Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Sainte-Trinite-que-j-adore
        Sainte Trinité que j’adore...!

Sainte Trinité que j’adore...!

Homélie de la Fête de la Sainte Trinité - Dimanche 3 Juin 2012

Cette fête de de la Sainte Trinité nous plonge directement dans le mystère de Dieu lui-même. En effet, l’Église nous donne de pouvoir dès ici-bas d’adorer ce grand mystère infini de l’être de Dieu que nous contemplerons dans le face à face éternel.


Ainsi que le dit, le Catéchisme de l’Église Catholique (n° 234) : « Le mystère de la Très Sainte Trinité est le mystère central de la foi et de la vie chrétienne. Il est le mystère de Dieu en Lui-même. Il est donc la source de tous les autres mystères de la foi ; il est la lumière qui les illumine. Il est l’enseignement le plus fondamental et essentiel dans la " hiérarchie des vérités de foi " (DCG 43). " Toute l’histoire du salut n’est autre que l’histoire de la voie et des moyens par lesquels le Dieu vrai et unique, Père, Fils et Saint-Esprit, se révèle, se réconcilie et s’unit les hommes qui se détournent du péché " (DCG 47) ».

Alors, contemplons quelques instants la réalité trinitaire qui est à la source de toute vie et qui nous fait vivre.

C’est le Seigneur Jésus, Verbe de Dieu Incarné, qui nous donne de pouvoir entrer dans une connaissance de ce mystère. Uni au Christ, toute notre vie est tendue vers ce mystère de la Trinité Sainte : « du Christ et par le Christ, dans l’Esprit Saint, vers le Père ». Ainsi, toute démarche d’union toujours plus grande avec Jésus, de la recherche d’une vie d’alliance avec le Christ, « met en œuvre et anticipe en même temps le but et l’accomplissement de la vie du chrétien et de l’Église en Dieu un et trine » [1]. A chaque fois que nous prenons le temps de prier ou que nous vivons un temps de célébration liturgique, nous sommes appelés à penser à ce grand mystère de la vie chrétienne afin de l’approfondir pour pouvoir en annoncer la merveille.

Chers frères et sœurs, nous sommes plongés dans la Trinité Sainte d’une manière toute particulière au cœur de l’Eucharistie : « Par Lui, avec Lui et en Lui, à Toi Dieu le Père Tout-Puissant, dans l’Unité du Saint-Esprit, tout honneur et toute gloire pour les siècles des siècles ». Et le « Amen » que nous répondons témoigne de notre foi que vraiment nous allons au Père, qui est la source et la finalité de toute vie, par le Fils, qui s’est offert au Père pour nous, dans l’Esprit Saint, qui nous embrase de l’Amour de Dieu nous donnant d’aimer comme Dieu nous aime.

Notre connaissance de la Trinité nous est donnée par le Fils qui s’est incarné et a pris chair de notre chair. En recevant l’Esprit Saint, nous sommes devenus enfants de Dieu et ainsi introduit par grâce dans la relation d’intimité qui nous donne d’appelé Dieu Père. En d’autres termes, c’est dans les missions des Personnes de la Sainte Trinité que nous pouvons entrer dans une connaissance intérieure de ce grand mystère de Dieu. L’évangile que nous venons d’entendre nous révèle que nous vivons vraiment de ce mystère de Dieu un et trine en l’annonçant et ne le célébrant dans la foi. Écoutons encore Jésus : « Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ».

Plongés dans la Trinité Sainte par notre baptême, entrant dans une connaissance du mystère de Dieu un et trine dans l’approfondissement catéchétique de notre foi, nous en vivons en mettant en œuvre le mandat missionnaire de Jésus qui nous dit : « Allez ! » « Aussi, toute la vie chrétienne est communion avec chacune des personnes divines, sans aucunement les séparer. Celui qui rend gloire au Père le fait par le Fils dans l’Esprit Saint ; celui qui suit le Christ, le fait parce que le Père l’attire (cf. Jn 6, 44) et que l’Esprit le meut (cf. Rm 8, 14) » (CEC, n° 259). Et celui qui annonce la Bonne Nouvelle le fait en étant uni à la Trinité.

Chers frères et sœurs bien-aimés, dès maintenant, laissons-nous être habités par la Trinité Sainte. Prenons le temps d’adorer le Père et le Fils et le Saint Esprit, Dieu un et trine. Et avec Élisabeth de la Trinité osons prier :

« O mon Dieu, Trinité que j’adore, aidez-moi à m’oublier entièrement pour m’établir en Vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l’éternité ; que rien ne puisse troubler ma paix ni me faire sortir de Vous, ô mon Immuable, mais que chaque minute m’emporte plus loin dans la profondeur de votre mystère ! Pacifiez mon âme. Faites-en votre ciel, votre demeure aimée et le lieu de votre repos. Que je ne Vous y laisse jamais seul, mais que je sois là, toute entière, toute éveillée en ma foi, toute adorante, toute livrée à votre action créatrice ».

Amen

Notes

[1Jean Paul II, Tertio Millenio Adveniente, n° 55

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr