Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Dieu-me-veut-pour-lui

Dieu me veut pour lui !

« Dieu me veut pour lui. Il me garde pour une œuvre qui n’est pas encore connue, qui n’est pas encore fondée… »


Méditons quelques instants

Ces mots adressés par Jeanne Jugan à sa mère nous plonge dans une profonde réflexion. Par ses quelques mots, Jeanne nous ouvre son cœur. Elle nous introduit dans son plus cher désir : « appartenir au Seigneur ». N’est-ce pas ce qui doit animer le cœur de tout baptiser ? C’est en d’autres termes, le désir de la sainteté. Un peu plus d’un siècle plus tard, le Concile Vatican II écrira dans la constitution sur l’Église : « Les fidèles doivent s’appliquer de toutes leurs forces, dans la mesure du don du Christ, à obtenir cette perfection, afin que, marchant sur ses traces et se conformant à son image, accomplissant en tout la volonté du Père, ils soient avec toute leur âme voués à la gloire de Dieu et au service du prochain. Ainsi la sainteté du Peuple de Dieu s’épanouira en fruits abondants, comme en témoigne avec éclat à travers la vie de tant de saints l’histoire de l’Église. » (Lumen Gentium, n° 40).

Oui, Jeanne nous montre le chemin en cherchant à accomplir la volonté de Dieu dans sa vie, et cela au prix de détachements éventuels. « Dieu me veut pour lui » .

Mais, elle continue témoignant ainsi de sa confiance : « Il me garde pour une œuvre qui n’est pas encore connue, qui n’est pas encore fondée… » Elle est certainement bien loin de penser que cette œuvre, c’est elle qui va la fonder en 1839, à l’âge de 47 ans, et cela en donnant son lit à une pauvre femme aveugle et à demi paralysée brusquement réduite à la solitude. Pour y arriver, Jeanne est appelée à cheminer dans la foi. Elle doit laisser son cœur être modelé par la grâce afin qu’il soit disponible à l’appel du Seigneur dans la figure d’Anne Chauvin, cette pauvre femme qu’elle recueillera. Ce cheminement de Jeanne sera une véritable préparation à la mission qui sera la sienne au cœur de l’Église.

Là encore, Jeanne Jugan nous enseigne non seulement la disponibilité du cœur, mais également l’acceptation du cheminement de foi dans une confiance qui pourra être aveugle parfois. Dieu ne nous lâche pas mais il nous conduit. Dieu nous guide tous les jours de notre vie.

Prions par l’intercession de Jeanne Jugan

Demandons à sainte Jeanne Jugan d’intercéder pour nous afin que nous sachions orienter nos désirs, notre volonté, suivant le projet d’amour de Dieu pour nous.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr