Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Misericorde,577
        Miséricorde

Miséricorde

Homélie du Dimanche de la Miséricorde 2013 - 07 avril 2013

Dans l’évangile de ce dimanche, nous rencontrons les disciples de Jésus qui ont peur. Cette peur verrouille non seulement les maisons, mais également les cœurs et toute la vie. D’ailleurs, les disciples restent enfermés chez eux.

  • misericordea - (mp3 - 9.7 Mo) Télécharger

Mais que voyons-nous ? Jésus lui-même vient et il est là au milieu d’eux ! Le Seigneur ressuscité fait irruption au milieu de cette peur de ses disciples pour les inviter à la paix et à la foi en faisant l’expérience de la nouveauté radicale qu’est cette présence du Crucifié qui est glorifié.

En entendant cela avec vous, me viennent à l’esprit les mots forts prononcés par le Saint Père lors de la Vigile Pascale : « Frères et sœurs, ne nous fermons pas à la nouveauté que Dieu veut apporter dans notre vie ! Ne sommes-nous pas souvent fatigués, déçus, tristes, ne sentons-nous pas le poids de nos péchés, ne pensons-nous pas que nous n’y arriverons pas ? Ne nous replions pas sur nous-mêmes, ne perdons pas confiance, ne nous résignons jamais : il n’y a pas de situations que Dieu ne puisse changer, il n’y a aucun péché qu’il ne puisse pardonner si nous nous ouvrons à Lui ». Oui, Jésus vient nous dire que, même dans les prisons que nous nous sommes construites du fait de nos peurs, il vient jusqu’à nous en s’accommodant de notre faiblesse, en nous faisant miséricorde.

Continuons notre lecture de l’évangile en ce dimanche de la miséricorde. C’est vraiment une œuvre de compassion que Jésus a accompli vis-à-vis de ses disciples. Mais en même temps, le Seigneur leur confie la mission d’être pour le monde ceux par qui Lui le Seigneur ressuscité fait miséricorde au monde. Ils deviennent en quelque sorte des intendants. « Recevez l’Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus ». Jésus sait que nous avons besoin d’intermédiaires, il sait que nous avons besoin de faire cette expérience de sa présence incarnée dans nos vies. Mais, afin que nous n’en restions pas à la dimension seulement visible de l’événement, il fait don de l’Esprit Saint qui nous conduit dans la profondeur spirituelle de ce qui nous est donné.

Chers frères et sœurs, Jésus vient nous donner un véritable message au travers de cette mission merveilleuse confiée aux disciples. Ce message est celui de la miséricorde infinie du Père. Oui, Dieu est riche en miséricorde. Jésus, son Fils bien-aimé nous l’a révélé et nous l’a fait connaître. Par sa Passion, sa Mort et sa Résurrection, le Seigneur nous a ouvert tout grand les portes de la miséricorde. En soufflant sur ces disciples, il leur donne l’Esprit Saint, et il leur confie le ministère de la miséricorde qui fait toute chose nouvelle en nos vies. Dieu fait des merveilles en nos vies. Sachons le reconnaître et sachons rendre grâce. Ce ministère de la miséricorde confié à l’Église dans sa mission apostolique, c’est vraiment actualiser la mémoire des gestes et des paroles de Jésus qui est venu pour que tout homme ait la vie et qu’il l’ait en abondance. « Faire mémoire de ce que Dieu a fait et fait pour moi, pour nous, faire mémoire du chemin parcouru ; et cela ouvre le cœur à l’espérance pour l’avenir. Apprenons à faire mémoire de ce que Dieu a fait dans notre vie », nous dit le Pape François.

Faisons une étape supplémentaire en regardant Thomas. C’est en deux temps qu’il accueille l’annonce de la résurrection du Seigneur. Tout d’abord, il ne la refuse pas mais il veut une preuve tangible. « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Nous sommes une fois encore face à l’importance des signes pour permettre aux hommes d’accueillir cette bonne nouvelle du Christ ressuscité. Thomas pourra toucher Jésus ressuscité, toucher les plaies glorifiées du Christ et il fera un bel acte de foi : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »

Comment, dans le quotidien de notre vie pouvons toucher les plaies glorifiées du Jésus ? Pour cela il nous faut aller de l’avant et sortir de nous-même, de nos peurs qui nous emprisonnent pour aller vers celui qui est dans le besoin, non seulement matériellement mais aussi spirituellement, vers celui qui est pauvre et petit. En faisant ainsi, nous accueillerons la miséricorde et nous pourrons reconnaître cette présence de Jésus souffrant glorifié, nous deviendrons alors les témoins de la résurrection du Sauveur et nous donnerons l’Espérance au monde.

Chers frères et sœurs bien-aimés, invoquant l’intercession de la Vierge Marie, qui gardait chaque évènement dans son cœur, demandons que le Seigneur de nous faire miséricorde afin que nous soyons des témoins de la nouveauté radicale qui nous est donné dans la Résurrection du Seigneur.

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr