Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Noel-Nativite-du-Seigneur
      Noël - Nativité du Seigneur

Noël - Nativité du Seigneur

" Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre, une lumière a resplendi. (...) Oui ! un enfant nous est né, un fils nous a été donné ; l’insigne du pouvoir est sur son épaule ; on proclame son nom : « Merveilleux-Conseiller, Dieu-Fort,Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix ».

Ainsi le pouvoir s’étendra, la paix sera sans fin pour David et pour son royaume. Il sera solidement établi sur le droit et la justice dès maintenant et pour toujours. Voilà ce que fait l’amour invincible du Seigneur de l’univers." (Isaïe 9, 1-6)


Au jour de Noël, nous célébrons la naissance de Jésus. Dieu se fait homme. Dieu se fait petit enfant. Dieu vient jusqu’à nous pour nous conduire jusqu’au Père. Alors venons nous prosterner devant ce petit enfant de la crèche. Nous contemplerons Dieu qui veut le bonheur de l’homme, de tout homme, de tous les hommes.

Ouvrons notre cœur à ce paradoxe merveilleux ! En nous penchant vers cet enfant, nous nous approchons de Dieu éternel vivant et vrai. Alors, adorons ! C’est dans cette pauvreté de la crèche que nous voyons la gloire de Dieu. Alors, louons ! « Gloire à Dieu, paix aux hommes » chantent les anges à tue tête ! ». Dans ces mots, ce qui est premier c’est la gloire de Dieu et ensuite la paix pour les hommes. Alors, que devons-nous faire en premier ? Rechercher la gloire de Dieu. Et qu’elle est-elle cette gloire de Dieu ? « La Gloire de Dieu, c’est l’homme vivant et la vie de l’homme c’est la vision de Dieu et sa vie consiste dans la vision de Dieu » nous dit saint Irénée (Adv. Haer. IV, 20,5.7). La gloire de Dieu se révèle donc, dans le salut de l’homme, que Dieu a tant aimé « jusqu’à donner - comme l’affirme l’évangéliste Jean - son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jn 3,16). En d’autres termes, rechercher la Gloire de Dieu, c’est rechercher ce qui donne à l’homme d’être un vivant, ce qui respecte l’homme dans toutes ses dimensions, ce qui lui donne d’aimer et d’être aimer. Alors, si nous recherchons cela, nous aurons en surcroit : la paix.

Oui, il n’est rien de plus tendre, rien de plus doux, rien de plus beau que de contempler le petit enfant de la crèche. En lui nous contemplons le Dieu amour qui vient donner la vie à l’homme et ainsi apporter la paix qui jaillit du cœur de Dieu. Laissons-nous transformer par la beauté de la musique afin de faire descendre en nos cœurs l’amour de Dieu afin de recevoir cette paix unique et merveilleuse que Dieu, doux et humble de cœur, vient nous apporter.

Que nous dit le Catéchisme de l’Église Catholique

sur le mystère de Noël

525 Jésus est né dans l’humilité d’une étable, dans une famille pauvre (cf. Lc 2, 6-7) ; de simples bergers sont les premiers témoins de l’événement. C’est dans cette pauvreté que se manifeste la gloire du ciel (cf. Lc 2, 8-20). L’Église ne se lasse pas de chanter la gloire de cette nuit :

La Vierge aujourd’hui met au monde l’Éternel

Et la terre offre une grotte à l’Inaccessible.

Les anges et les pasteurs le louent

Et les mages avec l’étoile s’avancent,

Car Tu es né pour nous,

Petit Enfant, Dieu éternel !

(Kontakion de Romanos le Mélode)

526 " Devenir enfant " par rapport à Dieu est la condition pour entrer dans le Royaume (cf. Mt 18, 3-4) ; pour cela il faut s’abaisser (cf. Mt 23, 12), devenir petit ; plus encore : il faut " naître d’en haut " (Jn 3, 7), " naître de Dieu " (Jn 1, 13) pour " devenir enfants de Dieu " (Jn 1, 12). Le mystère de Noël s’accomplit en nous lorsque le Christ " prend forme " en nous (Ga 4, 19). Noël est le mystère de cet " admirable échange " :

O admirable échange ! Le créateur du genre humain, assumant un corps et une âme, a daigné naître d’une vierge et, devenu homme sans l’intervention de l’homme, Il nous a fait don de sa divinité (LH, antienne de l’octave de Noël).


Messes de Noël

- 24 Décembre 2009 :

* 19h00 en l’église de Le Poizat

* 21h30 veillée puis Messe à l’abbatiale saint Michel de Nantua

- 25 Décembre 2009 :

* 10h15 à l’abbatiale saint Michel de Nantua

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr