Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Beatitude-attitude
        Béatitude attitude...!!!

Béatitude attitude...!!!

Homélie de Toussaint - Béatitudes - Mt 5, 1-12

Chaque année, il nous est donné d’entendre les Béatitudes en cette fête de tous les saints. En effet, ce merveilleux texte est inépuisable et est véritablement au cœur de la prédication de Jésus.

  • toussainta - (mp3 - 8.1 Mo) Télécharger

En effet, le Christ est venu pour que tout homme ait la vie en abondance. Il est venu annoncer à l’homme qu’il est appelé à participer à la Gloire, à la Béatitude éternelle de Dieu, à entrer dans le Royaume des Cieux. Il est venu montrer le chemin qui mène ainsi l’homme à l’accomplissement de sa vocation qu’est celle de la sainteté, qui est une véritable participation à la Sainteté même de Dieu. Or, ce chemin c’est lui-même, c’est de passer avec Lui de la mort à la vie.

« Les béatitudes dépeignent le visage de Jésus-Christ et en décrivent la charité ; elles expriment la vocation des fidèles associés à la gloire de sa Passion et de sa Résurrection ; elles éclairent les actions et les attitudes caractéristiques de la vie chrétienne ; elles sont les promesses paradoxales qui soutiennent l’espérance dans les tribulations ; elles annoncent les bénédictions et les récompenses déjà obscurément acquises aux disciples ; elles sont inaugurées dans la vie de la Vierge Marie et de tous les saints », nous dit le Catéchisme de l’Église Catholique (n° 1717).

Alors, en ce jour de la fête de tous les saints du Ciel, contemplons ce mystère de la Béatitude. Pur cela mettons-nous encore une fois à l’écoute du Catéchisme de l’Église Catholique (n° 1721-1722) :

« La béatitude nous fait participer à la nature divine (1 P 1, 4) et à la Vie éternelle (cf. Jn 17, 3). Avec elle, l’homme entre dans la gloire du Christ (cf. Rm 8, 18) et dans la jouissance de la vie trinitaire.

Une telle béatitude dépasse l’intelligence et les seules forces humaines. Elle résulte d’un don gratuit de Dieu. C’est pourquoi on la dit surnaturelle, ainsi que la grâce qui dispose l’homme à entrer dans la jouissance divine. »

En d’autres termes, contempler la Béatitude à laquelle nous sommes appelés nous ouvre non seulement à la grandeur de l’homme mais également à la merveille de l’Amour miséricordieux de Dieu. En effet, l’homme n’est pas seulement créé à l’image de Dieu, ce qui nous montre la grandeur de sa dignité, il est également est appelé à participer à la vie même de Dieu, ce qui nous montre la beauté de la vocation humaine et du sens de la vie. De plus, c’est sans aucun mérite de notre part, mais c’est par pure grâce. Chers frères et sœurs, sachons accueillir humblement ce mystère dans l’action de grâce et la louange, mais également dans la confiance et dans l’amour mettons-nous devant les responsabilités qui sont les nôtres.

En effet, ainsi que le dit le Catéchisme de l’Église Catholique (n° 1723) : « La béatitude promise nous place devant les choix moraux décisifs. Elle nous invite à purifier notre cœur de ses instincts mauvais et à rechercher l’amour de Dieu par-dessus tout. Elle nous enseigne que le vrai bonheur ne réside ni dans la richesse ou le bien-être, ni dans la gloire humaine ou le pouvoir, ni dans aucune œuvre humaine, si utile soit-elle, comme les sciences, les techniques et les arts, ni dans aucune créature, mais en Dieu seul, source de tout bien et de tout amour ».

N’ayons pas peur devant cette exigence de l’amour ! Comme a pu le dire le saint curé d’Ars : « Les saints n’ont pas tous bien commencé, mais ils ont tous bien fini ! » Ou encore une sainte Thérèse de l’Enfant Jésus au terme du Manuscrit C : « Oui je le sens, quand même j’aurais sur la conscience tous les péchés qui se peuvent commettre, j’irais, le cœur brisé de repentir, me jeter dans les bras de Jésus, car je sais combien Il chérit l’enfant prodigue qui revient à Lui (Lc 15,20-24) Ce n’est pas parce que le bon Dieu, dans sa prévenante miséricorde, a préservé mon âme du péché mortel que je m’élève à Lui par la confiance et l’amour ». Aussi, si cette fête de tous les saints nous rappelle notre vocation à la Béatitude, si par les Béatitudes nous en voyons le chemin qu’est le Christ Jésus lui-même, si nous prenons conscience des choix que nous avons à faire pour entrer dans un accueil toujours plus grand de la sainteté de Dieu, rappelons-nous toujours que nous donne toujours les moyens d’accomplir ce à quoi nous sommes appelés.

Chers frères et sœurs bien-aimés, le Seigneur vous appelle, nous appelle, à la sainteté, et Il nous donne les moyens d’y arriver en choisissant d’aimer comme lui nous a aimés. Alors, par le ministère de l’Église laissons le Seigneur achever en nous ce qu’il a commencé au jour de notre baptême.

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr