Paroisse de Lalleyriat - Le Poizat - Les Neyrolles - Nantua - 01 Ain
http://saintmichelnantua.com/Baptises-a-la-suite-du-Christ
        Baptisés à la suite du Christ

Baptisés à la suite du Christ

Baptême du Christ

" Par le bain du baptême, il nous a fait renaître et nous a renouvelés dans l’Esprit Saint. " (Tite 3, 4-7)


Nous célébrons aujourd’hui le baptême de Jésus par Jean dans le Jourdain. Cet événement nécessite que nous nous y arrêtions quelques instants car il nous aidera à redécouvrir la grandeur et la beauté de notre propre baptême. En effet, quel est le sens du baptême de Jean ? Et pourquoi Jésus vient-il pour être baptisé ? Qu’est-ce que cela veut dire pour nous ?

Tout d’abord, il est bon de se rappeler qu’il existe en toutes les religions des rites de purification. Mais le baptême de Jean est très particulier car il invite à la conversion au changement radical de vie. Il est un baptême de conversion qui est, en même temps, une annonce et une préparation à la venue du messie de Dieu. « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu », nous dit Jean-Baptiste.

Mais que nous dit la réalité même du baptême ? Le symbole de l’eau est tout à fait essentiel. On y trouve une double logique. Tout d’abord, il y a la mort car l’eau peut tout à fait détruire. Il n’y a qu’à regarder les inondations. D’ailleurs pour la pensée antique, le cosmos est perpétuellement sous la menace de l’eau qui peut anéantir toute vie. Comme nous le rapporte le livre de la Genèse, dans le Déluge toute la vie est anéantie, sauf pour ceux que Dieu a élus. Mais en même temps, l’eau est précieuse, elle est source de fécondité et donc de vie. D’ailleurs, aujourd’hui encore la vallée du Jourdain est un lieu extrêmement fertile. En d’autres termes, « Il s’agit de purifier, de libérer l’homme de la boue du passé, qui pèse sur la vie et qui la défigure ; il s’agit d’un nouveau commencement, d’une mort et d’une résurrection, il s’agit de repartir à zéro pour mener une vie nouvelle. On pourrait donc dire qu’il s’agit de renaître » (Joseph Ratzinger – Benoît XVI, Jésus de Nazareth, p. 36). Cette réalité présente dès le baptême de Jésus sera développée par la théologie au cours des siècles de l’histoire de l’Église.

Ainsi, cette fête du baptême du Christ nous projette déjà dans la réalité de la mort et de la résurrection de Jésus, dans le mystère de Pâques. Il se trouve que nous sommes au tout début du ministère public du Seigneur. Il en découle que toute la mission du Sauveur sera d’aller vers sa Pâques pour nous donner de passer de la mort à la vie.

Chers frères et sœurs, la présence de Jésus dans ce baptême de conversion, vient nous révéler la réalité profonde de son ministère de Sauveur des hommes. Jésus descend au milieu de l’humanité. Il vient jusqu’à nous pour se faire l’un de nous. Il entre sur un chemin nouveau qui est le chemin de salut. Il veut être compté parmi les pécheurs mais sans devenir lui-même un pécheur. En fait, « Il veut porter sur lui le fardeau de nos péchés, de mes péchés, de mes fautes. Il les prend sur lui et les plonge dans le Jourdain pour les laver. Il ne méprise pas les hommes parmi lesquels il se range. Plus tard, il dira qu’il n’est pas venu pour juger mais pour sauver » (Christoph Schönborn, Pensées sur l’évangile de Luc, p. 48).
La voix venue du Ciel vient attester ce qui a été vécu par le Christ Jésus lui-même. Il est le chemin par lequel Dieu Trinité vient jusqu’à nous, hommes pécheurs que nous sommes. « L’Esprit Saint descendit sur Jésus, sous une apparence corporelle, comme une colombe. Du ciel une voix se fit entendre : "C’est toi mon Fils : moi, aujourd’hui, je t’ai engendré". »

Après une telle expérience, tous ceux qui entouraient Jean et qui se faisaient baptisés par lui, ainsi que chacun d’entre nous, il nous faut répondre à l’appel que Dieu nous lance. A notre tour, il nous faut ressortir de l’eau pour aller sur le chemin de la vie. Chers frères et sœurs bien-aimés, dans cet événement du baptême, Dieu vient nous dire : « Aujourd’hui, dans le baptême, vous voyez mon Fils bien-aimé qui entame sa vie d’annonce du Royaume d’Amour et de Miséricorde. Vous voyez mon Fils bien-aimé qui vient prendre sur lui vos péchés. N’ayez pas peur de sortir de vous-mêmes pour marcher à sa suite tout au long de votre vie ».

Qu’avec l’aide de la Vierge Marie, nous puissions tous et chacun d’entre nous redécouvrir la grâce de notre baptême qui fait de nous des enfants bien-aimés du Père. En effet, ainsi que nous l’a rappelé saint Paul, « Par le bain du baptême, il nous a fait renaître et nous a renouvelés dans l’Esprit Saint. Cet Esprit, Dieu l’a répandu sur nous avec abondance, par Jésus Christ notre Sauveur ; ainsi, par sa grâce, nous sommes devenus des justes, et nous possédons dans l’espérance l’héritage de la vie éternelle ».

Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr