Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Les-deux-pieds-sur-Terre-et-la
        Les deux pieds sur Terre et la tête dans le Ciel

Les deux pieds sur Terre et la tête dans le Ciel

Homélie de l’Ascension du Seigneur

Nous voilà quarante jours après Pâques. Le nombre quarante n’est pas anodin car, dans l’Écriture Sainte, il signifie généralement un temps de préparation à un événement.


Ainsi le Peuple est resté quarante ans dans le désert afin de se purifier et de se préparer à entrer dans la Terre Promise. Jésus, lui-même, a passé quarante jours au désert afin de se préparer à la mission qui est la sienne d’annoncer la Miséricorde du Père. L’Église a repris ces quarante jours dans le temps du Carême pour aider le Peuple de Dieu a se préparer à célébrer la solennité pascale avec un cœur purifié.

Aujourd’hui, nous célébrons une nouvelle étape dans le mystère du salut : Jésus retourne vers le Père et il s’assoie à la droite du Père. Pendant quarante jours, il a préparé ses disciples à ne plus le voir avec leurs yeux de chair mais avec les yeux de la foi. L’Église, Mère et Maîtresse de vie, a fait de même avec chacun de ses membres. Le temps pascal nous a donné de pouvoir considérer plus en profondeur cette présence réelle de Jésus au milieu de nous. « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ».

Aussi, le mystère de l’Ascension est comme un pont entre le Ciel et la Terre. Jésus part nous préparer une place et nous a promis de revenir nous prendre pour que nous soyons avec lui, mais en même temps Jésus est là présent au milieu de nous. Comme on le dit parfois : nous avançons les deux pieds sur Terre et la tête dans le Ciel. On peut dire autrement : dans le mystère de l’Ascension nous sommes appelés à lever les yeux vers le Ciel, les disciples « le virent s’élever et disparaître à leurs yeux dans une nuée », ce qui nous engage à approfondir notre foi à l’accueil du mystère de Dieu, « Jésus, qui a été enlevé du milieu de vous, reviendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel » disent les deux hommes vêtus de blanc aux disciples qui regardent, ce qui nous ouvre à l’avenir dont nous sommes également responsables, « Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés ».

Chers frères et sœurs, notre foi chrétienne nous invite à un engagement toujours plus important dans le monde afin d’apporter aux hommes la plénitude du sens de la vie en leur annonçant Jésus-Christ. En effet, nous l’avons entendu dans l’évangile mais également dans le récit de l’Ascension rapporté par les Actes des Apôtres : « Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit, qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre ». L’Ascension nous ouvre au mandat missionnaire. L’Ascension nous engage à relever le défi de la mission non seulement en étant à l’écoute des hommes de notre temps, mais également en étant des témoins de l’Espérance qui nous anime. L’Ascension nous fait entrer dans la réalité de l’universalité du salut : « De toutes les nations faites des disciples ». Accueillir cela c’est être vraiment catholique.

Il y a un paradoxe qui est présent dans le mystère de l’Ascension. En effet, spontanément on pense que l’Ascension donne à penser que Jésus n’est plus avec nous. D’ailleurs, le livre des Actes des Apôtres dit en quelque sorte cela lorsqu’il présente la montée de Jésus au Ciel : « ils le virent s’élever et disparaître à leurs yeux dans une nuée ». Et pourtant, juste avant, Jésus a promis d’être là avec les disciples, de leur donner la force de l’Esprit Saint afin qu’ils puissent être d’authentiques témoins de la Miséricorde du Père pleinement révélée dans le mystère Pascal de Jésus.

Notre foi chrétienne nous donne de tenir ces deux réalités ensemble. Dieu se rend visible à nos yeux en Jésus-Christ et nous donne de vivre et de témoigner de cette invisible présence de Dieu parmi nous. Jésus n’est plus dans la proximité visible à nos yeux mais Jésus ne nous abandonne pas, il est là avec nous. Soyons-en bien certain et soyons-en les témoins dans un monde qui vit comme si Dieu n’existait pas ou qui vit à côté de Dieu.

Chers frères et sœurs bien-aimés, en ce jour de l’Ascension mettons-nous à l’école de la Vierge Marie. Faisons confiance à son message lorsque nous la voyons venir jusqu’à nous nous inviter à la conversion en nous appuyant sur son intercession. Que Notre Dame nous accompagne afin que nous grandissions dans la foi. Que Notre Dame intercède pour nous afin que nous puissions participer à sa joie en contemplant au-delà des épreuves de notre vie la Gloire du Christ dans la Résurrection et l’Ascension.

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr