Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Un-projet-d-Amour
          Un projet d’Amour....!

Un projet d’Amour....!

Homélie du 27ème Dimanche du Temps Ordinaire - 2 octobre 2011 - Matthieu 21, 33-43

L’évangile de ce dimanche nous invite à prendre de la hauteur afin d’entrer de plein pied dans le dessein de Dieu. Cette volonté divine peut se résumer simplement ainsi : « Dieu a un projet d’amour pour chacun d’entre nous. Il nous fait confiance. Dieu donne tous les moyens pour accomplir cet objectif qui est l’expression plénière de son amour ».

  • homeliee - (mp3 - 5.2 Mo) Télécharger

Ainsi qu’a pu le dire avec force le Pape Benoît XVI lors de son voyage apostolique en Allemagne : « Dieu désire le salut de son peuple. Il désire notre salut, mon salut, le salut de chaque personne. Toujours, et surtout en des temps de péril et de changement radical, il nous est proche, et son cœur s’émeut pour nous, il se penche sur nous. Pour que la puissance de sa miséricorde puisse toucher nos cœurs, il faut s’ouvrir à Lui, il faut librement être prêt à abandonner le mal, à sortir de l’indifférence, et à donner un espace à sa Parole. Dieu respecte notre liberté. Il ne nous contraint pas. Il attend notre ″oui″ et, pour ainsi dire, il le mendie ».

Regardons l’évangile de ce dimanche, un homme plante une vigne et la dote de tout ce qui est nécessaire afin qu’elle porte le fruit désiré. Confiant, il part en voyage. Et voilà que l’heure venue les vignerons ne veulent pas donner à qui de droit le produit de la vigne. Face à l’initiative du maître, les ouvriers de la vigne ne veulent pas entrer dans son projet, mais ils pensent devenir propriétaires de ce qui leur est confié. Ils vont jusqu’au meurtre pour cela : « Voici l’héritier : allons-y ! tuons-le, nous aurons l’héritage ! » Le résultat sera la perte du produit et leur propre perte : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il donnera la vigne en fermage à d’autres vignerons, qui en remettront le produit en temps voulu ». De fait, nous voyons au travers de cet évangile toute l’histoire du salut qui nous est ici révélée.

Alors, chers frères et sœurs, interrogeons-nous à partir de cet évangile. Avons-nous conscience de la profondeur du dessein de Dieu ? Comment sommes-nous prêts à orienter notre liberté afin de répondre à ce projet de Dieu pour nous, pour le monde ? Sommes-nous disposés à remettre entre les mains du Père ce qu’il nous a confié : la construction de son Royaume qui est appelé à porter du fruit ? Notre vie de disciple du Christ est-elle nourrie, approfondie, encouragée ? Quel sens donnons-nous à l’engagement qui est le nôtre au cœur de l’Église ? Sommes-nous d’authentiques témoins de cette Espérance magnifique : le Père accomplit son dessein d’amour par le don de son Fils qui nous révèle la force de la divine miséricorde ?

Voilà autant de questions qui nous engagent à un renouvellement intérieur. En effet, la vitalité de l’Église, la vitalité de notre paroisse, « ne peut se réaliser qu’à travers la disponibilité à la conversion et à travers une foi renouvelée » (Benoît XVI). Notre vie chrétienne s’accomplit dans une relation personnelle et communautaire avec Dieu par le Christ dans l’Esprit Saint. Il nous faut l’entretenir dans la prière, la pratique des sacrements, l’approfondissement de la foi, le service de la charité. La méditation quotidienne de l’Écriture Sainte nous ouvre à être pour les autres car elle nous donne d’être toujours plus disponibles à la personne du Christ, Verbe de Dieu qui nous parle et se donne. « Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut imaginer, gardera votre cœur et votre intelligence dans le Christ Jésus », nous dit saint Paul. Ainsi nous demeurerons toujours plus unis au Christ, nous pourrons alors relever les défis du monde présent et nous serons pleinement levain dans la pâte de la société d’aujourd’hui.

La vigne du Seigneur c’est l’Église et le monde, notre diocèse et notre département, notre paroisse et tous ceux qui y habitent. Le projet de Dieu est que nous fassions porter du fruit et que nous puissions au cours de chaque Messe lui offrir ce fruit. Alors, tournons-nous avec confiance vers le Seigneur. « Dieu de l’univers revient ! Du haut des cieux, regarde et vois : visite cette vigne, protège-la, celle qu’a plantée ta main puissante. »

Chers frères et sœurs bien-aimés, ne cherchons pas à réformer l’Église, mais cherchons plutôt à nous réformer nous-même en ouvrant les volets de notre cœur pour accueillir le projet d’amour de Dieu pour nous. Osons déposer le fruit même modeste de notre labeur en priant pour nos frères, nos voisins, nos collègues de travail. Allons travailler à la vigne avec confiance en écoutant « le Christ, la Parole de Dieu, qui renouvelle sans arrêt l’Église et chacun de ses membres ».

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr