Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Les-fondations,486
        Les fondations...!

Les fondations...!

Homélie du 3ème Dimanche de Carême - Année B - 11 mars 2012 - Jean 2, 13-25

« L’homme n’apprend vraiment qu’en reconnaissant ses propres erreurs ». Ces mots de Jean-Paul II peuvent nous aider à entrer dans les versets de l’évangile que nous venons d’entendre.

  • homeliem - (mp3 - 9.2 Mo) Télécharger

En effet, que voyons-nous ? Jésus chasse du Temple les vendeurs et les changeurs. « Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic », dit-il. Que veut faire Jésus ? Il désire rendre au Temple sa vraie mission : lieu de la présence, de la rencontre avec Dieu. Certes, dans la première alliance, on avait besoin de bestiaux pour les offrir en sacrifice de communion avec Dieu. Mais le Temple n’est pas le lieu des achats !

Jésus n’en reste pas là. Il veut donner tout son sens au Temple. C’est pourquoi, répondant aux Juifs qui l’interpellent, il dit : « Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai ». Dans cette phrase énigmatique, Jésus annonce déjà sa passion. Ainsi que le précise l’évangéliste : « Mais le Temple dont il parlait, c’était son corps. Aussi, quand il ressuscita d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent aux prophéties de l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite ».

Dans cette annonce, Jésus également nous révéler qu’il est lui-même celui par qui nous pouvons rencontrer le Père en vérité. « L’heure vient - et c’est maintenant - où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père. Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer », dit Jésus à la Samaritaine. Ou encore, quelques heures avant sa passion, il répondra à Philippe en lui disant : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ».

Enfin, ces versets de l’évangile viennent nous rappeler que nous sommes le Temple de Dieu et que parfois beaucoup de choses nous encombrent et nous empêche ainsi d’avancer sur le chemin de la recherche de la vérité. Ne nous étonnons pas du fait que Jésus nous bouscule et que sa grâce fasse un nettoyage vigoureux de nous vies.

Chers frères et sœurs, dans la pédagogie du Carême, l’Église nous donne d’entendre ses versets aujourd’hui afin de nous engager à revenir à l’essentiel. Cet essentiel passe par la reconnaissance que nous avons commis des erreurs et qu’il nous faut laisser Jésus les chasser de notre vie. Par cette démarche nous pourrons alors retrouver la force de la rencontre personnelle avec le Père en nous plongeant dans la mort et la résurrection du Sauveur. A notre tour d’accueillir cette parole qui vient nourrir notre chemin de Carême. Approfondissons le chemin d’une vraie fondation de notre vie.

Comment ? Saint Augustin nous donne la réponse dans ces mots bien connus des Confessions : « Tu nous as fait pour toi Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu’il ne demeure en toi ! » Oui, nous sommes faits pour Dieu et nous serons toujours insatisfaits tant que nous n’aurons pas mis pleinement le Seigneur dans notre vie. Dieu vient jusqu’à nous et dans la passion du Fils bien-aimé il nous ouvre le chemin vers le Père. Alors avançons résolument !

Dans son message de Carême, le Pape Benoît XVI nous exhorte à accueillir résolument le Christ en lui faisant confiance parce qu’il nous a obtenu le pardon par son mystère pascal. Et il écrit : « Le fruit de notre accueil du Christ est une vie selon les trois vertus théologales : il s’agit de nous approcher du Seigneur ″avec un cœur sincère et dans la plénitude de la foi″ (v. 22), de garder indéfectible ″la confession de l’espérance″ (v. 23) en faisant constamment attention à exercer avec nos frères ″la charité et les œuvres bonnes″ (v. 24) ».

C’est par la grâce de notre baptême que nous avons reçu ces vertus. Or, au soir de Pâques nous allons renouveler les promesses de notre baptême fondement de notre vie avec le Christ. C’est pourquoi, chers frères et sœurs bien-aimés, pendant toute cette semaine, prenons le temps de regarder notre vie à la lumière des vertus théologales, afin que, « par la prière et le partage, par le silence et le jeûne », nous puissions continuer de bâtir notre vie sur ces fondations solides que sont la Foi, l’Espérance et la Charité, et en ayant pour pierre angulaire le Christ Jésus qui vient avec force et douceur nous aider à nous débarrasser de tout ce qui n’est pas au service de son amour.

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr