Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Dieu-crea-l-homme-a-son-image-a-l
        « Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme (...)

« Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme »

Théorie du Gender ! Non merci !

En considérant l’actualité, on en arrive parfois à se demander si on n’est pas face à ce que cardinal Vingt-Trois appelle un « Recul de Civilisation ».


En effet, nous le voyons dans le cadre des révisions des lois de bioéthiques où la dignité de l’homme et particulièrement du plus faible, du plus petit, n’est plus respectée depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle. Nous le voyons aussi dans une nouvelle théorie qui arrive d’une manière sournoise où la masculinité et la féminité sont considérées comme étant le résultat d’une éducation ou d’un mode de vie sociale ou d’une culture. C’est ce qu’on appelle la théorie du genre ou du « gender » que l’on voudrait maintenant enseigner aux jeunes. Et pourtant, on le voit bien, l’expérience quotidienne le montre, la masculinité et la féminité sont inscrits dans la réalité même de la nature humaine. Et nous le savons, cette différence naturelle est une véritable complémentarité qui peut être vécue d’une manière épanouissante dans la communion et qui permet à l’enfant, à la personne humaine qui l’accueille dans la vérité, de grandir et de vivre en harmonie. Cette théorie peut avoir également des conséquences dans la manière de concevoir l’histoire et ce qui en découle c’est-à-dire les pôles touristiques d’une citée comme la nôtre.

Et pourtant l’Écriture nous dit : « Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme ». Oui, parfois, on se dit que le prêt à penser actuel conduit notre civilisation à reculer puisqu’on sape quelque peu les principes même qui fondent une société humaniste respectueuse des droits de l’homme.
Nous pourrions alors désespérer et nous dire : « A-t-on vraiment touché le fond ? Où va-t-on ? »

L’évangile de ce dimanche nous rassure pleinement. En effet, que voyons-nous ? Jésus lève les yeux vers le Père et il prie. Et que dit-il dans sa prière ? Jésus nous révèle le Père et le chemin de la vie éternelle. En d’autres termes, notre personne ne s’arrête pas à la réalité espace-temps que nous vivons actuellement. Mais en toute personne, il y a une dimension d’éternité. On ne peut s’affranchir de cela sans couper l’homme de ses racines et de ce qu’il est en vérité. Oui, en toute personne humaine, il y a une dimension d’éternité qui s’exprime dans la grandeur infinie de la force d’aimer. « La vie éternelle, c’est de te connaître, toi, le seul Dieu, le vrai Dieu, et de connaître celui que tu as envoyé, Jésus Christ ».

Chers frères et sœurs, une deuxième dimension est présente dans la prière de Jésus : la sollicitude de Dieu pour l’humanité. En effet, Jésus est comme dans une action de grâce car il a accompli l’œuvre que le Père lui a donné de faire. Cette grande œuvre s’exprime ainsi : « J’ai fait connaître ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner ». La grande œuvre du Fils bien-aimé du Père, c’est la connaissance de la personne du Père. Connaître quelqu’un c’est non seulement savoir qui il est mais c’est également entrer en relation avec lui. Certes, cette connaissance nous donne de savoir que Père est riche en Miséricorde, et en même temps de savoir que nous sommes appelés à vivre une alliance qui nous conduira vers la Terre Promise. Oui, l’homme est fait pour Dieu et le refuser c’est nier un des éléments constructeur de la dignité de l’homme.

Enfin, il est beau de voir que dans sa prière Jésus prie aussi pour nous. Écoutons encore une fois l’intimité du cœur du Fils qui se tourne vers le Père : « Je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés : ils sont à toi, et tout ce qui est à moi est à toi, comme tout ce qui est à toi est à moi, et je trouve ma gloire en eux ». Oui, Jésus prie pour nous, pour chacun d’entre nous. Il le fait afin que nous soyons de véritables témoins de la Gloire de Dieu. « Je trouve ma gloire en eux », dit le Seigneur. En d’autres termes, Jésus prie pour nous ayons le courage de rendre témoignage à la vérité : vérité sur Dieu, vérité sur l’homme. Et cette vérité c’est la personne même de Jésus-Christ qu’en tant que disciple nous accueillons dans notre vie. Le témoignage à la vérité conduit à considérer un rapport juste et authentique avec la nature, avec la personne humaine et avec Dieu. N’ayons pas peur d’être les témoins de la vérité qui nous est pleinement révélée en Jésus-Christ.

Chers frères et sœurs bien-aimés, en cette neuvaine à l’Esprit Saint, demandons le don de force qui nous donnera d’être témoin à temps et à contre temps, bien souvent à contre-courant des idées véhiculées par la pensée unique. Demandons le don de conseil, afin que dans notre témoignage nous puissions le vivre avec douceur et patience. Demandons le don de science afin que nous sachions rendre compte de l’Espérance qui nous anime.

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr