Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Soyez-parfaits
          Soyez parfaits !

Soyez parfaits !

Dimanche 20 Février 2011

« Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait ». Voilà un appel de Jésus qui est bien exigeant. On pourrait le dire en affirmant que le Seigneur nous invite à entrer dans une imitation du Père.


Mais alors, une question se pose : qui est le Père ? La profession de foi, que nous allons proclamer dans quelques instants nous le dit clairement. Le Père est « Tout-Puissant, Créateur du Ciel et de la Terre ». Qu’est-ce que cela veut dire ?

Dieu le Père est Tout-Puissant car rien ne lui est impossible. Mais cette toute-puissance de Dieu est régit par son Amour infini puisqu’il est notre Père. Enfin, cette toute-puissance est vraiment mystérieuse car elle nous dépasse en ses desseins, que nous accueillons dans la Foi au cœur de notre faiblesse. Oui, accueillir la toute-puissance du Père dans notre vie, la proclamer dans la foi, cela a une incidence importante pour toute notre vie. Cela ne peut que nous toucher au plus profond de notre cœur. Accueillir la toute-puissance du Père nous montre que la Providence divine guide mystérieusement l’histoire de l’humanité, et donc notre propre histoire, afin de la mener à son achèvement lorsque « Dieu sera tout en tous ».

Le Père est Tout-Puissant, mais il est aussi Créateur. Cela a une importance capitale pour notre vie puisque nous découvrons alors d’où nous venons et vers qui nous allons. Dieu est Créateur, c’est-à-dire que sa bonté se communique en donnant à la nature et aux hommes d’exister. La création qui nous entoure devient de ce fait une fabuleuse expérience de la présence aimante et agissante du Père.

Mais alors, Jésus nous engage chacun d’entre nous à entrer dans une imitation du Père en étant parfait comme le Père céleste est parfait ! Il nous engage donc à accueillir au cœur de notre vie la toute-puissance aimante de Dieu afin de donner à la nature et à nos frères les hommes d’entrer dans l’existence avec respect et dignité.

Et pourtant, si nous regardons notre vie, si nous voyons l’expérience du monde qui nous entoure, si nous faisons un petit examen de conscience, nous ne pouvons que prendre conscience du fait que nous sommes bien loin d’être parfait comme le Père céleste est parfait. Il y a comme un vide, une distance entre ce que Jésus nous demande et ce que nous vivons. Nous aimerions bien que ce vide se remplisse ou même qu’il n’existe pas. Mais c’est un fait il est là présent ! Alors, que faire ? Est-ce que cela veut dire que Jésus nous appelle à vivre quelque chose qui est impossible ? Pour les hommes, oui c’est impossible, mais pas pour Dieu car tout est possible à Dieu.

Chers frères et sœurs, écoutons encore une fois cet appel de Jésus : « Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait ». Accueillons sereinement cette invitation du Christ, car c’est lui qui remplit la distance qu’il y a entre la perfection du Père à laquelle Jésus nous appelle et notre vie remplie de faiblesses et de péchés. En fait, la radicalité des mots de Jésus s’exprime dans la vocation de tout être humain à la sainteté. En remplissant de sa présence la distance qu’il y a entre l’idéal infini et la réalité de notre vie, Jésus nous libère, il nous ouvre à l’Espérance. En d’autres termes, Jésus nous invite à lui faire confiance car ce n’est que « par lui, avec lui et en lui » que nous pourrons accomplir cette vocation universelle. Regardons Jésus, agrippons la main qu’il nous tend, marchons sur le chemin qu’il est lui-même. Il est l’Emmanuel, Dieu avec nous.

Alors, en entendant aujourd’hui cet appel du Seigneur, soyons bien sûr que nous n’y arriverons pas tout seul mais que nous sommes appelés à laisser faire le Seigneur Jésus lui-même. De plus, rappelons-nous toujours que la puissance de Dieu se déploie dans la faiblesse (cf 2Co 12,9) et donc osons accueillir cette faiblesse pour laisser la grâce de Dieu chanter en nos vies les miséricordes du Seigneur comme l’a fait la Vierge Marie.

Chers frères et sœurs bien-aimés, « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle » (Jn 3,16). Or, ainsi que la dit Jean-Paul II : « Croire dans le Fils crucifié signifie croire que l’amour est présent dans le monde, et que cet amour est plus puissant que les maux de toutes sortes dans lesquels l’homme, l’humanité et le monde sont plongés. Croire en un tel amour signifie croire dans la miséricorde ». « Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait ».

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr