un combat contre le péché et le mal qui vient nous attaquer alors que nous cherchons à nous approcher du Seigneur. N’ayons pas peur de cela tout en étant attentifs. En effet, le Christ est vainqueur de la tentation, il nous ouvre ainsi à l’Espérance de la victoire du Christ Rédempteur sur le mal et le péché. Nous avons ici en filigrane ces mots de l’évangile de saint Jean : « Je vous ai dit tout cela pour que vous trouviez en moi la paix. Dans le monde, vous trouverez la détresse, mais ayez confiance : moi, je suis vainqueur du monde » (Jn 16, 33).

Chers frères et sœurs, tout au long du Carême, nous sommes appelés à cheminer comme de véritable catéchumènes qui se préparent au baptême. Comme eux nous faisons cette expérience que dans notre vie nous sommes tentés. Ces tentations, qui cherchent à nous détourner du projet d’Amour du Père pour nous, nous pouvons y résister avec l’aide de la grâce de Dieu. Comment ?

Tout d’abord en étant conscient et en acceptant que nous puissions être tentés. C’est-à-dire qu’il est bon que nous connaissions nos limites et nos faiblesses, sans pour autant nous en effrayer ou pour entrer dans un chemin de culpabilité permanente. Simplement afin de ne pas nous mettre dans les situations qui risquent de nous faire tomber, de nous détourner de Dieu Riche en Miséricorde.

Deuxièmement, Jésus nous montre que nous pouvons résister à la tentation en nourrissant l’homme intérieur. Remarquez que chacune des réponses qu’il donne au démon s’enracine dans l’Écriture Sainte. Alors, nous aussi puisons dans l’Écriture. Ouvrons régulièrement notre Bible, ou simplement l’Évangile. Pourquoi ne pas prendre comme effort de Carême de lire d’une manière cursive un des quatre évangiles d’un bout à l’autre. Ne partons en nous disant : « Je ne comprends rien ! » Est-ce la réaction première que nous avons lorsque nous écoutons quelqu’un ? Dans l’Écriture, Dieu nous parle. Il se révèle Lui-même et nous dit qui nous sommes. Il veut que cette Parole prenne racine en nous. Alors, osons et laissons aussi l’Esprit Saint faire son œuvre dans nos vies.

Troisièmement, appuyons-nous sur le Seigneur. C’est lui qui est vainqueur. Alors laissons-le agir dans nos vies. Pour cela il faut nous désencombrer de tout ce qui nous retient, de tout ce qui nous empêche d’avancer. Jésus résiste à la tentation après avoir vécu un temps de jeûne. Ne sommes-nous pas appelés nous aussi à cette maîtrise du corps par la privation volontaire ? Osons vivre ce temps de Carême en cherchant à véritablement désensabler notre vie pour que nous puissions entendre le Christ nous parler et ainsi avancer sur le chemin de la sainteté, malgré les tentations, et cela avec l’aide de la grâce de Dieu.

Chers frères et sœurs bien-aimés, en cette première étape de notre Carême, que le Seigneur nous fasse la grâce de découvrir nos lieux de tentations, qu’il nous donne la force de savoir y résister en nous appuyant sur sa Parole libératrice, qu’il nous accompagne sur le chemin de notre vie, chemin d’alliance, chemin baptismal.

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr