Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Hosanna-Beni-soit-celui-qui-vient
        Hosanna ! Béni soit celui qui vient !

Hosanna ! Béni soit celui qui vient !

Homélie du Dimanche des Rameaux

Jésus dit : « Je vous le dis : s’ils se taisent, les pierres crieront. » (Luc 19, 28-40)


Ce dimanche, nous entrons dans la grande Semaine Sainte. Cette semaine est le cœur de l’année liturgique. Tout au long de cette semaine, nous sommes appelés à déployer la célébration de notre Foi au Christ Sauveur, Rédempteur de l’homme. Nous sommes tous et chacun d’entre nous invités à mettre nos pas dans ceux du Seigneur afin de le suivre sur la route de sa passion, de sa mort et de sa résurrection. En d’autres termes, cette Semaine Sainte est pour chacun d’entre nous une plongée dans le cœur de notre vie chrétienne.

Certes, ce chemin nous allons le vivre tout en gardant ce qui fait le quotidien de nos vies tant en famille qu’au travail. Et c’est une bonne chose car alors nous prenons un peu plus conscience que le Seigneur vient nous rejoindre dans ce qui fait notre vie. C’est la dimension personnelle de notre vie de foi. Mais de plus, tout au long de cette semaine l’Église nous invite à nous retrouver afin de célébrer ensemble le don de l’Eucharistie, la passion du Seigneur et la joie de la résurrection. Nous sommes alors appelés à prendre toujours plus conscience que notre vie chrétienne a une dimension communautaire. Oui, prenons tous ensemble l’engagement de vivre cette Semaine Sainte d’une manière personnelle et également communautaire, afin que chacun personnellement mais également communautairement nous entrions dans le mystère de la Rédemption.

Cette Semaine Sainte a commencé par une acclamation. À la suite des foules qui ont accueilli Jésus à Jérusalem, nous avons chanté de tout notre cœur, et à plusieurs reprises : « Hosanna ! Hosanna ! » Que veut dire cette acclamation ? Quel est le sens de ce mot ? « Hosanna » est un mot hébreu qui littéralement veut dire : « sauve-donc ». En perdant son sens originel, « Hosanna » est devenu une acclamation de joie et de victoire. Lorsque la foule acclame Jésus entrant Jérusalem, elle témoigne en premier lieu de sa joie ! En même temps, peut-être sans le savoir, la foule redonne tout son sens à cette acclamation. En effet, le nom de Jésus signifie « Dieu Sauveur » ou « Dieu a sauvé ». Ainsi, la foule accueille Dieu, elle accueille le Rédempteur de l’homme ! En faisant le même geste que la foule, nous avons fait de même et nous avons accueilli non seulement dans notre vie personnelle, mais également dans notre communauté paroissiale et à travers elle dans notre cité, celui qui est le Sauveur, le Seigneur Jésus.

Chers frères et sœurs, accueillir Jésus-Christ comme étant véritablement notre Sauveur, nous donne de prendre conscience que nous avons réellement besoin d’un pasteur, d’un berger qui nous conduit sur le chemin de la vérité et de la vie. Oui, nous avons réellement besoin de celui qui vient nous libérer de l’esclavage du péché. Nous avons besoin d’être sauvé de notre orgueil, de notre égoïsme, de tout ce qui avili l’homme et ne le respecte pas dans sa dignité inviolable.

Accueillir Jésus-Christ comme étant le Messie, humblement monté sur un petit âne, nous engage à le suivre sur le chemin de l’humilité vécue dans une recherche authentique de la vérité. Tout notre travail de réflexion, d’approfondissement, de raisonnement est appelé à venir nourrir notre foi. De même que notre foi au Christ vient purifier, en donnant la plénitude de sens, toutes les découvertes que nous pouvons faire tant au plan scientifique qu’au plan humain et spirituel. Ouvrons notre cœur pour recevoir la Parole qui nous vient du Père.

Accueillir Jésus-Christ en l’acclamant avec des rameaux, comme nous l’avons fait au début de cette messe, a également toute une dimension liturgique parce que cela a une dimension pleinement humaine. En effet, l’homme n’est pas simplement tourner vers la terre mais il a au plus profond de lui-même une ouverture vers la transcendance de Dieu. En ce faisant homme, Jésus nous ouvre le chemin qui mène vers le Père. En accueillant Jésus nous cherchons à orienter toute notre personne, toute notre vie et notre travail, ainsi que toute la création qui nous est confiée par Dieu, vers cette élévation du cœur qui nous conduit au Père.

Chers frères et sœurs bien-aimés, nous entrons dans cette Semaine Sainte, avançons avec confiance à la suite du Christ Serviteur, qui est le Sauveur nous donnant d’entrer dans la Vérité de l’Amour du Père riche en Miséricorde, afin de mieux découvrir ce service de l’homme pour en vivre et en témoigner tous les jours de notre vie.

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr