Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/L-audace-de-la-Foi
          L’audace de la Foi

L’audace de la Foi

Homélie du 19ème Dimanche du Temps Ordinaire, année A - 7 août 2011

C’est l’audace de la foi qui est mise sous nos yeux en ce dimanche. La foi nous donne d’avancer avec confiance malgré les tempêtes de la vie. La foi nous donne d’aller à la rencontre du Seigneur alors qu’il nous appelle. La foi nous donne de pouvoir nous tourner vers lui dans l’Espérance du salut qui nous apporte.

  • homelied - (mp3 - 5.1 Mo) Télécharger

Mais pour cela soit possible, il nous faut oser aller puiser dans le Cœur de Jésus. Oui, que le Cœur de Jésus soit notre véritable trésor. Mais alors où est le Cœur de Jésus ? Où devons-nous aller puiser pour le trouver et le rencontrer ? Jésus « se rendit dans la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul ». Le Cœur de Jésus est dans la relation d’intimité avec le Père. Le trésor de notre vie se situe là dans une authentique relation d’intimité avec le Père. « Lorsque vous priez dites : Notre Père » nous a appris le Seigneur Jésus. Alors, n’ayons pas peur de chercher et de cultiver cette intimité avec le Père, en faisant silence, en descendant au fond de notre cœur afin de vivre un cœur à Cœur avec Jésus.

C’est cela l’audace de la foi. Dans l’agitation du monde, sachons nous convertir au Christ pour accueillir cette intimité avec le Père qui nous donne d’entrer dans l’Espérance. Il ne s’agit pas de se désincarner en fuyant le monde, mais il s’agit d’oser le regarder en entendant Jésus dire au milieu de l’inquiétude : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur ! » Retrouvons, nourrissons et vivons de cette audace de la foi ! Ne soyons pas des disciples tièdes mais ardents ! Nous le serons en nous rappelant que nous avons reçu la vie de Dieu au jour de notre baptême et que nous sommes envoyés en mission au jour de notre confirmation. Alors soyons dans le monde le visage du Christ qui regarde avec miséricorde le monde, qui écoute avec amour les détresses et les joies du monde, qui donne sa parole de vie à toute l’humanité.

L’évangile nous a montré des disciples se débattant avec les vents contraires. Et « Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer ». N’est-ce pas une image explicite de la vie de l’humanité ? L’actualité nous le dit si souvent, le monde se débat face à la débâcle. On a même la sensation que les responsables ne savent plus comment faire à tel point qu’ils se renvoient la balle au lieu d’essayer d’œuvrer ensemble. On retombe alors dans la politique politicienne plutôt que de se mettre au service du Bien Commun. Mais, nous fidèles du Christ, nous avons un message à transmettre au monde : Dieu est venu jusqu’à nous dans le Christ. Il est venu toucher, porter, assumer nos misères. Il est venu nous montrer le chemin qui mène vers le Père. Chers frères et sœurs, à chacun, Jésus dit « Viens ! », comme il l’a dit à Pierre qui a eu l’audace de demander : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur l’eau. »

L’audace de la foi nous donne de mettre le Christ au cœur de notre réflexion afin de discerner ce qui est bon pour l’homme. Dès que l’homme détourne son regard du Seigneur, alors il prend peur et coule car il ne sait plus comment faire face aux tempêtes qui agitent le monde, la société. N’est-ce pas ce qui arrive à Pierre ? Mais celui-ci nous montre l’attitude vraie à avoir. Ayons la force de l’entendre encore une fois et de la mettre en pratique : « Voyant qu’il y avait du vent, il (Pierre) eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il cria : ″Seigneur, sauve-moi !″ » En entendant cela, n’avons-nous pas envie de dire à tous les responsables et décideurs qui cherchent comment sortir de la crise : « Levez les yeux vers le Christ ! Ne le mettez pas de côté ou dans la sphère du privé, mais osez crier vers lui afin qu’il vous aide dans votre mission au service de l’homme, de tout l’homme, de tous les hommes. Oui, le Seigneur est venu sauver l’homme et, si vous lui ouvrez votre cœur, alors il vous donnera de pouvoir faire les choix qui soit vraiment au service du bien-commun. N’ayez pas peur du Christ ! Il vous aidera à construire une société juste où l’homme sera libre et accueilli pour ce qu’il est, depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle, une société où la liberté de conscience et de culte sera pleinement une réalité, une société bâtie sur l’amour et non sur le profit. ».

Chers frères et sœurs bien-aimés, nous aussi n’ayons pas peur du Christ qui nous conduit dans une profonde intimité avec le Père. Ainsi que le dit le Pape Benoît XVI : « Celui qui fait entrer le Christ ne perd rien, rien – absolument rien de ce qui rend la vie libre, belle et grande. Non ! Dans cette amitié seulement s’ouvrent tout grand les portes de la vie. Dans cette amitié seulement se dévoilent réellement les grandes potentialités de la condition humaine. Dans cette amitié seulement nous faisons l’expérience de ce qui est beau et de ce qui libère ». Saint Pierre nous en est témoin ! Alors avec lui et les autres Apôtres, animés par l’Esprit Saint, osons proclamer par tout ce que nous sommes : Seigneur, « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr