Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Gloire-a-Dieu-Noel
        Gloire à Dieu - Noël

Gloire à Dieu - Noël

Je vous annonce une grande joie. Aujourd’hui nous est né un Sauveur : c’est le Messie, le Seigneur !


Nous venons de l’entendre, nous l’avons chanté avec les anges, oui, « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! » C’est le grand message de Noël. En nous prosternant devant le divin petit enfant de la crèche, nous voyons combien l’Amour de Dieu est grand pour nous. En effet, ainsi qu’a pu le dire le Pape Benoît XVI ce mercredi à l’audience générale : « Dieu est venu sans armes, sans la force, car il n’entend pas conquérir l’homme de l’extérieur mais être librement accueilli par lui. Dieu se fait enfant pour vaincre par l’amour, l’orgueil, la violence, la soif de possession de l’homme. En Jésus, Dieu a pris cette condition pauvre et désarmante pour triompher sur nous par l’amour et nous conduire à notre véritable identité. »

Dieu entre dans l’histoire. Il y a un réalisme très fort de la foi en l’Emmanuel, Dieu-avec-nous, qui se fait petit enfant. Dieu s’est vraiment manifesté. Dans le Christ, Il s’est fait chair. Ressuscité, Il demeure vrai Homme, Il ouvre à Dieu notre humanité. Il est le garant de la proximité de Dieu, un Dieu qui nous appelle sans cesse. Un Dieu qui met au centre de notre vie personnelle et communautaire la tâche de la réconciliation. Cet accueil de Dieu est véritablement un remède aux tribulations d’aujourd’hui ! « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! » En d’autres termes, le message de Noël nous engage chacun d’entre nous à rechercher la gloire de Dieu, c’est-à-dire d’accepter un cœur d’enfant, un cœur de pauvre qui n’est pas encombré afin d’accueillir celui qui vient nous révélé la plénitude de l’Amour miséricordieux de Dieu.

Ce cœur d’enfant, ce cœur de pauvre, nous engage chacun d ‘entre nous à nous déposséder de nous-mêmes pour ouvrir notre cœur comme l’enfant de la crèche ouvre le sien. Le saint curé d’Ars aimait à dire : « Ouvrons notre cœur, le Bon Dieu ouvrira le sien. Nous irons à lui, il viendra à nous, l’un pour demander et l’autre pour donner. Ce sera comme un souffle de l’un à l’autre. » C’est cela avoir un cœur de pauvre, un cœur d’enfant. Il n’y a rien d’infantile, bien au contraire, il y a la reconnaissance que nous avons besoin d’être aimé et d’aimer. La gloire de Dieu présente dans le cœur de l’homme, c’est justement cette force d’aimer qui fait tomber les barrières. Ces barrières parfois nous ne savons pas reconnaître ou même nous les aimons alors qu’elles nous emprisonnent ! C’est pourquoi, recherchons ce qui nous permet d’aimer en vérité, recherchons la gloire de Dieu pour être artisans de paix. « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! »

Chers frères et sœurs, tout au long de l’Avent, nous avons cheminé avec la Vierge Marie. Le cœur ouvert de Notre Dame nous a montré à chacun combien l’amour conduit au don. N’est-ce pas ce qui se vit au sein d’un foyer, d’une famille, d’une communauté ? N’est-ce pas ce que nous voyons avec émerveillement en cette nuit de Noël ? L’Amour de Dieu est infini et il se donne ! L’Amour de Marie est pleinement uni cette Amour de Dieu et elle se donne afin de participer au dessein de Dieu, afin de nous donner l’enfant Jésus ! L’Amour simple et vrai des bergers est tellement flagrant qu’ils accueillent, dans l’effroi, et c’est normal, l’annonce des anges et ils vont jusqu’à la crèche afin de voir ce « nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire » et lui donner, un petit agneau, le fruit de leur travail, de leur labeur !

Alors, en cette nuit de Noël, à notre tour laissons nos cœurs battre au rythme de celui de la Vierge Marie. Ouvrons nos cœurs à la petite voix de l’enfant de la crèche afin de laisser son Amour envahir nos cœurs et faire de nous des artisans de paix. « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! » Oui, paix dans nos cœurs, paix dans nos familles, paix dans nos communautés et dans le monde. Ce petit enfant qui est là est le prince de la paix qui nous aime et désire être accueilli par chacun d’entre nous dans nos vies. Alors, avec douceur et force, l’Amour changera nos modes de penser, nos modes de vie, notre façon d’aimer. « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! »

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr