Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Le-Christ-est-Roi,301
        Le Christ est Roi !

Le Christ est Roi !

Solennité du Christ Roi

" Dieu a voulu que, dans le Christ, toute chose ait son accomplissement total. Il a voulu tout réconcilier par lui et pour lui, sur la terre et dans les cieux, en faisant la paix par le sang de sa croix. " (Col 1, 19-20)


Nous arrivons au terme de l’année liturgique. Et comme chaque année, l’Église nous donne de célébrer le Christ Roi de l’univers. Ce mystère de la vie du Christ nous interroge. En effet qu’est-ce que cela veut dire que de parler du Christ Roi ? Mais de quel Royaume s’agit-il ? Jésus, lui-même, ne facilite pas notre méditation, ou plutôt, il nous ouvre à une autre dimension. Dans un dialogue touchant avec Pilate, au moment de la Passion, le Seigneur dit clairement : « Ma royauté ne vient pas de ce monde ; si ma royauté venait de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Non, ma royauté ne vient pas d’ici » ; et un peu après, il continue répondant à Pilate : « C’est toi qui dis que je suis roi. Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix ».

Il est vrai que spontanément, lorsqu’on pense au Christ Roi on généralement une vision politique en pensant à la manière dont l’histoire nous parle de la royauté : le roi étant à la fois la tête et le père de son peuple. La vision devient alors pyramidale : il y a la tête et le reste du corps avec toutes les différentes hiérarchies partant du haut et descendant vers le bas.

Or, Jésus ne construit pas un royaume ainsi. S’il désire construire un corps, l’Église, son plus cher désir est que ce corps soit un et régit par la loi de l’Amour dans la Vérité. C’est ce que nous voyons dans l’évangile de ce jour.
En effet, avec miséricorde, Jésus ne réagit pas aux railleries de ceux qui l’insultent en appuyant sur qui il est et sur le bien qu’il a fait. « Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! » Un condamné fait de même : « N’es-tu pas le Messie ? Sauve-toi toi-même, et nous avec ! » On est véritablement comme dans un tourbillon qui met à rude épreuve l’amour patient du Rédempteur. Mais au moment où l’autre malfaiteur dit une parole de vérité, au moment où il entre dans un abandon confiant, Jésus ouvre la bouche et répond en faisant miséricorde et en annonçant une promesse. Écoutons ce dialogue merveilleux : « ″Pour nous, c’est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n’a rien fait de mal.″ Et il disait : ″Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer ton Règne.″ Jésus lui répondit : ″Amen, je te le déclare : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis″. »

Chers frères et sœurs, le Christ est Roi car il reprend toute notre histoire afin de lui donner tout son sens en nous ouvrant à la vérité de ce que nous sommes et de ce à quoi nous sommes appelés. Le Christ est Roi car il est la tête du Corps qu’est l’Église et dont nous sommes les membres appelés à vivre dans l’accueil de sa Miséricorde. Le Christ est Roi car il nous montre le chemin que nous sommes appelés à suivre afin d’entrer dans la Gloire du Ciel. Le Christ est Roi car il nous donne les moyens de vivre pleinement ce à quoi il nous appelle. Le Christ est Roi car, dans le cheminement de notre vie, il nous accompagne afin d’avancer inlassablement et toujours plus en profondeur vers la vérité tout entière. Le Christ est Roi car, en nous mettant sous son regard et en gardant les yeux fixés sur lui, il nous permet de nous accueillir mutuellement dans la charité fraternelle.

Il y a un an, lors de la fête Christ Roi, le Pape Benoît XVI disait : « En quoi consiste le "pouvoir" de Jésus Christ Roi ? Ce n’est pas celui des rois et des grands de ce monde ; c’est le pouvoir divin de donner la vie éternelle, de libérer du mal, de vaincre le pouvoir de la mort. C’est le pouvoir de l’Amour, qui sait tirer le bien du mal, attendrir un cœur endurci, apporter la paix dans le conflit le plus âpre, allumer l’espérance dans les ténèbres les plus épaisses. Ce règne de la Grâce ne s’impose jamais, et respecte toujours notre liberté. » Et un peu plus loin, il continue : « Choisir le Christ ne garantit pas le succès selon les critères du monde, mais assure cette paix et cette joie que lui seul peut donner. C’est ce que manifeste à chaque époque l’expérience de tant d’hommes et de femmes qui, au nom du Christ, au nom de la vérité et de la justice, ont su s’opposer aux flatteries des pouvoirs terrestres et de leurs différents masques, jusqu’à sceller cette fidélité par le martyre », c’est-à-dire par le témoignage du don de leur vie.

Chers frères et sœurs bien-aimés, en cette fête du Christ Roi, rendons grâce à Dieu pour tout ce que nous avons reçu tout au long de cette année et ouvrons notre cœur afin de laisser l’Amour rédempteur régner dans notre vie.

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr