Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Batir-sur-le-roc
          Bâtir sur le roc !

Bâtir sur le roc !

Nous venons d’entendre ces versets de l’évangile de saint Matthieu qui clôturent en quelque sorte l’ensemble du sermon sur la montagne. Que nous dit Jésus ? Quel est le but de tout ce que nous avons pu entendre les dimanches précédents, au cœur de ce grand discours du Seigneur ?


Jésus le dit lui-même. Ecoutons-le encore une fois : « Il ne suffit pas de me dire : ’Seigneur, Seigneur !’, pour entrer dans le Royaume des cieux ; mais il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux ». Oui, tout le but de notre vie est ainsi manifesté, notre vocation nous est donné, ce à quoi nous sommes appelés nous est révélé : entrer dans le Royaume des Cieux ! Et pour y arriver, il faut accomplir la volonté du Père. N’est-ce pas ce que nous demandons dans la grande prière du Notre Père : « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel » ? Sommes-nous bien conscient de ce que nous disons dans cette grande prière ?

En fait, le Seigneur nous engage à bâtir notre vie, comme on bâtit une maison sur des fondations solides. En effet, nous dit Jésus : « Tout homme qui écoute ce que je vous dis là et le met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a bâti sa maison sur le roc ». Cette image est une évidence pour les architectes, mais aussi pour nous. Si nous voulons qu’un bâtiment tienne debout, remplisse son office, et bien, il est nécessaire que les fondations soient appropriées afin que les intempéries ne viennent pas détruire tout le travail accompli. Et Jésus de continuer : « La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, la tempête a soufflé et s’est abattue sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc ». Certes il peut y avoir des travaux conséquents de reprise sous fondation, mais c’est onéreux et délicat.

Chers frères et sœurs, il en va de même pour notre vie. Nous appelés à la bâtir sur le roc ! Cela veut dire que nous sommes responsables de notre vie. Ce que nous disons, ce que nous vivons nous engage vraiment. La vie est appelée à être une offrande à la louange de la Gloire de Dieu le Père. L’actualité nous en a donné encore dernièrement un exemple dramatique dans le martyr le 2 mars dernier du ministre Pakistanais Shahbaz Bhatti. En effet, il avait bâti sa vie sur le roc de la Foi au Christ Sauveur, aucune tempête politique ou d’intimidation ne pouvait le faire taire, il a été assassiné ! Et ainsi que l’a dit l’évêque de Faisalabad au moment de la célébration des funérailles du ministre : « Bhatti a été la voix de la Vérité. Et la voix de la Vérité ne sera pas supprimée parce que la Vérité triomphera. Bhatti a été un émissaire de la Lumière. Et la Lumière ne sera pas vaincue par les ténèbres. »

Pensons-y dans le cheminement qui est le nôtre en nous enracinant dans la foi au Christ, en accueillant sa Parole, en vivant des sacrements, en œuvrant dans la charité fraternelle d’une manière gratuite et responsable. Pensons-y en nous appuyant sur la foi de l’Église notre Mère. Pensons-y dans l’annonce courageuse de la Bonne Nouvelle tant par notre vie que par nos paroles.

Bâtir sa vie sur le roc, c’est demeurer inlassablement dans une recherche de la connaissance intérieure du mystère de Dieu. Comment ? Tout d’abord dans la prière qui nous donne demeurer en Dieu et qui nous permet de prendre conscience que Dieu demeure en nous. C’est chercher à toujours plus approfondir notre foi en étant ouvert à ce que l’Esprit nous dit et aux questionnements de nos frères les hommes. Et d’ailleurs, remarquez que cette recherche nous ouvre de fait au mystère de nos frères les hommes car alors notre vie devient une maison, c’est-à-dire un lieu visible capable d’accueillir. Notre vie devient alors comme une petite cellule d’Église ouverte, accueillante et appelante.

Bâtir sa maison sur le roc, c’est véritablement chercher à vivre en véritable disciple du Seigneur Jésus, en véritable fils et fille de l’Église !

Chers frères et sœurs bien-aimés, en ce jour où la liturgie de l’Église nous engage à bâtir notre vie sur le roc de notre foi au Christ Sauveur, en nous inquiétant toujours plus en profondeur du mystère de la présence de Dieu dans nos vies, demandons à la Vierge Marie, elle dont la maison est solide puisque le règne du Christ n’aura pas de fin, de nous accompagner tous les jours de notre vie.

Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr